À Rehamna, le PAM s'empare des rouages du conseil de la ville    Résultats semestriels. Attijariwafa Bank : tous les indicateurs sont au vert    Gaz. Chariot fait appel à Halliburton pour le forage de son puits au Maroc    Qui est Ali Ben Lmadani?    Le pass vaccinal délivré par le Maroc et voyage en Europe    Cybersécurité : Telegram, nouveau Dark Web pour les cybercriminels    Découverte des plus vieux bijoux du monde à l'intérieur d'une grotte près d'Essaouira    Nasser Bourita : « Le Maroc réaffirme son engagement continu à promouvoir la démocratie »    Pass sanitaire. La France reconnait désormais les vaccins chinois, mais à une seule condition    Un nouveau single égyptien en vidéoclip dédié au Maroc    Streaming: Spotify célèbre la sauce Hip-Hop made in Morocco    Energies propres : Que représente la décarbonation pour les exportateurs marocains ?    Forum des affaires Canada-monde arabe : Les opportunités d'affaires et d'investissement au Maroc exposées    ''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes    Une autre décision bizarre : l'Algérie ferme son espace aérien à tous les avions marocains    Mondial Futsal 2021: Le Maroc affrontera le Brésil ou le Japon en quart !    Cyclisme: les Mondiaux 2025 à Kigali, au détriment de Tanger    Moussa Laarif, du hip hop à la politique    Nasser Bourita au journal Sud-Africain "The Star"    El Mustapha Tanaoui du PI élu président du conseil communal de Settat    Maroc-Espagne : Pedro Sanchez annonce une réunion de haut niveau qui aura lieu prochainement    Genève : Initiative conjointe du Maroc, du Bahreïn, d'Israël et des EAU pour promouvoir le rôle des femmes dans la paix et la diplomatie    Casablanca : Un trio d'agresseurs écroué    Philip Morris : 91% des fumeurs ne le sont plus grâce à des informations précises sur les produits alternatifs    L'ASMEX prospecte les opportunités d'affaires au Japon    La société française « Finetis » saisit le CIRDI contre le Maroc    Barid Al-Maghrib et FNM émettent un timbre-poste à l'occasion de l'exposition «Delacroix»    Tunisie : Kaïs Saïed renforce les pouvoirs de la présidence    Affaire du meurtre de deux experts de l'ONU en RDC: Incuplation d'un journaliste congolais    Syrie : 62 enfants ont péri cette année dans les camps du nord-est    CDG Capital Insight s'attend au maintien du taux directeur à 1,50%    L'ambassadeur Hilale reçu en audience par le président centrafricain    Manche : 66 migrants embarqués vers l'Angleterre sauvés    Tanger : Mise en échec d'une grosse opération de trafic de cocaïne    Ligue 1 : Un doublé victorieux de Hakimi face à Metz !    Qualifications Coupe du monde 2022 : Un seul et unique déplacement du Onze national !    Washington réitère son engagement à accompagner l'agenda de réformes de SM le Roi Mohammed VI    La 35ème édition de retour du 1er au 11 octobre    La crise des sous-marins entre la France et l'Australie    Cellule terroriste de « Daech » démantelée à Errachidia: Interpellation de 4 autres individus    Le président du Haut Conseil d'Etat libyen salue les efforts du Maroc    Trois de chute pour la Premier League    Hakimi veut « graver » son nom dans l'histoire du PSG    La 2 ème édition du guide socio-économique de Skhirat    Tétouan / FIDEC : Rendez-vous avec une programmation exceptionnelle    Métier du livre : Une nouvelle fiction, l'édition indépendante    6ème saison de la Positive School of Hip Hop    Un voyage à la conquête de la semaine de la mode de Milan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Alerte d'un grand institut indien : « Pas assez de vaccins pour tout le monde avant 2024 »
Publié dans L'observateur du Maroc le 16 - 09 - 2020

Adar Poonawalla, PDG du Groupe Serum Institute of India (SII)

Le Président-directeur général du Serum Institute of India (SII) vient de jeter un grand pavé dans la mare du Covid-19. Adar Poonawalla a assuré qu'il ne faudra pas s'attendre à un miracle contre la Covid-19. Selon lui, il n'y aurait pas de vaccins contre le nouveau coronavirus, en quantité suffisante dans le monde, avant avant fin de 2024.


Adar Poonawalla figure dans la short list du magazine Fortune des «leaders émergents», de moins de 40 ans, qui sont les plus influents au monde. Cet Indien de 39 ans est le patron de Serum Institute of India (SII). C'est le plus grand fabricant de vaccins au monde en nombre de doses produites.
Poonawalla est donc une personne à prendre vraiment au sérieux. Et ce qu'il vient de déclarer fait déjà l'effet d'une bombe. « Le monde aura besoin d'environ 15 milliards de doses du vaccin Covid-19 s'il s'agit d'un vaccin à deux doses. Il faudra donc quatre à cinq ans pour que tout le monde reçoive le vaccin sur notre planète », vient-il de lancer à la presse de son pays.
Ce n'est pas par hasard que l'on entend, partout et même au Maroc, des responsables gouvernementaux, principalement les ministres de la Santé, exhorter l'opinion publique à « apprendre à cohabiter avec le nouveau coronavirus ».
Quid du Maroc ?
Intervenant il y a 5 mois sur Al Aoula, Khalid Aït Taleb avait invité à ce moment-là les Marocains à s'habituer à « vivre avec le virus ».
Là où il avait prêché par un excès d'assurance, c'est quand il avait donné un faux espoir aux Marocains, à la mi-août dernier. C'était au moment où il annonçait la participation du Maroc aux « aux essais multicentriques relatifs au Covid-19″ . Le ministre avait assuré que le Maroc « dispose de l'arsenal réglementaire et juridique lui permettant de se positionner pour obtenir la quantité de vaccin suffisante pour les citoyens ». ET il a en plus ajouté : « dans les délais opportuns et garantir une autosuffisance par rapport à la production du vaccin". On verra bien, mais un tel espoir s'éloigne après les déclarations de l'Indien Adar Poonawalla.
Douche froide
On voit bien aujourd'hui que même pour un pays comme la France, le ton change. On reste plutôt sur l'invitation de toutes et de tous à cohabiter avec le coronavirus. Voici ce qu'a déclaré le Premier ministre français le 11 septembre 2020 :

Il faut savoir que Serum Institute of India (SII) est une véritable autorité mondiale dans le domaine de la production des vaccins. 170 pays dans le monde utilisent ses vaccins, selon son site officiel.
Pour combattre la pandémie Covid-19, le groupe pharmaceutique indien, basé à Pune, à l'ouest de ce vaste pays, s'est associé à 5 sociétés pharmaceutiques internationales. Il s'était alors engagé à produire un milliard de doses, dont la moitié sera accordée à l'Inde. Quand son CEO, Adar Poonawalla déclare , en quelque sorte, qu'il ne faudrait pas s'attendre à un miracle, c'est qu'il sait bien de quoi il parle.
Pourtant, les remarques du jeune patron sont intervenues un jour après que le ministre indien de la Santé. Harsh Vardhan a déclaré qu'un vaccin contre la maladie du Covid-19 serait prêt au début de l'année prochaine. « Il pourrait être prêt au premier trimestre de l'année prochaine », avait-il dit.
« Nous ne devrions pas sauter aux conclusions tant que les essais ne sont pas complètement terminés », avait nuancé Poonawalla. Et le jeune patron de conclure: « Le processus des essais humains devrait être respecté jusqu'à la fin. » La messe est dite.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.