Bourse de Casablanca : Les sociétés cotées tirent profit de la reprise économique    Israël annule l'avertissement sur les voyages au Maroc    Soudan/Coup d'Etat : Le bilan des victimes s'alourdit    Cette semaine en LaLiga...    Prime Covid-19: Khalid Ait Taleb annonce le versement de la deuxième tranche    Sahara marocain. L'Algérie démasquée à nouveau par l'ONU [Par Mehdi Hijaouy]    Covid-19: Le CNDH lance un appel pour une adhésion « responsable » à la campagne de vaccination    La Barbade quitte la Couronne britannique et élit sa présidente    Le Sahara était, reste et demeurera marocain, le conflit autour n'est que « superfétatoire »    Trois clubs marocains au lieu de quatre dans le périple africain    36ème championnat arabe : Le Raja d'Agadir bat les Algériens de la JS Saoura (22-20)    Quels adversaires pour Quartararo en 2022 ?    Premier League: Manchester United humilié à domicile face à Liverpool    RAM : Reprise des vols directs avec Miami, Doha et Montréal    Début à Ryad des travaux du Sommet de l'Initiative verte du Moyen-Orient avec la participation du Maroc    Campagne nationale de sensibilisation sur le dépistage    «Chatarra» de retour sur les planches    L'Ensemble El Akademia se produira sur la place Hassan II de Dakhla    Tétouan accueille le 14è Forum international de Bande dessinée    Paris : Deux Marocains sélectionnés pour la Résidence jeunes talents scientifiques africains à Universcience    Pegasus : avant le procès, les écrans de fumée de l'Humanité    Israël lève l'avertissement concernant les voyages au Maroc    Intempéries : Des morts en Algérie et Tunisie suite à de violentes inondations    Sahara : Alger rejoue la carte des dinosaures du lobbyisme américain    L'Opinion : Au Maroc, gouverner c'est aussi recevoir    Yémen: 105 rebelles Houthis tués lors des dernières 24 heures    Melilia : Les autorités marocaines déjouent une tentative de migration massive    Renault et Mathieu Lehanneur réinventent la 4L    La prolongation de l'état d'urgence sanitaire au menu du prochain Conseil du gouvernement    Scrutins 2021... UN TOURNANT !    Sahara : Depuis le Kenya, Mokhtar Ghambou dénonce l'ingérence d'Alger    Course folle au vaccin    Aviation : Boeing voit grand pour l'Afrique    Dr Saïd Guemra : « Il n'y a aucun sens à venir taxer les Marocains au nom de l'efficacité énergétique »    EasyJet et TUI assureront des vols de rapatriement du Maroc vers le Royaume-Uni    Lydec dans les « Top Performers RSE » et dans le Top 5 des « Best Emerging Market Performers » de Vigeo Eiris    Soudan : Emmanuel Macron condamne le coup d'Etat et appelle «au respect de l'intégrité du premier ministre»    ACNOM : Kamal Lahlou récompensé pour l'ensemble de son œuvre au service du sport    Covid-19 : Le Maroc reçoit ce mardi 850.000 doses du vaccin Pfizer    Je vous emmène sur le terrain...    Une Allemande de l'Etat islamique écope de dix ans de prison    Interview avec Fatima Abouali : Les cas de dopage en baisse au Maroc    Kenya : Une expositions aux couleurs du Maroc    Site officiel de la HACA : L'amazigh y est désormais aussi    Deux événements en Arabie Saoudite dédiés au climat : Le chef du gouvernement représente le Souverain    Riad d'Ibn-Khaldoun à Fès : Une Fake news selon Mehdi Bensaïd    AFRIMA Awards 2021 : 11 marocains parmi les nominés    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hapag-Lloyd : Après son implantation au Maroc, l'armateur mondial ambitionne de devenir un pionnier en Afrique
Publié dans L'opinion le 17 - 09 - 2021

Lors d'une conférence ayant lieu ce jeudi 16 septembre, Hapag-Lloyd a présenté sa stratégie de développement au Maroc et en Afrique à travers ses trois nouveaux bureaux se trouvent à Tanger, Casablanca et Agadir.
Hapag-Lloyd, cinquième armateur mondial de transport maritime en conteneurs, a annoncé l'ouverture de ses propres bureaux au Maroc, à Casablanca, Tanger et Agadir. Précisant qu'il vise dans un premier temps à se focaliser sur les deux premières villes pour développer son activité avant d'étudier les opportunités du marché de transport frigorifique à Agadir.

Kamal Lahlou, directeur de Hapag-Lloyd, a expliqué lors d'une conférence de presse organisée ce jeudi 16 septembre, que le choix de l'implantation au Maroc s'explique par « le fait que l'économie marocaine a connu une croissance constante au cours des dernières années », soulignant que « Hapag-Lloyd a une confiance réelle en la capacité du marché marocain »

Il a indiqué que le marché d'importation et d'exportation du Maroc se porte bien en termes de taille. « La société est présente au Royaume depuis 2006 à travers des opérateurs tiers qui agissaient en tant qu'agents. Depuis ce mois de septembre 2021, elle a décidé de s'implanter en propre, du fait qu'on a une confiance réelle en la capacité du marché marocain. »

De son coté, Nils Haupt, directeur monde des communications chez Hapag-Lloyd, confirme que «cette implantation s'inscrit dans la logique de présence de la société sur le marché africain, celle-ci ayant déjà étendu son activité au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Ghana, au Nigeria et au Kenya ».

« Depuis sa création en 1845, la société est spécialisée dans le fret transatlantique, en l'occurrence maritime et de marchandise, entre l'Europe et l'Amérique du Nord. La fusion avec une société chilienne en 2013 et une autre compagnie de navigation arabe en 2016 a permis à Hapag-Llyod d'agrandir sa couverture globale géographique. La dernière acquisition concerne une entreprise hollandaise, spécialisée sur l'Afrique de l'Ouest, dans le but de se développer également sur le marché africain. »

Par ailleurs, « le transport de marchandises en conteneurs réfrigérés est un axe de développement et de focalisation de la société au niveau mondial. Le Maroc est un marché important pour l'exportation des fruits et légumes, dans la mesure où 33% du volume global exporté consiste en des marchandises fraîches, transportées en conteneurs », d'où son importance.
Tanger Med et Casablanca : des opportunités de développement
M. Lahlou souligne que « la focalisation se fera particulièrement sur Tanger Med et spécialement sur les zones franches, puisqu'on a les services et la couverture géographique qu'il faut pour répondre aux besoins des entreprises ».

Pour rappel, le port Tanger Med traite à lui seul près de 47 % de l'ensemble du tonnage portuaire du Royaume.

En 2019, l'armateur a acquis une participation de 10 % dans le capital de la filiale Tanger Alliance. C'est la première fois que la société portuaire investit en dehors de l'Allemagne. C'est donc un geste de confiance vis-à-vis du Maroc, et de l'économie marocaine.

« En terme de performance, les volumes qui sont manipulés au sein de Tanger Med représentent, de janvier à août 2021, 450.000 EVP (équivalent vingt pieds), incluant aussi bien le transport de conteneurs qui sont de passage par Tanger pour aller vers d'autres destinations, que le transport local. » Tanger-Med reste donc un pôle très important, avec de nombreses activités et zones franches en développement.

Sur Casablanca, « nous avons également deux services qui permettent de lier la ville vers la Côte d'Ivoire et le Ghana. C'est quelque chose qui attire l'intérêt des clients, et c'est sur cette base que nous comptons développer davantage notre activité sur le marché de l'Afrique de l'Ouest, mais à travers des couvertures en transbordement via d'autres ports, et non en direct », fait savoir le directeur.

Quant au marché du transport frigorifique à Agadir, la société a annoncé qu'elle étudie les opportunités de développement possibles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.