ONU : Plus de 60 jeunes marocains participent à New York à l'initiative "Future we Want"    Compteur Coronavirus : 121 nouveaux cas positif, un seul décès en 24H    Premier League : Haaland ouvre son compteur pour City, United déjà dans le dur    Météo Maroc: les températures en baisse ce lundi    Renault met le paquet sur l'électrique en France, quid du Maroc ? (VIDEO)    Baignade dans les fontaines à Fès: ce qu'a décidé le conseil communal    À Rabat, un mouvement de contestation contre les «défaillances» du CCME le 11 août    Ammouta de retour au Wydad?    Marocains, il est temps d'économiser l'eau !    Visas Schengen: les Marocains dépités    Motsepe se félicite de la belle réussite de la WAFCON    Date limite de consommation: les autorités sanitaires redoublent de vigilance    Oualidia : pourquoi c'est une destination incontournable pour les vacances    Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara signe un décret accordant la grâce présidentielle à Laurent Gbagbo    Mer de Chine : Pékin annonce des manoeuvres près des Corées    El Jadida : Coup d'envoi du Moussem Moulay Abdellah Amghar    Rabat : La 1ère édition du « Rab'Africa Summer Festival » continue jusqu'au 14 août    Halte aux actes de vandalisme!    Amallah vois double    Mondiaux juniors: Le Marocain Benyazide remporte le bronze du 3000 m steeple    Réunion constitutive du Congrès scientifique universitaire sur les droits de l'Homme    Ukraine. Amnesty international épinglée en Ukraine    Maroc : Partis et ONG dénoncent l'agression israélienne à Gaza    Tunisie : Mise en échec de trois tentatives de migration clandestine    Covid-19 au Maroc : 121 nouvelles infections et 1 décès ce dimanche    Cyberattaque : le site web de la FSDM piraté par un hacker algérien    Festival Al Fida National de théâtre, un souffle de renouveau pour le théâtre    Hommage appuyé à cinq grandes figures du 7ème art marocain    Ligue 1 / Clermont vs PSG (0-5) : Achraf Hakimi buteur    Des plages de poésie à la Cité des Alizés...    Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation dans la bande de Gaza    Gaza: le bilan passe à 31 morts dont six enfants    Lasaad Dridi, nouvel entraîneur de l'Olympique Khouribga    Ain Leuh: Ouverture du 21è Festival national d'Ahidous    Vidéo. Eliminatoires CAN beach-soccer (Maroc-Côte d'Ivoire): La sélection ivoirienne se retire    Températures prévues pour le lundi 08 août 2022    Rabat: Le nouveau parking souterrain Bab Chellah ouvre ses portes au public    Regain de tension entre Israël et le Jihad islamique à Gaza : le Maroc préoccupé    Le chanteur français Daniel Lévi n'est plus    L'Humeur : Deux feux, deux mesures    Eté : Le bronzage, une obsession mauvaise pour la santé    Le Sénégal accuse la police canadienne d'avoir «sauvagement tabassé» une de ses diplomates    12C de l'OMC : Quels intérêts économiques pour le Maroc et l'Afrique ?    Céréales: cinq nouveaux cargos quitteront l'Ukraine dimanche    Magazine : Les Frères Jackfruit, Atlas attitude et Souss system    Gaza : Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation et appelle à éviter davantage d'escalade    Elon Musk accuse Twitter de "fraude"    La revue de presse du samedi 6 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Maroc soutient officiellement le droit à l'autodétermination de la Kabylie
Publié dans L'opinion le 16 - 07 - 2021

Après l'intervention hostile du nouveau ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, sur la question de l'intégrité territoriale, lors du débat général de la réunion ministérielle du Mouvement des Non-Alignés, l'ambassadeur permanent du Maroc à l'ONU, Omar Hilale, a relevé la profonde contradiction du voisin de l'Est, notamment en ce qui concerne le droit à l'autodétermination, évoquant les revendications légitimes du peuple Kabyle.
Sans surprises, le nouveau Chef de la diplomatie algérienne a abordé la question du Sahara marocain, lors de sa première déclaration dans un fora international, depuis sa récente nomination, et ce, bien que le dossier ne fût, ni inscrit à l'ordre du jour de la réunion, ni en liaison avec son thème.
Si majorité des ministres ont zoomé sur les efforts multilatéraux consentis par les Etats pour répondre aux défis mondiaux pressants, notamment les conséquences sanitaires et socio-économiques de la pandémie, l'Algérie, qui fait du Sahara un axe prioritaire de sa diplomatie, a préféré une fois de plus se pencher sur les affaires internes du Maroc, sachant qu'elle fait face à plusieurs défis alarmant et qui méritent beaucoup plus l'attention de la communauté internationale, tels que la pénurie de l'eau, récession économique, hausse du chômage, mouvements de protestation...et la liste n'est pas exhaustive.

En réactions des propos de Lamamra qui n'a pas manqué l'occasion de revendiquer le droit à l'autodétermination en faveur du Polisario, Omar Hilale n'y ait pas allé de main morte en indiquant que «cette république fantomatique, n'est qu'une entité fictive, créée, financée, armée et entretenue par l'Algérie, afin de mettre en œuvre son agenda géopolitique régional». Exerçant le droit de réponse, le diplomate a précisé dans une note adressée à la présidence azérie du Mouvement, et circulée à l'ensemble des membres, que «cette république fantomatique» ne dispose d'aucune reconnaissance « ni de facto ni de jure », « ni par le Conseil de sécurité de l'ONU, ni l'Assemblée Générale, ni le MNA, ni le G77+ Chine, ni l'Organisation de la Coopération Islamique, ni la Ligue Arabe, ni l'Organisation Internationale de la Francophonie, ni l'Union du Maghreb Arabe ».

Par ailleurs, Le Représentant permanent du Royaume à l'ONU a également remis sur la table le très épineux dossier du peuple Kabyle, en notant que le ministre algérien, qui «se dresse en fervent défenseur du droit à l'autodétermination, refuse ce même droit au peuple Kabyle, l'un des peuples les plus anciens d'Afrique, qui subit la plus longue occupation étrangère». Il a ajouté que «l'autodétermination n'est pas un principe à la carte. C'est pourquoi le vaillant peuple Kabyle mérite, plus que tout autre, de jouir pleinement de son droit à l'autodétermination ».

Il importe de noter que la dernière fois que le Maroc a évoqué cette question remonte au 2 novembre 2015, à l'occasion des travaux de la troisième commission des Nations Unies, où la diplomatie marocaine avait appelé la communauté internationale à faire émerger les voix de huit millions de Kabyles trop longtemps maintenus dans le silence et dans l'invisibilité, notant que le peuple kabyle « doit être accompagné pour qu'il puisse jouir de ses droits légitimes à l'autodétermination et à l'autonomie ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.