Le quotient électoral est désormais établi en prenant pour base le nombre total des électeurs inscrits, le PJD dépité    Une association d'amitié maroco- israélienne voit le jour aux Etats-Unis    Omar Zniber: Les allégations mensongères de l'Algérie, une tentative désespérée pour contrer la dynamique internationale d'appui à notre intégrité territoriale    Karim Medrek: Le soutien croissant à la marocanité du Sahara consacre la prééminence du Plan d'autonomie    Crise : 40 % des entreprises algériennes risquent de disparaître    Quel rôle pour l'épargne privée dans la relance ?    Le Club des dirigeants Maroc prospecte les opportunités d'investissement dans la région de Dakhla-Oued Eddahab    Maha Tahiri, une Marocaine à la pointe de la science de la nutrition aux Etats-Unis    En faisant un don à l'association Insaf, Arval Maroc soutient les femmes en détresse    Souss-Massa : Les retenues des barrages dépassent les 249 millions m3    Sony dévoile sa FX3, une caméra au format ultra compact    Préservation des ressources hydriques : Le président du Conseil mondial de l'eau se félicite des réalisations accomplies par le Maroc    Biden retire une nomination à son cabinet face à l'opposition du Sénat    Barrage sur le Nil : Egypte et Soudan proposent une médiation dirigée par la RDC    La Chambre des représentants adopte un projet de réforme de la police    USA: risques d'attaque contre le Capitole, les autorités en état d'alerte    Plus de deux milliards de revenus en moins en deux ans pour les clubs espagnols à cause de la Covid-19    Coupe du Trône : L'AS FAR élimine l'IRT pour affronter le Raja !    Real Madrid: nouvelle offre pour Sergio Ramos    Barça: les buts de la remontada face à Séville (VIDEO)    Covid-19 : nouveau record de décès en 24 heures au Brésil : 1 910 morts    Fkih Ben Salah: adoption de l'enseignement à distance dans deux lycées    Vers la création d' une Faculté des sciences appliquées à Chichaoua    Taounate: 4 morts dans un terrible accident de la route    "Vision de la jeunesse pour le Maroc post-Covid-19 " , un ouvrage du gouvernement parallèle des jeunes    Jack Lang: L'arabe est la langue d' une civilisation d' une incroyable richesse et diversité    Sofia Alaoui: Symbole d'une irrésistible ascension de la création cinématographique marocaine    Cour pénale internationale : enquête sur des crimes potentiels durant la guerre de Gaza de 2014    Promotion des droits reproductifs Le ministère de la santé et UNFPA s'unissent    Soufiane Rahimi, son parcours et ses aspirations    Le 18 : un Riad culturel à Marrakech    A l'initiative du Maroc, l'ONU proclame le 10 mai Journée internationale de l'arganier    Mercato: quel club choisira Erling Haaland ?    Maroc : 18 pays sur la liste noire    Incapable d'apaiser le Hirak, Tebboune s'en prend au Maroc !    Coupe du Trône: La RSB éliminée par le MAS    Le PPS exhorte le gouvernement à protéger le pouvoir d'achat    Le taux de reproduction du Coronavirus se stabilise à 0,98    L'Allemagne réagit à la décision du Maroc    La Chambre des représentants adopte trois projets de loi sur la nomination aux fonctions supérieures et les échéances électorales    Coupe du Trône : Le MAS au bout du suspense    Badiâa Bouya, référence avérée de l'art culinaire marocain au Rwanda    Musique: le refrain classique des fins de mois !    L'œuvre de Churchill représentant la mosquée Koutoubia vendue à 7 millions de livres sterling à Londres    «La création et l'art face à l'extrémisme et au discours de la haine»    Contribution financière du Maroc au Plan d'intervention humanitaire au Yémen    Baie de Cocody: Les ouvrages maritimes achevés    Sahara marocain: des personnalités canadiennes lancent un appel à Joe Biden    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





3.000 personnalités à travers le monde s'engagent à défendre la marocanité irréversible du Sahara
Publié dans L'opinion le 05 - 11 - 2020

A la veille de la célébration du 45ème anniversaire de la Glorieuse Marche Verte, juristes, universitaires, journalistes...et la liste n'est pas exhautive, ont publié, un document où ils s'engageant à porter le message de la marocanité du Sahara dans les sphères de la société civile, des universités, des médias et des réseaux sociaux.
Dans le document, trois mille juristes, universitaires, journalistes et acteurs de la société civile, membres de la Plateforme Internationale de Défense et de Soutien au Sahara marocain réaffirment «la marocanité irréversible du Sahara, partie intégrante du territoire national du Royaume du Maroc ».

Ils dénoncent, par la même occasion, « les actions que mène l'Algérie depuis 1975 visant à porter atteinte à l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc, en violation des principes inscrits dans la Charte des Nations Unies et la Déclaration sur les Principes du Droit International sur les Relations Amicales entre les Etats portée par la résolution 2625 de l'Assemblée générale ».
Ladite Plateforme entend amplifier et relayer le récit des populations du Sahara marocain, que l'Algérie et ses relais cherchent à étouffer : le récit d'un Sahara en mouvement, jouissant d'institutions libres et démocratiques et vivant dans la sécurité, la stabilité et la prospérité, et d'un Maroc acteur de paix, de démocratie et de développement dans son Continent et dans le monde.
Ainsi, le Manifeste salue les efforts de développement menés dans le Sahara marocain, dans le cadre du Nouveau Modèle de Développement des Provinces du Sud, lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Laâyoune en novembre 2015, dont il loue la clairvoyance et l'ambition.
Une dizaine de personnalités, venues des quatre continents, ont pu découvrir, par eux-mêmes et in situ, les efforts que le Maroc entreprend en faveur du développement de la région du Sahara, lors de leur visite au Maroc en juillet 2019. Elles ont pu tenir des rencontres libres avec les élus locaux et les Présidents des régions du Sahara et effectuer des visites aux chantiers de développement structurants du Sahara marocain.
Soulignant la responsabilité imprescriptible de l'Algérie dans la genèse, l'évolution et la persistance du différend régional sur le Sahara marocain, les membres de la Plateforme appellent Alger « à rester engagée dans un esprit de réalisme et de compromis dans le processus des tables rondes, tout au long de sa durée et de sorte qu'il aboutisse », et « exigent de l'Algérie qu'elle respecte ses obligations selon le droit humanitaire international et qu'elle mette fin à la situation de non-droit qui prévaut dans les camps de Tindouf à la faveur de la délégation illégale d'autorité dans les camps au polisario, une situation qui rend possibles les pires violations des droits de l'Homme sur cette partie du territoire algérien ».
Les membres de la Plateforme Internationale de Défense et de Soutien au Sahara marocain « réaffirment que l'Initiative Marocaine d'Autonomie est la seule et unique solution au différend régional sur le Sahara marocain" et appellent le Conseil de Sécurité de l'ONU, et à travers lui la Communauté internationale, à appuyer la recherche d'une "solution politique réaliste, pragmatique, durable, et basée sur le compromis », ont-ils conclu.
Plusieurs experts internationaux, membres de cette plateforme, ont pris part à une conférence internationale sur l'autonomie et le droit à l'autodétermination, tenue mercredi à Laâyoune en format virtuel sous les auspices du Centre africain pour la consolidation de la paix et la transformation des conflits. Ils ont, à cette occasion, souligné la pleine conformité de l'Initiative marocaine d'autonomie avec le droit à l'autodétermination.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.