Les ménages marocains vivent avec près de 3 sources de revenu    Paix et stabilité au Proche-Orient : Blinken salue le « rôle clé » joué par le Maroc    Les démêlés judiciaires de Brahim Ghali se poursuivent en Espagne, Santiago Pedraz Gómez enfonce le clou    Algérie : le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie et le mouvement Rachad classés «organisations terroristes» par le régime    Aménagement de 250 centres pour accueillir les mineurs migrants en Espagne    Bab Sebta: les autorités espagnoles utilisent des grenades lacrymogènes pour disperser les migrants (VIDEO)    Crise de Sebta: le Maroc rappelle son ambassadrice en Espagne    Déficit budgétaire de 21,4 MMDH à fin avril    Collectivités territoriales: le Maroc obtient un prêt du Japon    Hausse de 3,3% des primes émises à fin mars    FinanceCom devient O Capital Group    Réunion du Conseil de gouvernement: ce qui est prévu    Solidarité totale avec le peuple palestinien pour la défense de ses droits légitimes    Bayt Mal Al-Qods, un engagement indéfectible au service de la résilience de la ville sainte    France : Karim Benzema dans la sélection de Deschamps pour l'Euro    Le Real Madrid a trouvé un successeur pour Zidane    Le cavalier marocain Abdelkebir Ouaddar se classe 3ème    Nouveaux cas, vaccination...: le bilan de ce mardi 18 mai (Maroc/Covid-19)    Alerte météo: il va faire très chaud dans ces régions du Maroc    Direction des prisons: bonne nouvelle pour les familles des détenus    Création de 342 salles d'enseignement préscolaire au titre de 2020-2021    MAScIR conçoit un dispositif pour le dépistage en temps réel et sans réactifs    Le Festival du Cinéma Méditerranéen de Tétouan en format digital    Lancement du concours d'art vidéo «Eye on the Street»    L'œuvre de Michel Ocelot à l'honneur    Deux migrants blessés à la frontière entre le Maroc et Sebta hospitalisés à Tétouan    Clientélisme, surenchère idéologique et démagogie : la recette d'El Habib Choubani pour les législatives de 2021    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 18 mai    Le sang des Palestiniens continue de couler    Le département d'Etat américain publie la déclaration tripartite Maroc-Etats-Unis-Israël sur son site    Un chef militaire kurde tué lors d'une opération turque en Irak    Nouvelle édition du Festival du film éducatif pour les enfants des centres d' estivage    "C'est mieux là-bas" de Zouhair Chebbale projeté à Strasbourg    «Miroir de l'âme» : Voyage au cœur de l'univers sensuel de Rajae Lahlou    Younès Belhanda rejoint le championnat saoudien    Les Forces Royales Air renforcent leurs drones    La France efface la dette du Soudan    Dessalement : le marocain Hyrenco propose une technologie à faible coût    Trafic international de drogue : saisie de 1,2 tonne de chira à Boucraa et Gueltat Zemmour    Achraf Hakimi : "Je ne peux pas savoir ce que l'avenir nous réserve"    Destinée aux MRE : L'application de transfert d'argent «Taptap Send» lancée au Maroc    Les sanctions urgentes à prendre par la FRMF    Covid-19 : Le Maroc bien parti pour contenir la pandémie    L'AS Salé représente le Maroc à la 1ère Basketball Africa League    Casablanca : Des policiers usent de leurs armes pour interpeller des individus agressifs    Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Rabat: Le Café des Oudayas rouvre ses portes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





OCP Africa et la BID au chevet de la riziculture ivoirienne
Publié dans L'opinion le 11 - 04 - 2021

La filiale panafricaine du géant des phosphates OCP vient de conclure un nouveau partenariat avec la Société internationale islamique de financement (ITFC), organe dépendant de la Banque islamique de développement (BID). Un accord qui vise à renforcer le programme Agribooster en Côte d'Ivoire.
Lancé en 2018 par OCP Africa, Agribooster est un programme d'accompagnement et de renforcement des cultures rizicoles au niveau continental. L'objectif de ce dispositif est d'améliorer les chaînes de valeurs de ce segment agricole. Ce programme vise par ailleurs à accompagner plusieurs Etats ouest-africain et notamment la Côte d'Ivoire dans ce cas, dans le renforcement de leurs secteurs agricoles pour atteindre une autosuffisance.

Ce partenariat entre OCP Africa et ITFC devrait bénéficier à quelque 20.000 riziculteurs ivoiriens et mettra à leur disposition les moyens nécessaires pour augmenter leurs rendements et revenus, notamment en termes de fourniture d'engrais et de semences hybrides, de formation en bonne pratiques agricoles ou encore de sensibilisation à la fertilité des sols et d'accompagnement pour accéder au marché.
Un chantier prioritaire pour Yamoussoukro qui alloue chaque année près de 5 milliards de DH (300 milliards de Francs CFA), pour combler son déficit en la matière, qui varie entre 1 et 1,5 million de tonnes par an. Le gouvernement ivoirien s'est ainsi fixé comme objectif d'atteindre dans un premier temps l'autosuffisance en 2025, puis de devenir exportateur à l'horizon 2030. C'est dans cette optique, que le gouvernement ivoirien a conclu entre septembre 2020 et janvier 2021, une série d'accords avec plusieurs organisations et opérateurs privés, notamment OCP Africa, Callivoire ou encore la FAO.
Ce partenariat entre OCP Africa et IFTC, n'est pas le premier en date. Il s'inscrit dans la lignée du mémorandum d'entente conclu en octobre 2019 portant sur le financement stratégique, l'innovation et les mesures de renforcement des capacités agricoles des pays où la filiale panafricaine de OCP est active. Ce mémorandum vise ainsi à renforcer la collaboration entre les deux partenaires en termes de formation des agriculteurs au best practices agricoles, le renforcement de leurs capacités opérationnelles et le soutien aux jeunes pour atteindre un développement durable et inclusif.
Un rapprochement qui s'est traduit, rappelons-le, par une action d'appui financier et technique au profit des petits exploitants agricoles sénégalais. Ce programme comporte par ailleurs, un volet formation et appui à la culture via la mobilisation de laboratoires d'analyse des sols mobiles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.