Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Un cas du nouveau variant découvert en Afrique du Sud détecté en Belgique    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Ciments du Maroc améliore son CA de 6,9% à fin septembre    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Education financière : Plus de 1.000 petits agriculteurs encadrés par Crédit Agricole du Maroc    Le colloque digital «Talents Africains» de retour    Nadia Fettah Alaoui livre sa vision pour le marché des capitaux    Boris Johnson appelle la France à reprendre tous les migrants qui traversent la manche    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Migrants à Calais : la lettre de Johnson «indigente» et «déplacée», tonne le gouvernement français    Spéculations autour de l'éventualité d'une offensive militaire russe en Ukraine    Un lieu de culte et un joyau architectural de la ville «européenne» de Rabat    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    Paris et Londres affichent leur volonté de coopérer    Signature d'un Mémorandum d'Entente dans le domaine de la défense    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Covid-19 : Le Portugal adopte de nouvelles mesures restrictives    Lancement de la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière    Meknès : 3 ans de prison ferme pour avoir abusé d'un adolescent, malade mental !    Les réformes engagées par SM le Roi ont permis des réalisations « remarquables » en matière des droits de l'Homme    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib à l'Espace Rivages    L'OMS et la FIFA s'associent contre les violences domestiques    OMS : Plus d'un demi-million de vies sauvées par les vaccins contre le Covid-19 en Europe    Feuille de route bilatérale, intérêts communs, commission mixite : l'essentiel de la rencontre entre Nasser Bourita et son homologue sierraléonais    3ème édition du Trophée Tilila: La cérémonie de remise des prix en images (Reportage)    Kia désormais représentée à Dakhla    Moncef Marzouki : « J'ai tenté une médiation entre le Maroc et l'Algérie dans le cadre de l'autonomie qui est la solution au conflit autour du Sahara »    Météo/Maroc: Pluies et chutes de neige ce vendredi 26 novembre    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mbarka Bouaida élue présidente de l'Association des régions du Maroc    Réseau. Renault Commerce Maroc inaugure sa nouvelle succursale à Zenata    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    Football : Zlatan Ibrahimovic sort un nouveau livre en décembre    L'équipe nationale U23 en stage de préparation du 29 novembre au 5 décembre à Maâmoura    Botola Pro D1 / FUS-DHJ ( 2-2) : C'était surtout une affaire de corners décisifs    Football pour amputés: L'équipe nationale participe à la Coupe d'Afrique des Nations    Présidentielle libyenne : La commission électorale écarte 25 candidats dont Saïf Kadhafi    El Jadida : L'épave devenue « œuvre d'art »...    Détenus du Hirak du Rif : Le serment de Abdellatif Ouahbi    L'essentiel du programme d'action du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    «Zanka Contact» : Une histoire d'amour où se mêlent arts et espoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Essaouira / Grotte de Bizmoune : Découverte d'éléments de parure datant de 150.000 ans
Publié dans L'opinion le 27 - 10 - 2021

découverte à la grotte de Bizmoune d'éléments de parure mettant en évidence le plus ancien comportement symbolique humain, a été sous les feux des projecteurs lors d'une journée d'information organisée mardi.
Initiée par le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, l'Association Essaouira-Mogador et Essaouira Innovation Lab, cette rencontre, marquée par la participation d'un parterre de chercheurs et d'archéologues marocains et étrangers, ainsi que d'acteurs de divers horizons, a été l'occasion de jeter la lumière sur cette découverte majeure de 32 coquilles façonnées de gastéropodes marins dans un niveau datant de 142.000 à 150.000 ans, par une équipe internationale de l'Institut National des Sciences de l'Archéologie et du patrimoine (INSAP), de l'Université d'Arizona (Tucson, USA) et du Laboratoire Méditerranéen de Préhistoire Europe Afrique.
S'exprimant à cette occasion, M. André Azoulay, Conseiller de SM le Roi et président-fondateur de l'Association Essaouira- Mogador, a déclaré «qu'il s'agit là des premiers indices de l'humanité faisant apparaître l'existence de relations structurées entre les membres d'un même groupe ou de groupes différents, cette parure illustrant pour la première fois et à sa façon l'existence d'une forme de langage, voire d'une langue, à l'époque de l'Homo-Sapiens», tout en mettant en relief la place qui est celle désormais du Maroc depuis Essaouira dans la «formidable histoire de la Terre et de l'Humanité».
De son côté, le directeur du patrimoine culturel au ministère de la Culture, M. Youssef Khiara, a mis en exergue la portée et l'importance de cette découverte particulière, faisant savoir que le département de tutelle se penche sur l'élaboration du dossier de candidature du site de Bizmoune aux côtés d'autres à travers le Royaume, pour leur inscription sur la liste des sites préhistoriques de l'UNESCO.
Présentant cette étude, M. Abdelajalil Bouzouggar, professeur à l'INSAP, a indiqué qu'Essaouira constitue un territoire densément peuplé depuis des milliers d'années, mettant en avant le gisement important que recèle cette partie du territoire national en termes de patrimoine et d'informations cruciales sur l'origine du comportement symbolique humain.
M. Bouzouggar, qui co-dirigeait les recherches au niveau de la grotte de Bizmoune, a passé en revue les principales conclusions de cette découverte et ses implications, expliquant que cette étude a démontré que la région dispose d'une flore variée datant de 150.000 ans et d'une faune fossile très riche.
«En utilisant et en diffusant des objets de parure, l'Homo sapiens à Bizmoune a écrit pour la première fois il y a 150.000 ans, une grande partie de l'histoire du comportement symbolique de toute l'humanité», a-t-il dit. Pour Philippe Fernandez, chercheur au CNRS en France, «le contexte paléo-écologique des niveaux de Bizmoune joue un rôle extrêmement important dans l'évolution animale et l'occupation de la grotte».
Pour sa part, Steve Kuhn, professeur à l'Université d'Arizona, a affirmé que «ces découvertes nous montrent que les mots à caractère social de ces humains étaient en train de se développer. Ils apprenaient sûrement à interagir et même à coopérer avec des peuples différents», notant qu'Essaouira est «connue comme un lieu où divers peuples vivaient en paix et les preuves de Bizmoune nous disent que cela a vraisemblablement été le cas il y a 150.000 ans».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.