Polisario : Bachir Mustapha Sayed tacle Brahim Ghali sur la «guerre contre le Maroc»    فيروس كورونا : المغرب يسجل 80 إصابة وحالة وفاة في 24 ساعة الأخيرة    CAN U23 (Maroc 2023): Le tirage au sort des éliminatoires le 18 août au Caire    Transfert : Mountassir Lahtimi désormais joueur de la Ligue turque    Le Polisario : «Il est trop tôt pour parler de trêve» avec le Maroc    Oued Eddahab, le « Tanger du Sud Marocain »    Accords d'Abraham : Le sommet anniversaire annulé    Kénitra : Le soulèvement de 1954, une épopée héroïque    Change: Le dirham s'apprécie face au dollar    Prix des carburants : Une baisse timide d'un dh est attendue ce dimanche soir    Maroc-Algérie : Ce que coûte la rupture aux économies des deux pays ?    Banques : Les dépôts des MRE dépassent 190 milliards de dirhams    Tanger / Ancien marché de gros : 63 MDH pour la reconversion en espace d'exposition et d'arts    La Côte d'Ivoire se mobilise sur la voie de la mobilité électrique    Le rideau est tombé sur la 2ème édition du programme American Leadership Academy    Egypte: L'incendie d'une église au Caire fait 41 morts    Céréales ukrainiennes: Un premier navire de l'ONU prêt à partir    Une délégation du Congrès américain arrive à Taïwan dans la foulée de la visite de Pelosi    Accords d'Abraham : Israël annule un sommet avec les pays arabes    Migration : Hausse des passages irréguliers vers l'Europe    Palestine : Hamas appelle les ONG humanitaires à mettre fin aux crimes israéliens    Arabie saoudite-USA : Manœuvres militaires conjointes    Eruption volcanique: Des vols retardés et annulés en Equateur    14 août 1979 : Quand le retour au Maroc d'Oued Eddahab acheva la décolonisation définitive de notre Sahara    Le programme de la (CRDH) Béni Mellal-Khénifra s'annonce très chargé    Liga : Rentrée ratée du Barca face à Rayo    Ligue 1 : Hakimi et ses coéquipiers vainqueurs face à Montpellier    Plus de 20 000 traversées illégales de la Manche vers l'Angleterre en 2022    Championship: Ilias chair remet QPR dans la course    Nabil Touaizi fait ses débuts avec l'Espanyol en Liga    Abdessamad Ezzalzouli (Ez Abde) aurait opté pour le FC Valence    Covid-19/Maroc : 1.059 cas actifs à l'échelle nationale dont 39 admis en REA    Dakhla: journées de sensibilisation sur la protection du littoral    Météo: les prévisions du dimanche 14 août    Voyage : Quand le corps souffre en vacances    Réflexologie : Zen grâce à vos pieds    Canicule : Les gestes à bannir en période de fortes chaleurs    Chine: La résurgence des cas de Covid-19 à Hainan inquiète le gouvernement    Vidéo de policier agressé: Choqués, les internautes appellent à doter les agents de "moyens de défense"    « Into The Wild » : électro et techno in the house    Art contemporain : Mustaqbal, les artistes de demain    Danse : Meknès déroule son freestyle    Sebta : Deux organisations espagnoles demandent une enquête sur l'expulsion d'enfants marocains    « Casa del Mar » repère architectural à valeur historique    Salman Rushdie sous ventilateur après avoir poignardé, pourrait perdre un œil    L'édition 2022 du Moussem Moulay Abdellah Amghar touche à sa fin    Fin de l'idylle entre Dounia Batma et son mari ? (VIDEO)    Création numérisée : 11,5 millions de dirhams pour cinq cinémas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée
Publié dans L'opinion le 03 - 08 - 2021

A l'instar d'autres événements, l'édition 2021 du Festival Visa for Movie Rabat, initialement prévue du 04 au 08 août, a été reportée à une date ultérieure, ont annoncé, mardi, les organisateurs.
Si la presse pointe, sous des titres choc, un relâchement dans le respect des mesures de prévention dans certaines villes, elle a applaudi l'engagement de la capitale.
En effet, plusieurs événements ont été annulés, reportés ou risquent de l'être, après l'annonce des nouvelles mesures restrictives. Ces décisions surviennent dans le cadre des mesures de sécurité liées à l'épidémie qui recommandent la restriction des grandes manifestations et rassemblements de masse.
Face à la situation épidémiologique liée au Covid-19 et par mesure de précaution, les organisateurs du festival Visa for Movie Rabat ont décidé, en coopération avec les autorités de la région Rabat-Salé-Kénitra, de reporter l'édition 2021 à une date ultérieure, fait savoir l'Association du Festival international du cinéma d'auteur de Rabat.
Depuis sa première édition en 1992, le Festival de Rabat a toujours eu à coeur de faire de ses événements un espace libre et ouvert afin de consolider les valeurs universelles de dialogue, de tolérance et de paix.Tout a commencé avec l'écran géant des Oudayas dans les années 1990 lorsque les habitants de Rabat avaient rendez-vous avec une riche programmation des meilleures productions du septième art.
L'Association a salué à cet égard, le public de Visa for Movie et les autorités locales pour leur accompagnement « de longue date » et leur soutien renouvelé durant cette période complexe, et a affirmé sa volonté de faire de cet événement une réussite. Le communiqué a annoncé que la date de l'événement sera annoncée à une date ultérieure.
«La santé du public est notre unique priorité. C'est évidemment une décision difficile à prendre, mais les conditions ne sont pas réunies aujourd'hui pour que cet évènement se déroule en toute sérénité», précise-t-on.
La pandémie de COVID-19 a eu un impact soudain et substantiel sur le secteur des arts et du patrimoine culturel.
La crise sanitaire mondiale et l'incertitude qui en découle ont profondément affecté les organisations ainsi que les individus dans l'ensemble du secteur.
Les organisations du secteur des arts et de la culture ont tenté de respecter leur mission, souvent financée par des fonds publics, de fournir un accès au patrimoine culturel à la société, assurer la sécurité de leurs employés, de leurs réalisations et du public tout en réagissant au changement inattendu de leur modèle économique avec une fin inconnue.

Kawtar CHAAT
A-t-on besoin des arts en temps de crise ?
Alors que nous relevons le défi de notre nouvelle normalité de vie dans une pandémie mondiale, nous voyons plus clairement ce qui doit changer dans notre société pré-COVID-19.
C'est le moment de valoriser les arts. Qu'il s'agisse d'art à la craie de trottoir ou de murales communautaires, l'art fait une différence dans la façon dont nous vivons nos vies. En effet, l'art nous permet d'examiner ce que signifie être humain et rassembler les gens et les idées.
Les arts créent du bien-être dans notre vie de tous les jours en nous aidant à traiter nos vies individuellement et en nous permettant de nous rassembler collectivement. L'art nous permet de communiquer à distance, générant de la positivité, de l'appréciation et de l'espoir pendant COVID-19. En période de troubles, l'art amplifie les voix et les messages importants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.