Espagne : La compagnie Binter inaugure une ligne aérienne depuis et vers Fès    فيروس كورونا : المغرب يسجل 3306 إصابات جديدة و3 وفيات في 24 ساعة الأخيرة    Jeux méditerranéens : La sélection marocaine de football (U18) battue en demi-finale    Formule E : Le pilote suisse Edoardo Morata remporte l'e-prix de Marrakech 2022    Jeux méditerranéens : Trois médailles d'argent et deux de bronze pour le Maroc (athlétisme)    Italie : La communauté marocaine bénéficie d'un consulat mobile    Diaspo #246 : Zineb Mekouar suit la littérature comme un fil d'Ariane grâce à sa grand-mère    CAN féminine: bon départ pour les Lionnes de l'Atlas (VIDEO)    Météo Maroc: temps assez chaud ce dimanche 3 juillet    Foot U18: fin de l'aventure pour le Maroc (VIDEO)    Botola Pro: l'AS FAR bat l'OCK et termine la saison à la 3e place (VIDEO)    Mali: l'ambassadeur d'Espagne convoqué après des propos sur une implication de l'Otan    Restrictions commerciales algériennes : l'Espagne transfère à l'UE les plaintes des hommes d'affaires    Région TTA: plus de 14.800 candidats passeront le rattrapage du bac    Maroc/Covid-19: 3.306 nouveaux cas et 3 décès ces dernières 24h    Covid-19: le ministère de la santé recommande une dose de rappel du vaccin pour les personnes âgées    Immigration illégale : Le Maroc fait face à une "situation extrêmement complexe" affirme le ministre espagnol de la Migration    Amal Ayouch réagit à la condamnation de Faouzi Skalli    Le leadership marocain en matière de sécurité énergétique et alimentaire mis en avant à Naples    Dakar: "Annato" de Fatima Boubekdi remporte le Grand Prix du chef de l'Etat du 3-ème Festival de cinéma "Les Téranga"    L'activité industrielle poursuit son amélioration    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Abdelhadi Baraka    Echange de tirs dans le Kentucky: Trois policiers tués, l'assaillant arrêté    Casablanca, capitale marocaine du Jazz pendant trois jours (vidéo)    Maroc-Japon: Signature d'un Accord de prêt de 1,6 MMDH pour améliorer l'environnement des apprentissages    L'apostille : Dbibina a bien cru être atteint de Polyopie, avant que Fouad Abdelmoumni, Aziz Chahir et Ali Anouzla ne le rassurent    Ambiance festive pour l'ouverture de Jazzablanca (VIDEO)    Casablanca : Mise en échec du trafic de 2 tonnes de résine de cannabis    Devant la Commission des finances, Nadia Fettah décortique la loi sur les pratiques anticoncurrentielles    Marché des capitaux : Plus de 27,7 milliards DH de levées    African Lion 2022 : Cap Draâ sous un déluge de feu    Abattage, écorchage, stockage... Les conseils de l'ONSSA pour l'Aïd al-Adha    Sahara : Séminaire sur la dévolution des compétences législatives dans les régions autonomes    Selon le Sunday Business Post, le roi Mohammed VI a changé la face du Maroc    Vidéo. Jeux méditerranéens: une deuxième médaille d'or pour le Maroc    Renouvellement du mandat de la MINUSMA: Bamako pose ses conditions    Libye: des manifestants investissent le siège du Parlement    Un étudiant déguisé en femme pour passer les examens condamné à de la prison ferme    L'ANME tient une « rencontre communicationnelle » à Casablanca    Remise des prix de la deuxième phase du programme éducatif « inwi Challenge » (VIDEO)    Maroc: lancement de la campagne de sensibilisation à la cybersécurité    Sahara: Staffan de Mistura attendu samedi à Rabat pour une nouvelle tournée dans la région    Marhaba 2022 : Journée infernale pour des Marocains bloqués à Ceuta    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feue Maria Rosa de Madariaga    Général Stephen J. Townsend : « Les Forces Armées Royales ont atteint les standards de l'OTAN »    Maluma sort du silence après l'annulation de son concert à Marrakech    Agenda culturel: les bons plans de ce vendredi et du week-end    Théâtre Cervantes : L'appel d'offres pour la restauration et la réhabilitation est lancé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Covid-19 : Selon l'OMS, la fermeture des frontières n'arrêtera pas le variant « Omicron »
Publié dans L'opinion le 01 - 12 - 2021

L'Organisation mondiale de la santé a averti qu'une interdiction de voyager n'arrêterait pas la propagation du variant "Omicron" du virus Corona, s'opposant à une interdiction mondiale globale.
L'Organisation Mondiale de la Santé conseille aux personnes à risque et celles âgées de plus de 60 ans de ne pas se rendre dans les zones de transmission communautaire du virus.
"Les personnes qui n'ont pas été complètement vaccinées, ou qui n'ont aucune preuve qu'elles ont déjà été infectées par le SRAS-Cove-2+, sont à haut risque", a déclaré l'OMS dans une mise à jour de ses directives sur les voyages sous Omicron, le nouveau variant du virus Corona, « Les maladies graves et les personnes âgées de 60 ans et plus et celles présentant des comorbidités qui augmentent gravement le risque de Covid-19 (comme les maladies cardiaques, les cancers et le diabète), devraient être avisées de reporter le voyage dans les zones de contamination communautaire.
L'OMS note qu'au 28 novembre, "56 pays ont établi des procédures de voyage visant à retarder l'entrée d'un nouveau mutant en eux".
Cependant, les Nations Unies ont estimé qu'une interdiction générale de voyager n'empêchera pas la propagation du variant au niveau mondial, et est à même d'hypothéquer les moyens de subsistance de larges franges des populations.
Et d'ajouter que de telles décisions "pourraient avoir un impact négatif sur les efforts de santé mondiale pendant une pandémie en décourageant les pays de déclarer et de partager des données épidémiologiques".
Plusieurs pays ont pris la décision d'interdire les vols, notamment ceux en provenance d'Afrique du Sud et des pays voisins, où le nouveau variant a été détecté pour la première fois.
Plus généralement, l'organisation a appelé tous les voyageurs à « être vigilants », à se vacciner et à respecter les règles de santé publique qu'ils soient ou non vaccinés, notamment en utilisant des masques de protection, en respectant les mesures de distanciation physique et en évitant les lieux bondés et mal aérés.
Appel à "maintenir les frontières ouvertes"
Le bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé en Afrique a appelé dimanche à "maintenir les frontières ouvertes" après que l'Afrique du Sud a appelé la communauté internationale à "lever immédiatement et de toute urgence" les restrictions de voyage qui lui sont imposées après la détection du mutant Omicron.
Dans ses directives, l'Organisation mondiale de la santé a appelé mardi les pays à adopter une approche fondée l'évaluation des risques lorsqu'ils prennent des mesures telles le contrôle des passagers et la mise en quarantaine.

"Toutes les mesures doivent être proportionnées aux risques, limitées dans le temps et doivent être appliquées dans le respect de la dignité des voyageurs, des droits de l'homme et des libertés fondamentales", a écrit l'organisation.
Comme elle l'a fait à plusieurs reprises au début de la pandémie, l'organisation a rappelé que "les voyages internationaux essentiels - y compris les voyages humanitaires et d'urgence, les vols de rapatriement et l'expédition de biens essentiels - doivent rester une priorité".
Plan mondial de vaccination
Par ailleurs, le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a souligné mardi que "seul un plan mondial de vaccination pourra mettre un terme à l'épidémie".
Lors de l'ouverture d'une réunion annuelle entre les ministres des Affaires étrangères de la Chine et du Groupe des Sept, Guterres a noté que « malgré le développement de vaccins efficaces en un temps record, plus de décès ont été enregistrés en 2021 qu'en 2020 », et que « l'épidémie continue de faire des ravages dans les pays développés et en voie de développement ».
Pour sa part, le patron des laboratoires Moderna s'est dit pessimiste sur l'efficacité des vaccins actuellement disponibles contre le mutant Omicron à l'heure où de nouvelles restrictions sanitaires se multiplient dans le monde, comme cela s'est produit au Royaume-Uni et au Japon mardi.
Stefan Bansel, a déclaré au Financial Times que les données sur l'efficacité des vaccins actuels seront disponibles dans les deux prochaines semaines, mais les scientifiques ne sont pas optimistes à cet égard, précisant que tous les scientifiques avec lesquels il a discuté ont déclaré que la situation ne se présente pas sous bon augure. Le prochain chancelier allemand, Olaf Scholz, a déclaré mardi que les parlementaires allemands voteraient sur les vaccins obligatoires contre le Covid d'ici la fin de l'année, pour entrer en vigueur en février ou mars.
Alors que la Cour constitutionnelle allemande a estimé mardi que les mesures de fermeture partielle prises par le gouvernement depuis le début de l'épidémie sont justifiées et cohérentes, ouvrant la voie à un nouveau durcissement des restrictions sur la nouvelle vague de Covid-19.
Le défenseur de l'environnement Robert Habeck a appelé à des mesures plus drastiques dans le pays, qui a enregistré un nombre record de contaminés.
De son côté, la Grande-Bretagne a annoncé son intention de lancer une dose de rappel d'un vaccin contre le virus Corona à tous les adultes d'ici deux mois, dans le cadre de ses efforts pour réduire l'impact de l'Omicron.

La Russie appelle à la reconnaissance mutuelle des vaccins

Le président russe Vladimir Poutine a exhorté, mardi, tous les pays à reconnaître mutuellement les vaccins contre le Covid-19.
"Nous ne pourrons lutter efficacement contre l'épidémie qu'en coordonnant les démarches de l'ensemble de la communauté internationale", a-t-il déclaré lors d'un discours prononcé lors d'un forum d'investisseurs à Moscou.
Par ailleurs, l'Agence européenne des médicaments (AEM) pourrait si besoin autoriser dans un délai de trois à quatre mois des vaccins contre le Covid-19 adaptés pour cibler le nouveau variant Omicron du coronavirus SARS-CoV-2, a déclaré mardi la directrice exécutive du régulateur européen.
Lors d'une audition devant le Parlement européen, Emer Cooke a précisé qu'en l'état actuel des connaissances sur ce variant découvert la semaine dernière en Afrique du Sud, il n'était pas encore possible de déterminer si les laboratoires pharmaceutiques auraient besoin d'adapter leurs vaccins pour qu'ils protègent davantage contre ce variant.
Pour autant, l'AEM se prépare à cette éventualité, a-t-elle souligné en assurant que les vaccins actuellement autorisés continueraient de fournir une protection même en cas de propagation du variant Omicron.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.