Meeting Mohammed VI d'athlétisme: un plateau riche pour la 13è édition    Protection sociale: Environ 800.000 agriculteurs inscrits à la sécurité sociale    Espagne : Une vice-présidente de la Chambre basse du Parlement sur la liste des invités du Polisario    Service militaire 2022: Début au 7e CFA de la Marine Royale de l'opération de sélection et d'incorporation des appelés    Il y a 19 ans, des attentats terroristes frappaient Casablanca (VIDEO)    Météo Maroc: temps chaud sur l'extrême Sud ce mardi 17 mai    Casablanca: un jeune homme met tragiquement fin à ses jours à Sidi Moumen    Nouvelle consécration pour le designer marocain Hicham Lahlou    La lettre d'orientation d'Abdellatif Hammouchi pour le 66e anniversaire de la DGSN    France. Elisabeth Borne nommée à la tête du gouvernement    France: fin du masque dans les transports en commun    Botola: l'Union Touarga promu en première division !    « Les infirmières et infirmiers ont toujours été au cœur des réformes de notre système de santé »    Une délégation marocaine s'entretient avec le président de la Chambre des députés de la République Dominicaine    «Dialogue joyeux avec un mort»    «La rencontre», nouveau roman de Mamoun Lahbabi    Mehdi Qotbi : « une ode à l'histoire commune entre le Maroc et l'Espagne »    Photos. De nouvelles structures de police à Marrakech et à Al Hoceima    Le programme des Lions de l'Atlas en juin. Pas d'amical contre le Brésil    Manche : 113 migrants secourus en fin de semaine    La revue de presse du lundi 16 mai    Justice pénale : Le Maroc élu 1er vice-président de la 31è session de la CCPCJ    Kamala Harris conduit une délégation de haut niveau aux Emirats arabes unis    La Bourse de Casablanca débute la semaine en hausse    Oracle inaugure le premier Oracle Lab d'Afrique à l'UM6P de Benguerir    Covid-19: Le Maroc a enregistré 54 nouveaux cas et 01 décès en 24H    Promotion de l'allaitement maternel : Campagne nationale du 14 mai au 14 juin 2022    L'ONMT organise un light Tour à Paris, Londres et New York    Trois projets de décret au menu du prochain Conseil de gouvernement    Finale LdC au Maroc : Al-Ahly veut boycotter la finale et menace la CAF    Ligue1: Mbappé, meilleur joueur de la saison pour la 3è fois consécutive    Coupe de la CAF: revivez la remontada de la RS Berkane face au TP Mazembe (VIDEO)    Russie-OTAN : L'adhésion de la Finlande et de la Suède « va changer le monde »    Le Mali se retire de l'organisation régionale G5 Sahel    Pétrole : L'Arabie saoudite portera sa production à 13,4 millions de barils    Législatives libanaises : Le tandem chiite préserve ses sièges    Alfa Romeo Tonale. Objectif reconquête pour la marque italienne    Renault vend ses actifs en Russie à l'Etat russe    Rapport CNDH : 3.018 plaintes traitées en 2021    (Billet 700) – Non, Ssi Benkirane, un ancien chef de gouvernement ne devrait pas dire ça...    Maroc: Les transferts d'argent ont bondi de 40% en 2021    Aérien : l'ONDA table sur un taux de récupération de 75%    Vandalisme à Khouribga après le match Raja de Casablanca contre Rapide Oued Zem    «Green Card» à l'assaut des salles obscures dès le 18 mai    Fondation Ali Zaoua, 13 ans déjà !    Rabat rend hommage à feue Haja Hamdaouia    Souveraineté sanitaire : Comment le Maroc se prépare à la période Post-pandémie    Rabat, l'Afrique au cœur et scène culturelle mondiale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



CDG Capital Insight : Renchérissement du fret maritime
Publié dans L'opinion le 26 - 01 - 2022

CDG Capital Insight publie son rapport «Baromètre sectoriel», qui retrace le panorama des principaux secteurs de l'économie, à l'image du transport maritime, les télécoms, le BTP et l'énergie. Détails.
Le fort rebond de la demande mondiale en 2021 a eu pour effet une forte tension sur les matières premières et énergétiques, une envolée du taux du fret maritime, une fragilité de la chaîne d'approvisionnement et un allongement des délais de livraison. Tel est le constat dressé par CDG Capital Insight dans son rapport «Baromètre sectoriel», fraîchement publié, qui retrace le panorama des principaux secteurs de l'économie.
« Ainsi, nous entamons l'année 2022 dans un contexte d'inquiétude quant à une forte augmentation globale des prix, notamment aux Etats Unis, où l'inflation a enregistré, à fin 2021, un taux de 4,7%, soit son plus haut niveau depuis 1982, et où les prévisions tablent pour l'année 2022 sur un taux de 4,6%, selon Bloomberg », pense CDG Capital Insight.
Dans ces circonstances, la banque d'affaire note une forte augmentation de l'indice des prix à la production au Maroc, qui coïncide avec la hausse des prix des matières premières et énergétiques au niveau international. « En effet, en glissement annuel, l'Indice de prix à la production des industries manufacturières hors « Cokéfaction et raffinage » a augmenté de 8,4% à fin novembre 2021, contre un recul de -0,6% enregistré une année auparavant.
Dans ce contexte, le Maroc a connu une légère augmentation de l'inflation qui devrait atteindre, selon Bank Al-Maghrib, 1,4% en 2021, soit une hausse de 0,7 point comparé à 2020 (l'inflation oscillait autour de 0,7%). Par conséquent, les facteurs cités ci-dessus pourraient avoir un impact direct sur la structure des coûts des industriels marocains », explique la même source.
Transport maritime
Par secteur activité, CDG Capital Insight note, en premier lieu, que l'appréciation des coûts de transport maritime aussi bien pour l'import que l'export, combinée à une forte appréciation des matières premières, devrait peser sur les charges des industriels marocains. La décision prise par la Compagnie maritime d'affrètement - Compagnie générale maritime (plus connue sous son sigle CMA CGM) de suspendre pendant six mois (à partir du 9 septembre 2021 jusqu'au 1er février 2022) toute hausse des taux de fret spot sur l'ensemble de ses lignes, toutes marques comprises, a probablement participé à cette stabilisation des prix, estime la banque d'affaire.
Secteur bancaire
Pour le secteur bancaire, l'on note que le besoin de liquidité des banques s'est atténué en décembre 2021 à 64,8 milliards de DH en moyenne hebdomadaire, contre 71,5 milliards un mois auparavant, reflétant essentiellement la hausse des réserves de change.
L'encours du crédit bancaire s'est établi à 965,3 Mrd MAD à fin novembre 2021, en hausse de 0,8% par rapport à fin 2020. Une hausse tirée par l'évolution des comptes débiteurs et crédits de trésorerie de 9,0%. Par ailleurs, les créances en souffrance ont progressé de 5,7% par rapport à fin 2020 à 84,8 milliards de DH. Et par conséquent, le taux d'impayé s'est dégradé de 0,4 pts à 8,8% à fin novembre 2021.
CDG Capital Insight tient à souligner que le total des dépôts s'est amélioré de 3,6% à 1046,0 Mrd MAD à fin Novembre 2021 par rapport à fin 2020. Une croissance due principalement à l'évolution des dépôts à vue auprès des banques de 3,4% à 671,1 milliards de DH, et une évolution des dépôts en devises de 32,3% à 52,6 milliards de DH.
Télécoms
Les économistes de la banque d'affaire font observer, par ailleurs, que le secteur Télécoms a été marqué par un environnement concurrentiel au cours de cette année, qui s'est traduit par une baisse des tarifs au niveau national. Chiffres à l'appui, l'ARPM (Average Revenue Per Minute) est passé à 0,2DH/min au 3ème trimestre 2021, marquant ainsi une baisse de 1%. Aussi, le revenu internet moyen mensuel par client a connu la même tendance, soit un recul de 6,9% à 31,0 DHHT/mois/client.
Bâtiment et travaux publics
Le secteur du BTP a, de son côté, connu une flambée des prix des matériaux de construction en 2021. Sachant que les cours du charbon thermique, coke de pétrole, et la ferraille ont affiché les plus fortes évolutions enregistrées sur cette période, soit 127,3%, 71,0% et 72,3%. « Une hausse encouragée par la reprise économique mondiale, principalement chinoise (un des principaux consommateurs de la ferraille et du petCoke), la baisse des niveaux d'approvisionnement en acier suite à l'arrêt des usines début Covid-19, et le fort appétit pour le pétrole, suite au redémarrage des industries énergétiques », explique CDG Capital Insight.
Au niveau national, la consommation du ciment a grimpé de 14,8% en 2021, soit 14,0 MT, dopée par la reprise des projets immobiliers et d'infrastructures publiques. Côté prix, la banque d'affaire signale une hausse des prix moyens du rond à béton de 21,2% à 9,2 DH/kg, en ligne avec l'augmentation des prix à l'échelle internationale suite à la forte demande mondiale en acier.
Energie
Pour le secteur de l'énergie, et compte tenu de la flambée des prix des matières énergétiques sur le marché international, les prix du gasoil et de l'essence ont augmenté de 1,0 DH et 1,5 DH en 2021, pour atteindre des prix moyens aux alentours de 9,3 DH/L et 10,8 DH/L respectivement.
« Selon l'Office des Changes, les importations du fioul ont reculé de 31,4% à fin septembre 2021, tandis que ceux du propane, essence, gasoil et du gaz naturel ont évolué de 44,9%, 21,0%, 17,4% et 14,4% respectivement. Ceux du charbon ont affiché une légère hausse de 0,9% à 8,0 millions de tonnes au 3ème trimestre 2021 », fait remarquer CDG Capital Insight La banque d'affaire indique, enfin, que les cours moyens du cuivre, zinc et plomb, ont grimpé de 50,7%, 32,4% et 20,6% respectivement en 2021.
De son côté, le cours moyen du cobalt, métal utilisé dans la production des batteries des véhicules électriques, a pris 63,5% depuis le début de l'année. Les métaux précieux ont suivi la même tendance haussière que celle des métaux de base. De ce fait, poursuit la même source, le cours moyen de l'argent a gagné 22,4% à 25,1 $/oz. Concernant l'or jaune, ce dernier a connu une évolution beaucoup moins importante, soit une hausse de 1,6% à 1799,3 $/oz.
A. CHANNAJE
AWB entre dans le monde des crypto-monnaies

AttijariWafa Bank (AWB) est devenue la dernière institution financière du pays à rejoindre le réseau RippleNet, rapporte Alchimy Info, une agence créative digitale française. L'adhésion au réseau Ripple permet des transferts internationaux transparents, sécurisés et instantanés. Ripple propose un réseau de paiement international construit sur la technologie blockchain.
La plus grande banque du Maroc, AWB, est ainsi la dernière institution à rejoindre ce réseau. Les clients de la plus grande banque du Maroc pourront bientôt envoyer et recevoir des transactions à partir de nombreuses destinations dans le monde. Les transactions seront alors extrêmement rapides et transparentes grâce au réseau de paiement RippleNet.
À cette occasion, la banque marocaine confirme également son premier partenariat avec Thunes, qui opère dans plus de 70 pays et fait partie du réseau. La coopération pourrait être bénéfique pour les personnes vivant à l'étranger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.