Énergie électrique: la production progresse à fin avril    Melilla : Les décès parmi les migrants atteignent 18, aucun mort au sein de la police (autorités)    Météo Maroc: temps assez chaud ce samedi 25 juin    Les jeunes astronomes à l'honneur lors de la 10e édition du festival d'astronomie d'Ifrane    Voici les déchets les plus fréquents sur les plages du Maroc    USA: la Cour suprême révoque l'arrêt sur l'avortement    C'est parti pour la première édition de l'évènement « Anfa Park en fête » (VIDEO)    Seul le courage paiera [Par Jamal Berraoui]    Soirée à Dublin sous le signe de la culture et de l'histoire du Maroc    «Première symphonie», la première exposition au Maroc de l'artiste peintre Chaimaa Mellouki    Festival des arts populaires : Participation de près de 600 artistes et 34 troupes folkloriques    Cinq migrants clandestins trouvent la mort dans une tentative d'assaut contre Mellilia    Fouzi Lekjaa réélu à la tête de la FRMF pour un troisième mandat    Coupe arabe de futsal : Le Maroc prend le dessus sur la Libye et se qualifie en demi-finale    Football : Match nul entre l'équipe nationale féminine et son homologue ivoirienne    Ouverture à Rabat du Bureau de formation de l'ONU contre le terrorisme    Maroc : Pour Aïd Al Adha, l'ONSSA renforce les contrôles des aliments pour animaux    Covid-19/Maroc : 33 nouveaux cas admis en REA en 24H    Abdellatif Hammouchi reçoit les membres de la Sûreté nationale se rendant à la Mecque    Féminicide : Après Nayira en Egypte, Wafaa en Jordanie    ONCF: un plan Eté 2022 avec une offre renforcée et des avantages tarifaires    Africa Motors -Groupe Auto Hall- lance officiellement la nouvelle marque automobile CHERY    Maroc – Algérie : RSF condamne l'expulsion de 9 journalistes venus pour les Jeux méditerranées    Mike Pence soutient l'opposition iranienne    Appel en Espagne à la mobilisation pour accompagner le retour des expatriés marocains    Insécurité alimentaire et guerre en Ukraine: lettre ouverte des ambassadeurs accrédités au Maroc    Tanger Med: Mise en échec d'une tentative de trafic d'environ 85.000 euros    Maroc PME a soutenu 2531 projets en 2021    Espagne: 7 Algériens arrêtés pour transport de migrants clandestins    Construction : Israël s'apprête à recevoir 15.000 travailleurs marocains    « Awrach »: plus de 30.000 bénéficiaires ont reçu leurs salaires    Jeux Méditerranéens : Après une séquestration qui a duré 30 heures, les journalistes marocains de retour    Le FMI se dit prêt à lancer des négociations avec la Tunisie    Billets d'avion: les étudiants marocains en Russie déplorent la cherté des prix    Qui est Zyad Bendourou, le Marocain qui s'apprête à gravir 10 sommets en 6 jours ?    Hausse des prix des manuels scolaires : le gouvernement a tranché    Frontières maritimes: Madrid se prépare aux négociations avec le Maroc    Mondial 2022 : La FIFA autorise 26 joueurs par équipe    BM-Maroc: Prêt de 250 millions $ en soutien au projet de développement économique de la région Nord-Est    Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU sur les silences, les mensonges et les obstructions de l'Algérie    Shireen Abu Akleh tuée par les forces israéliennes : bilan de l'ONU    Variole du singe : première réunion à Genève du comité d'urgence de l'OMS    Le comité d'audit de la CAF tient ses assises sous la houlette de Tariq Sijilmassi    Marché monétaire : allègement du déficit de liquidité bancaire (BKGR)    Nuit des musées et des espaces culturels : C'est parti pour la première édition !    Prix national du théâtre La valeur financière portée au double    Réhabilitation du Centre international du commerce extérieur de Dakar : Aziza Chaouni élabore le projet    Le Maroc propose d'installer une usine d'engrais au Guatemala    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Covid-19 : Hausse des cas «Omicron» et durcissement des restrictions de voyage
Publié dans L'opinion le 30 - 11 - 2021

Avec la liste croissante des pays cherchant à s'immuniser contre le variant Omicron, les ministres de la Santé du G7 ont déclaré, après une réunion d'urgence lundi, que la souche hautement contagieuse d'»Omicron» nécessite «une action urgente».
L'Organisation mondiale de la santé a mis en garde contre le variant «Omicron», affirmant que «l'évaluation du risque global qui y est lié est très élevée». Lors d'une recommandation technique aux Etats membres du G7, lundi, l'OMS a déclaré que la possibilité d'une augmentation de la propagation de la nouvelle souche au niveau mondial est élevée, notant qu'il pourrait y avoir une augmentation des cas de Covid-19 en fonction des caractéristiques de l'omicron, ce qui aura de graves conséquences.
L'OMS a déclaré que «Omicron» a un nombre sans précédent de mutations, dont certaines soulèvent des inquiétudes quant à l'impact possible sur le cours de la pandémie, expliquant qu'»il y a beaucoup d'incertitude sur la capacité de «Omicron» pour vaincre le système immunitaire».
Pendant ce temps, le Comité mixte sur la vaccination en Grande-Bretagne a déclaré que le pays fournirait des doses de rappel du vaccin «Covid-19» à tous les adultes, et que l'intervalle entre les deuxième et troisième doses peut être réduit de six mois à trois mois.
Le Japon qui a rejoint la liste des pays qui ont fermé leurs frontières à tous les nouveaux arrivants étrangers, a annoncé l'imposition de restrictions strictes aux frontières et a interdit l'entrée de tous les nouveaux arrivants étrangers quelques semaines seulement après avoir annoncé qu'il autoriserait enfin certains titulaires de visa pour entrer dans le pays.
« Une source de préoccupation, pas de panique »
Avec l'augmentation du nombre de nouvelles infections par le mutant «Omicron» dans le monde et l'élargissement du cercle des pays qui imposent des mesures strictes sur les voyages, le président américain Joe Biden a déclaré : « (Omicron) est une source de préoccupation, pas de panique », demandant aux Américains de se faire vacciner, et d'obtenir une dose de rappel, dès qu'ils sont éligibles, avec l'obligation de porter des masques dans les lieux publics.
«Tôt ou tard, nous verrons de nouveaux cas de cette nouvelle espèce ici aux Etats-Unis, et nous devrons faire face à cette nouvelle menace tout comme nous avons été confrontés aux cas qui l'ont précédée», a déclaré Biden lundi soir. Il a ajouté qu'il est peu probable que de nouvelles mesures soient prises pour interdire les voyages.
Le nombre de pays qui ont découvert la nouvelle souche du virus Corona a augmenté au cours des dernières heures, incitant de nombreux gouvernements à imposer des restrictions de voyage strictes pour tenter d'empêcher sa propagation, à un moment où les scientifiques s'empressent de déterminer l'étendue de son danger. Le monde commence à fermer ses frontières.
L'Australie a déclaré qu'elle retarderait la réouverture de ses frontières internationales de deux semaines après avoir signalé les premiers cas d'»Omicron», et l'Inde a imposé un test obligatoire à l'arrivée pour les voyageurs en provenance de dizaines de pays dont l'Afrique du Sud et la Grande-Bretagne.
En outre, les scientifiques ont déclaré qu'il pourrait falloir des semaines pour comprendre la nouvelle mutation afin de déterminer la gravité de l'»Omicron», qui a été détectée pour la première fois en Afrique du Sud, mais son émergence a déjà déclenché une vague de réactions parmi les gouvernements craignant qu'elle ne gêne la reprise économique.
L'Union européenne devrait organiser un sommet sur la situation à la fin de cette semaine, ou au début de la semaine prochaine, selon de hauts responsables, dans le but de trouver une approche commune sur de nombreuses questions, y compris les doses de rappel des vaccins.
Le Premier ministre japonais Fumio Kishida a déclaré que son pays est « dans une position plus forte que d'autres face au mutant (Omicron) », notant que la population met volontairement des masques et adhère aux règles de prévention.
Les Philippines ont également annoncé qu'elles suspendraient temporairement les plans visant à autoriser l'entrée des touristes entièrement vaccinés, dans le but d'empêcher la propagation de la mutation dans un pays où la plupart de la population n'est toujours pas vaccinée. Manille avait espéré relancer son économie meurtrie en autorisant les touristes vaccinés à entrer à partir de mercredi.
Omicron complique l'organisation des JO d'hiver
Si elle reste confiante concernant la réussite de l'événement, la Chine a toutefois reconnu, mardi 30 novembre, que le nouveau variant Omicron pourrait compliquer et engendrer des difficultés supplémentaires pour l'organisation des Jeux olympiques d'hiver de Pékin, qui ont lieu entre le 4 et le 20 février 2022. « Cela apportera certainement quelques défis en matière de lutte contre l'épidémie », a ainsi concédé lors d'une conférence de presse Zhao Lijian, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.
« Mais la Chine a de l'expérience en la matière, et je suis pleinement convaincu que les JO d'hiver se dérouleront sans souci et comme prévu », a-t-il souligné. La Chine a largement maîtrisé l'épidémie sur son sol grâce à des mesures draconiennes : très forte limitation des vols internationaux, quarantaine obligatoire à l'arrivée, dépistages massifs ou encore isolement des cas contacts, identifiés grâce aux applications de suivi des déplacements.
La vie a largement repris son cours normal dès le printemps de l'année dernière. Mais le pays reste confronté à l'apparition de petits foyers sporadiques. Alors que les frontières chinoises sont pratiquement fermées depuis mars 2020, les Jeux de Pékin se dérouleront dans une bulle sanitaire dont ne pourront sortir les quelque 2900 sportifs attendus. Ils devront être soit vaccinés soit se soumettre à une quarantaine de 21 jours à leur arrivée. Tous seront soumis à des tests de dépistage quotidiens. Seuls des spectateurs résidant en Chine pourront assister aux épreuves.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.