Chambre des Conseillers: La Charte des services publics adoptée à l'unanimité    Maroc-Nigeria: Le projet de gazoduc sur les «starting blocks»    Inter : L'agent Alejandro Camano confirme le départ d'Achraf Hakimi    Euro 2020: Les Bleus assurent et rassurent    L'ONCF lance un dispositif spécial MRE    France. M'jid El Guerrab interpelle le ministre de la Santé sur la non-reconnaissance du vaccin de Sinopharm [Vidéo]    Bourita attire l'attention sur l'impact des nouvelles technologies    OCP et l'américain BCG proposent une offre unique dans le domaine de la maintenance et de la numérisation industrielle    La 2è manche du championnat des circuits de vitesse à Marrakech    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 16 juin 2021 à 16H00    Le monde de Julie Guégan    Avec un système audio de pointe sur sa nouvelle gamme : Ford séduit les mélomanes    Ismail Sqarou : «La Dekka est l'enfant légitime de Taroudant en termes de patrimoine»    Trois astronautes chinois dans la station spatiale    L'Algérie face à ses démons    Diplomatie : le NMD présenté aux ambassadeurs    Energies renouvelables : le Maroc se relance dans l'hydrogène vert    Fnideq : la nouvelle zone d'activités économiques "recrute" ses investisseurs    Euro 2020 : La Hongrie craque en fin du match face au Portugal    Botola / WAC-RCAZ (0-0) : Un Wydad faiblard et épuisé à quelques jours de sa demi-finale africaine !    Sergio Ramos quitte le Real Madrid    Le nouveau modèle de développement ne fait pas l'unanimité    Adoption finale du projet de loi sur l'usage légal du cannabis    Lancement d'une campagne contre la privatisation de la plage d'Aïn Diab    Quand la polygamie séduit les Marocains    Le roi Mohammed VI félicite le premier ministre israélien    Invité par le PJD, le Chef du Hamas Ismaïl Haniyeh en visite au Maroc    Profonds désaccords et faibles attentes    Quand on aime la vie, on va au musée    Edition: Lever l'hypothèque sur l'université    L'AREF renforce ses partenariats dans le domaine sportif    Agrégation agricole: un nouveau dispositif réglementaire pour des projets d'agrégation de nouvelle génération    Législatives algériennes: 23% de participation, abstention historique et massive    Les hôtels Accor se mobilisent pour favoriser l'accueil des Marocains résidant à l'étranger    Le Congrès péruvien refuse l'interférence de l'Europe dans la crise entre Madrid et Rabat    Marocains de l'étranger : dix-sept villes annoncées pour la quarantaine obligatoire    Covid-19 en France : plus de masque en extérieur, levée du couvre-feu dans quelques heures    Carte sanitaire au Maroc : Ces chiffres à retenir...    Privé : Akdital poursuit sa marche pour s'accaparer 20% de la capacité litière nationale    Le roi Mohammed VI félicite le nouveau Premier ministre isralien Naftali Bennett    "African Lion 2021": une délégation militaire maroco-américaine visite l'hôpital de campagne près de Tafraout    Sahara : Large soutien au Maroc à l'ONU    L'ONMT lance l'opération Welcome Back    La FRMSPT organise une série d'activités éducatives au profit des jeunes de Khénifra    «Méditations et médisances»    «Soufi, mon amour» en tournée au Maroc    Action citoyenne : des livres pour les écoles primaires, les collèges et les lycées les plus défavorisés au Maroc    Pays de l'Otan : la politique envers la Chine à renforcer, selon le SG de l'OTAN    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





65 éme anniversaire de la création de la DGSN : Des hommes et des femmes au service de la société .
Publié dans L'opinion le 16 - 05 - 2021

C'est connu et reconnu, les libertés et les droits humains sont des principes sacrés pour toute société moderne, démocratique. Une société respectueuse de l'être Humain , soucieuse de la sauvegarde de l'ordre public, la préservation de la sécurité et la quiétude des citoyens. Tache ardue, car elle requiert une veille et une vigilance permanentes contre les excès et les abus qui risqueraient d'engendrer le désordre et nuire, par conséquent, à l'homogénéité de la société. Tout cela, en veillant au principe de l'Etat de droit et du respect des libertés publiques.
Principes érigés en droit par notre Constitution, surtout à l'heure de la globalisation et du net.
Une mission certes délicate, mais ô combien noble, que celle assignée aux corps de la police au côté des autres forces ( Gendarmerie Royale et autres ).
Et ce n'est pas par hasard que ces corps bénéficient de la sollicitude Royale pour que la famille de la police bénéficie de tous les égards et de tous les moyens nécessaires afin d'accomplir sa mission en toute efficience.
A ce propos, le Dahir relatif à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), dote ses fonctionnaires , hommes et femmes, d'un statut particulier visant l'amélioration de leur situation matérielle, morale et professionnelle, notamment la mise en place de la Fondation Mohammed VI des œuvres sociales dédiée à ces fonctionnaires qui ont, par ailleurs, le droit de créer des associations.
A rappeler que la Fondation Mohammed VI a pour vocation d'œuvrer à la promotion de la situation sociale de ces fonctionnaires, notamment dans les domaines du logement, de la couverture médicale, des prestations sociales, et apporte aux familles soutien et assistance.

L'objectif de cette sollicitude Royale est la consolidation des structures de notre police citoyenne , pour améliorer son rendement tout en la dotant de moyens aussi bien humains que matériels sophistiqués nécessaires pour l'accomplissement de sa noble mission.

Aujourd'hui, le résultat est, on ne peut, probant. La vision Royale a abouti et d'aucuns peuvent constater de visu l'harmonie entre liberté, démocratie, quiétude des gens, respect des droits de l'Homme. Par ailleurs, beaucoup de progrès ont été réalisés en matière de lutte contre la violence et contre le crime et surtout le terrorisme . Son implication surtout en ces temps marqués par les conséquences liées au CORONA 19 , a été plus qu'appréciée.
Le Maroc a misé sur la qualité car quantitativement, notre pays figure encore parmi les Etats les moins policés avec la modeste moyenne d'un agent pour 2000 habitants. Faible, trop même, mais cela n'a nullement affecté le rendement de la Sûreté nationale et encore moins le moral de ses vaillants Gardiens de la Paix ,qui se montrent toujours omniprésents et fidèles à leur mission.Leur objectif est de se mettre au service de la société en dehors de toute démonstration de force. Et c'est là le point fort de notre police qu'on qualifie aisément de corps citoyen car son souci majeur est la quiétude du pays et la préservation des droits
des citoyens pour une vie tranquille. Notre police s'est donnée les moyens de ses ambitions en se dotant de moyens technique logistiques, techniques et matériels à la pointe du progrès. Cela lui a permis de s'ouvrir sur son environnement extérieur à travers l'instauration de structures de communication solides, l'instauration de système de recyclage et de formation continue des agents et la décentralisation des services de police notamment par la création de nouvelles sûretés régionales... et l'ouverture de postes frontaliers, en plus de la création de plusieurs nouveaux commissariats dans le cadre du renforcement de la présence de proximité.
A noter que cette stratégie a permis de transcender la contrainte budgétaire qui fait obstruction au renforcement des effectifs.

La Sûreté Nationale s'est mise au diapason au changement du paysage politique et à l'évolution des mentalités. Elle a réussi à accompagner harmonieusement ces mutations et de concrétiser par conséquent les garanties offertes par la Constitution et par l'Etat de droit.

Nous saisissons donc cette occasion qui commémore le 65è anniversaire de la valeureuse famille de la Sureté Nationale pour rendre un hommage particulier à l'ensemble du personnel de la DGSN.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.