Maroc-Portugal : Création d'un groupe de travail dans le cadre de l'accord de mobilité    Sahara : Les députés du PP font disparaître le «référendum» d'une proposition de pro-Polisario    L'Espagne décide d'expulser les jeunes sahraouis demandeurs d'asile politique    ADII: L'essentiel du rapport d'activité de 2021    La capacité éolienne offshore mondiale atteindra 330 GW d'ici 2030    Signature de 10 conventions d'investissement de 160 MDH dans la région de Fès-Meknès    La Marocaine Vie noue un partenariat avec Africa First Assist    Africa Business School de l'UM6P décroche le prix "GOLD EFMD Talent Development" 2022    Fusillade de Buffalo: Le parquet ouvre une enquête sur le rôle des réseaux sociaux    Football : Aymen Barkok champion de l'Europa League avec l'Eintracht Francfort    Finale de la Ligue des champions / Arbitrage : Victor Gomes retrouve le Wydad en finale    Eliminatoires de la CAN 2023 : Le Kenya bientôt disqualifié ?    Basket / Play-Off : Effondrement d'une poutre de fer à la salle couverte à Tanger    Equitation : Le Morocco Royal Tour revient du 6 au 23 octobre    Musique Andalouse. Un concert aux couleurs de l'Espagne et du Maroc    [ Interview ] Tout sur le grand retour de Jazzablanca (vidéo)    Mondafrique : 'Les Tchadiens mobilisés, « La France, dégage ! »'    A la veille des élections législatives françaises : Naïma M'Faddel, une dame de fer qui milite pour les extra-européens de l'Hexagone    Video : un lapsus de l'ex-président américain George W.Bush fait le tour de la toile    Coalition Internationale contre Daech... le Maroc un partenaire mondial fort    La dissolution du corps diplomatique français provoque une crise au Quai d'Orsay    La Croisée des chemins publie «La marche noire» en arabe    Epargne vie multisupports : BMCI lance deux produits avec Axa Assurance Maroc et Allianz    Les prix des actifs immobiliers baissent de 4,9% au 1er trimestre    Morimoto permettra à Fairmont Taghazout Bay de faire la différence    Homophobie dans le football : le Sénégalais Idrissa Gana Gueye reçoit plusieurs messages de solidarité    L'Université Al-Akhawayn organise sa huitième conférence internationale annuelle du 28 au 29 mai    Casablanca : De 2 à 8 ans de prison ferme pour une bande de malfrats    Taroudant : Il dérobe 50 mille DH à son père et les partage avec ses amis    Une Chinoise et un trentenaire se donnent la mort à Casablanca    Mariage d'une mineure à Youssoufia: un agent d'autorité et des fonctionnaires incarcérés pour faux et usage de faux    Madrid. La représentation médiatique de l'Autre vue et corrigée par la présidente de la HACA    L'armée israélienne ne mènera pas d'enquête criminelle sur l'assassinat de Shireen Abu Akleh    Jazzablanca 2022 : Le programme dévoilé    Rabat : Hommage à l'écrivain jordanien Mustafa Alqorna, pour son roman "Chaos dans le jardin du diable"    «Ateliers de l'Atlas» 2022 : Un appel à projets lancé    Michel Fugain en «Causerie musicale» à Casablanca    Le développement soutenu des relations maroco-mexicaines mis en avant par un média mexicain    Les marchés européens et asiatiques plongent lourdement affectés par la débâcle de Wall Street    Mise en place d'une plate-forme numérique destinée pour les étudiants de retour d'Ukraine    Météo au Maroc: les prévisions du jeudi 19 mai    La Russie expulse 85 diplomates de France, d'Espagne et d'Italie    Oujda: saisie de 8.853 comprimés d'ecstasy, quatre individus interpellés    ONU: Hilale décline à New York la vision humaniste de SM le Roi en matière de migration    Maroc Historic Rally. C'est parti pour la 11ème édition    Le Marocain Nasser Larguet nommé directeur technique national en Arabie saoudite    La 15ème édition de Jazzablanca Festival du 1er au 3 juillet    France: coup d'envoi du Festival de Cannes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sous-variant BA.2 d'Omicron : Nouvel avis de tempête ou signe avant-coureur de la fin de la pandémie ?
Publié dans L'opinion le 25 - 01 - 2022

La pandémie apporte encore son lot de surprises et de défis. Dernière en date : l'apparition du sous-variant d'Omicron BA.2. Détails avec le professeur Tayeb Hamdi.
L'apparition du sous-variant BA.2 d'Omicron a eu l'effet d'une douche froide pour les Marocains déjà sonnés par l'apparition d'Omicron.
Passée l'inquiétude des premières semaines et avec l'augmentation des cas d'infection au variant, il s'avère que ce nouvel élément nécessite plus de vigilance que d'inquiétude. Le sous-variant BA.2 n'est, rappelons- le, pas un nouveau variant proprement dit, mais "un sous-variant de la même lignée de la déferlante Omicron, du même niveau que le sous-variant BA.1, communément appelé Omicron.
BA.2 a plus de mutations sur la protéine Spike qui est la clé qui permet au SARS-CoV2 de pénétrer dans nos cellules et la protéine ciblée par les vaccins. C'est un phénomène naturel", tient à rassurer le médecin et chercheur en systèmes et politiques de santé, Tayeb Hamdi.
Le pic Omicron se fait attendre
Selon les prévisions du spécialiste, il est possible que la situation s'aggrave si BA.2 est détecté au Maroc. "Il n'est pas exclu que ce sous-variant remonte dans les semaines qui viennent, et ça ce serait un problème", a signalé l'épidémiologiste. Si, globalement, sur l'échelle nationale, les chiffres sont vus à la hausse pendant 4 à 5 semaines, avant une sortie totale de la vague, vers fin février et début mars, comme le souhaite Pr Hamdi, la situation sera disparate sur le plan régional.
Ceci dit, dans les conditions normales, Casablanca connaîtra à la fin du mois courant une éventuelle fin du plateau du pic et commencera la décrue des cas, si tout va bien. Ce ne sera pas encore le cas dans les autres villes du royaume. La plupart des autres régions connaîtront cette situation des semaines après puisque Casablanca a amorcé la vague en premier lieu.
Dans le détail, au niveau de la métropole, il y aura une décrue des cas à la fin de janvier, le 15 février commencera la décrue des cas graves, et le 20 février une décrue des décès. Dans les autres régions, il y aura une augmentation des cas, se désole notre interlocuteur.
Peut-on ainsi affirmer que le pic Omicron est en train de passer sous nos yeux ? Non, nous répond catégoriquement Pr Tayeb Hamdi, car "le pic d'une vague ne peut être déterminé qu'une fois dépassé". Après quoi, on pourra discuter de la levée graduelle des restrictions, avec la nécessité toujours de respecter les mesures barrières. "Je pense que les choses vont s'améliorer à partir du printemps, si la population adhère à la troisième dose et à la vaccination. On pourra ainsi passer une saison estivale normale", estime-t-il.
Safaa KSAANI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.