Article 1067789    SCR: Deux nouveaux administrateurs désignés    L'EMSI primée à Istanbul    Lutte contre le cancer: Les engagements d'El Othmani    Marocains bloqués à Mellilia: reprise de l'opération de rapatriement    Province de Jerada/Covid-19 : Les mesures restrictives prolongées d'une semaine    Khalid Ait Taleb : «Nous sommes encore dans la première vague»    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    Pédocriminalité : Après le drame de Adnane à Tanger, le supplice de Naïma à Zagoura    OCP : La solidité financière au rendez-vous    TPME, ces chiffres qui font peur !    Mali: Le président de transition Bah N'daw remercie le Roi Mohammed VI en recevant Nasser Bourita    Bilan bimensuel de la Covid-19 : Une hausse de 10% des cas d'infection depuis début septembre    De l'enseignement supérieur dans le monde arabe    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Laâyoune : enquête judiciaire suite aux divagations de certains séparatistes    Automobile: la DGI lance un nouveau téléservice    La FIFA et la CAF entament leurs auditions    USA : séparation des pouvoirs, dites-vous ?    Boujemâa Achefri médite en couleurs    Les condoléances du roi Mohammed VI à la famille de Chama Zaz    Le FC Séville s'intéresse à Oussama Idrissi    L'art de l'écriture et le monde de la beauté universelle    Le Raja lance un nouveau jeu-concours (VIDEO)    Imminent retour des Marocains bloqués à Mellilia, Sebta temporise    Brexit: les tractations reprennent    Rachida Dati candidate aux présidentielles de 2022    Angleterre: Liverpool arrête Arsenal    Coronavirus: Lions de l'Atlas    L'artiste marocaine Amina livre ses « Confidences »    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Arbitrage : Hicham Tiazi de retour !    Le bilan gouvernemental: en déphasage des réalités du pays!    Pétition pour la vie: son initiateur réagit au rejet d'El Othmani    Hôpital militaire marocain à Beyrouth : plus de 39.000 prestations médicales    Vives tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan    Youssef Amrani réaffirme l'identité africaine du Maroc    Chama Zaz: la dame de la «Taktouka Al Jabalia» n'est plus    La députée Fatima Zahra Barassat interpelle le Chef du Gouvernement    Khansa Batma : "Il a fallu puiser dans mon vécu !"    Tanger-Tétouan-Al Hoceïma : Parachèvement en matériel informatique de 34 établissements scolaires    Procès à distance : Plus de 7.000 audiences tenues en cinq mois    Ahmed Tawfik Moulnakhla, DG de Guichet.com : « Au Maroc, c'est la pérennité du secteur qui est aujourd'hui en jeu »    Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi    Togo : Victoire Tomegah Dogbé, première femme à la tête de l'exécutif    Mohammedia: un Subsaharien interpellé dans une banque    France. Les généraux se révoltent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Football: L'AS Rome reste propriété américaine
Publié dans L'observateur du Maroc le 06 - 08 - 2020

L'AS Rome annonce, ce jeudi matin 6 août 2020, qu'un accord avait été trouvé entre son propriétaire américain James Pallotta et Dan Friedkin, un autre homme d'affaires américain, autour de la vente du club pour un montant de presque 600 millions d'euros.
« L'AS Rome confirme qu'un accord a été trouvé cette nuit entre AS Roma SPV LLC, actionnaire majoritaire de AS Roma S.p.A, et le Groupe Friedkin pour la vente du club. Les contrats ont été signés mercredi soir », écrit le club de la capitale italienne dans un communiqué.
« L'opération est évaluée autour de 591 millions d'euros », poursuit le club giallorosso. L'accord de vente définitif doit être signé avant la fin du mois d'août.
La Roma était depuis 2012 présidée par l'homme d'affaires américain James Pallotta. Depuis 2014, il était propriétaire du club à 100%.
Le nouveau propriétaire, Dan Friedkin, est âgé de 54 ans et ses affaires sont basées à Houston, au Texas. Il est à la tête d'une holding regroupant une douzaine d'entreprises et il est actif notamment dans la vente d'automobiles et l'hôtellerie.
Selon Forbes, sa fortune est estimée à un peu plus de quatre milliards de dollars (3,6 milliards d'euros), ce qui en ferait le 504e homme le plus riche du monde.
« Nous sommes tous heureux au sein du Friedkin Group d'avoir fait ce qu'il fallait pour intégrer ce club et cette ville iconiques. Nous sommes impatients de conclure l'achat et de nous plonger dans la famille de l'AS Rome », a déclaré Friedkin, cité dans le communiqué de la Roma.
De son côté, James Pallotta s'est dit certain que Dan Friedkin et son fils Ryan seraient « de futurs grands propriétaires pour la Roma ».
Basé à Boston et présent très épisodiquement à Rome, Pallotta était très impopulaire auprès des tifosi du club.
Bilan blanc
L'AS Roma n'a rien gagné sous sa présidence, de très nombreux joueurs de valeur (Salah, Alisson, Marquinhos, Nainggolan…) ont été vendus pour mettre les comptes en ordre et les deux légendes du club, Francesco Totti et Daniele De Rossi, ont été poussées vers la sortie.
La Roma est en effet un club qui connaît des difficultés économiques récurrentes et qui a déjà été sanctionné par l'UEFA pour des entorses au fair-play financier.
Le club est donc très actif sur le marché des transferts, vendant régulièrement ses meilleurs joueurs, au grand dam des tifosi qui contestaient régulièrement la direction du club.
Pallotta a par ailleurs contribué à moderniser la Roma et l'a « américanisée », apportant des méthodes de travail et des collaborateurs venus d'outre-Atlantique à tous les échelons du club.
A l'époque où Rudi Garcia était l'entraîneur du club, il avait même imposé – sans grand succès – des préparateurs physiques venus des Etats-Unis.
Le grand projet de Pallotta était la construction d'un nouveau stade « de propriété » dans le sud de Rome. Lancé dès 2012 mais régulièrement retardé pour des questions juridiques et bureaucratiques, le projet est actuellement au point mort et le chantier n'a pas débuté.
Le plus grand moment de sa présidence restera la demi-finale de Ligue des Champions perdue en 2018 contre Liverpool. En quarts de finale, les Romains avaient réussi un extraordinaire exploit dans un Stade Olympique bouillant en battant Barcelone 3-0 après une défaite 4-1 à l'aller.
Cette saison, la Roma a fini 5e du championnat d'Italie, et elle doit disputer ce jeudi un 8e de finale de Ligue Europa contre Séville.

LIRE AUSSI
Salles de sport. Attention, il y a des règles


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.