Oussama Tannane dans le viseur de clubs allemands et italiens    Vie politique : Vers une meilleure représentativité des femmes    L'Algérie pleure ses morts emportés par les inondations, Tebboune pleure la mère de Brahim Ghali    La CNSS annonce des indemnités aux industries culturelles, des crèches et des salles privées de sport    10 millions DH pour réhabiliter la zone industrielle Moghogha à Tanger    Déclarer et payer l'impôt sont deux obligations distinctes    Les femmes fortement impactées par la pandémie    Hausse de plus de 17% du parc des abonnés Internet en 2020    Covid-19 : Les femmes frappées de plein fouet par le chômage    Législatives en Côte d'Ivoire : le pouvoir et l'opposition se disputent l'annonce de la victoire    Le Maroc élu à la vice-présidence    Ligue des champions (3è journée/Gr C) : Trois sur trois pour le Wydad    5 millions DH pour faire de Dakhla capitale mondiale du foil    Barça: Laporta déclare la guerre au PSG à cause de Messi    Accès aux soins-confinement : Un parcours du combattant pour les ménages dirigés par des femmes    Inauguration de la faculté pluridisciplinaire d'Es-Semara    Harcèlement sexuel : accusé à nouveau et isolé, Andrew Cuomo écarte une démission    ANRT : croissance soutenue du parc de l'internet    Assurances: les primes émises en baisse de 6,5% à fin janvier 2021    France: un député tué dans un accident d'hélicoptère    Laâyoune : saisie de près de 2 tonnes de chira    Oujda : Un individu placé sous surveillance médicale met fin à ses jours    Maroc-USA Examen des moyens de renforcer la coopération culturelle    Le Maroc, deuxième partenaire commercial africain du Mexique    Voici le nouveau président du FC Barcelone !    Guinée équatoriale : 15 morts et 500 blessés dans des explosions accidentelles dans un camp militaire    Prévisions météorologiques pour le lundi 8 mars 2021    Après les troubles au Sénégal, la contestation appelle à de nouvelles manifestations    Manifestants asiatiques et rêve américain    Rencontre avec Mustapha Jmahri autour de la mémoire d'El Jadida    Fatma El Ghalia Charradi, la férue du théâtre et de l' action associative    Ahlam Aboulamal, Une vie rythmée par le monde des arts et du spectacle    Le Raja Casablanca et le Youssoufia Berrechid se quittent sur un nul (VIDEO)    Abdelouafi Laftit : L'étape actuelle exige l'implication de tous dans les efforts d'élection des institutions représentatives    Mohamed Essoulimani expose sa dimension spirituelle de la femme    Irak : le pape prie pour les «victimes de la guerre»    Exposition: sensualité et audace    «Tisser le temps politique au Maroc»    Le WAC s'approche de la qualification en leader, El Kaabi s'illustre    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    La femme est appelée à s'affirmer dans les divers registres de la vie sociétale    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





15 ème Rencontre mondiale du Soufisme : un moment intense de spiritualité et de débats
Publié dans L'opinion le 06 - 11 - 2020

La quinzième Rencontre mondiale du Soufisme, dont les travaux en ligne ont pris fin jeudi dernier, fut un moment intense de spiritualité, d'échanges et de débats autour du thème « Soufisme et gestion des crises: la dimension spirituelle et éthique au service de la bonne gouvernance ».
Plusieurs chercheurs, universitaires et savants, marocains et étrangers, ont participé à cette édition organisée du 29 octobre au 05 novembre sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, par la Tariqa Qadiriya Boudchichiya et la fondation Al Moultaqa en partenariat avec le Centre Euro-Méditerranéen d'Etude de l'Islam Actuel (CEMEIA).

Ce forum international, qui célèbre l'Aid Al Mawlid Annabaoui, s'est tenu à distance à travers les réseaux sociaux, en raison du contexte exceptionnel mondial lié à la pandémie du nouveau coronavirus, qui impose le respect des mesures préventives.

« L'engagement enthousiaste et chaleureux des savants et des chercheurs, venus d'horizons et de disciplines diverses, ainsi que le travail dévoué des équipes de coordination et de support technique, ont permis de faire de cette formule en ligne un véritable succès, malgré la difficulté des circonstances », a souligné le directeur de la Rencontre mondiale du soufisme, Mounir Kadiri Boudchich, lors de la cérémonie de clôture de ce forum.

Il ajoute également que les échanges de cette rencontre ont démontré que la culture spirituelle et éthique du soufisme constituait « une ressource majeure pour comprendre les crises que nous affrontons actuellement, et pour y remédier de façon créative et innovante, par la diffusion des valeurs universelles qui sont indispensables pour résoudre toute situation de crise ».

Notant que l'être humain est composé à la fois d'une dimension spirituelle et d'une dimension matérielle, et que la rupture de ce fragile équilibre est la source de toutes ses crises intérieures et extérieures, M. Kadiri Boudchich a estimé que « ce n'est qu'en replaçant l'universalité de cette dimension spirituelle au centre de nos existences, et de notre façon de les gouverner, que nous parviendrons à sortir l'humanité des multiples crises auxquelles elle fait face aujourd'hui et que nous permettrons aux sociétés de se réinventer et de renouer les liens de leur tissu social ».

Le patrimoine spirituel et intellectuel du soufisme possède les outils nécessaires pour transformer et gérer une crise comme celle que nous traversons actuellement, a-t-il déclaré, affirmant que le Maroc reste le pays du soufisme par excellence.

Le choix du thème central de cette 15ème édition de la Rencontre Mondiale du Soufisme, qui a débouché sur une série de recommandations qui mettent en avant l'importance de l'éducation spirituelle et la diffusion des valeurs nobles de l'Islam, a été dicté, selon les organisateurs, par le contexte actuel de la crise sanitaire qui a mis en évidence plusieurs dysfonctionnements que subit l'humanité.

Dans leurs interventions, les participants aux webinaires ont abordé plusieurs axes, dont « Le besoin d'une gouvernance spirituelle et morale pour la gestion des crises », « Soufisme et gestion des crises : modèles historiques concrets », « L'importance de la dimension spirituelle dans la gestion des crises : cas de la pandémie du Covid-19 », et « Soufisme et crise des valeurs ».

L'accent a été mis également sur « La composante spirituelle marocaine et son rôle dans la gestion des crises régionales et continentales : le cas africain », « le soufisme et la crise de la coexistence et du dialogue avec les autres », « Soufisme et crise de l'esthétique et de la création artistique", et "Soufisme et citoyenneté : diagnostic de la crise et remèdes ».

Outre les tables rondes encadrées par un groupe de spécialistes dans un certain nombre de domaines liés au thème du forum, le programme de cette édition était marqué par l'organisation de concours de récitation et de psalmodie du Saint Coran, et du meilleur article sur le thème « Management des crises en Islam : principes et origines », en plus d'une épreuve de poésie louangeant le Prophète.

Les Rencontres Mondiales du Soufisme ont pour objectif de faire connaître les vertus du soufisme au public et de révéler la dimension intérieure et spirituelle de l'Islam.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.