Le président du Sénat mexicain salue la qualité des relations entre Mexico et Rabat    Maroc/Israël : Une conférence de haut niveau à l'ONU, sur la sécurité alimentaire et l'agriculture innovante    Sahara marocain : Le Conseil de sécurité condamne le blocage à Guergarate    Maroc Telecom réalise un chiffre d'affaires de 8,9 MMDH au au premier trimestre de 2021    Commission interministérielle : Un approvisionnement abondant durant le Ramadan    Le DG de la SFI réitère son soutien à la dynamique du secteur privé marocain    Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux fait réagir Afriquia    Maroc Telecom: Le nombre de clients en hausse de 6,8%    Look et Forme : Prendre soin de ses dents    McDonald's Maroc relance l'opération #Mta7dine    Inzegan : un incendie ravage dix magasins dans deux souk    Discrimination juridique envers les enfants nés hors mariage    Checkinfo: «Les usagers constateront rapidement une diminution du nombre d'impayés»    Chelsea: Ziyech encensé par son coéquipier    L'hospitalisation du chef des séparatistes en Espagne vue par un politologue    Secousse tellurique de 4,4 degrés au large d'Essaouira (Bulletin)    Sahara Marocain : Réactions aux consultations semestrielles du Conseil de Sécurité (vidéo)    Reportage/Tourisme : L'ONMT dévoile son nouveau plan pour la promotion de la destination Maroc    L'Institut CDG entame son cycle de webinaires pour la saison 2021 [Vidéo]    Sahel : de no man's land à no man's power    2020, année la plus chaude jamais enregistrée en Europe    Mohammédia : Interpellation de deux Subsahariens pour faux et usage de faux    Direction de l'éducation d'Ain Chock : Convention pour promouvoir l'apprentissage du français et de l'anglais    Covid-19: la Tunisie franchit la barre des 10.000 décès    Maroc/Météo: Temps nuageux ce vendredi 23 avril    Interview avec Safaa Baraka, réalisatrice    La Liga présente son dictionnaire espagnol-arabe de football    Laila Aziz, la styliste marocaine qui habille les stars hollywoodiennes (Forbes)    Sommet sur le climat : le chef de l'ONU appelle à l'action (Vidéo)    Sahara : El Pais met en exergue la victoire diplomatique du Maroc en Amérique Latine    Le Wydad décroche son billet pour les quarts de finale    La RSB éliminée, le Raja en douceur    Des appels à changer « véritablement » l'Amérique    En-Nesyri relance FC Séville dans la lutte pour le titre    «Les femmes du pavillon J» élu meilleur long-métrage    Une exposition célèbre la calligraphie arabe    Le Maroc perd l'une de ses plus belles plumes    Super Ligue. Pour le patron de l'UEFA, les demies de C1 ne sont pas menacées    La question sociale est irrémédiablement au cœur du projet sociétal de l'USFP    Kate Winslet se confie sur les débuts de sa fille Mia Threapleton en tant qu'actrice    Etat islamique : prison à vie pour l'auteur d'un attentat manqué à Manhattan    Le champ miné du Sahel    Urgent : Brahim Ghali, président de la rasd, hospitalisé en Espagne    Foot européen : Nasser Al-Khelaïfi élu président de l'Association européenne des clubs    Fouzi Lekjaa : "Prochain défi, la qualification pour la Coupe du monde"    Infosoir/ Entretien avec Soumaya Akaâboune, actrice émérite et star du feuilleton "Bab Lbhar" (vidéo)    Brexit : le Parlement européen se prononcera le 27 avril sur l'accord commercial UE-Royaume-Uni    Poutine appelle ses rivaux étrangers à ne pas "franchir de ligne rouge "    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Flambée des prix de l'huile de table : les producteurs tentent une opération de "damage control"
Publié dans L'opinion le 25 - 02 - 2021

Suite à la multiplication des appels au boycott sur les réseaux sociaux à cause de la flambée des prix de l'huile de table, l'Association professionnelle des fabricants d'huile du Maroc a publié un communiqué le 24 février dans lequel elle explique les raisons de cette hausse des prix sur le marché national.
« Notre marché national, entièrement libéralisé, est fortement dépendant des grands producteurs internationaux de soja et de tournesol. ,Le Maroc importe la quasi-totalité de son besoin dédié à la consommation intérieure sous forme d'huiles brutes ou de graines à triturer », peut-on lire dans le communiqué.
Cette dépendance, selon l'Association, expose fortement le secteur à l'évolution des cours mondiaux. Par ailleurs, les matières premières précitées « ont connu une inflation majeure des prix de vente depuis mai 2020 et les cours des huiles ont augmenté de plus de 80% », à en croire les propos de l'Association professionnelle des fabricants d'huile du Maroc.
Aussi, l'association en question avance que cette flambée des prix est notamment due à de mauvaises conditions climatiques ayant impacté la récolte mondiale de l'ensemble des oléagineux, ajoutant que « La hausse de la demande des pays importateurs visant à constituer des stocks de sécurité a, par ailleurs, accru la tension sur les marchés ».
Il va sans dire que le communiqué de l'Association propose les mêmes arguments avancés le jour même par « Lesieur-Cristal ».
« Depuis le début de la crise du Covid-19 qu'a traversée notre pays, les producteurs marocains ont assuré sans faillir leur devoir d'approvisionnement du marché et ont pu constituer des stocks de matières premières afin d'éviter toute pénurie », continue l'association dans son communiqué.
L'association explique en outre que « dans un contexte socio-économique aggravé par la crise sanitaire, l'interprofession a maintenu inchangés pendant plusieurs mois les prix de vente malgré l'augmentation du cours des matières premières ». Les achats réalisés avant la flambée des prix ont pu permettre de retarder au maximum la répercussion du cours de la matière première sur le prix de vente, souligne-t-elle.
Cette augmentation, a été appliquée de façon progressive et modérée, ne répercutant que partiellement la hausse réelle de la matière première.
« Face à la volatilité des cours, les producteurs nationaux d'huiles de table rappellent leur engagement constant au service des Marocains. Ils continueront à mobiliser tous leurs efforts d'optimisation opérationnelle pour limiter au plus juste l'impact sur le consommateur final de la hausse des cours internationaux », conclut le communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.