Le gouvernement mauritanien condamne les propos de Raissouni    Nador : 13 migrants condamnés à deux ans et demi de prison ferme    Jerusalem-Ankara. Une normalisation très avancée    M'diq: l'incendie de forêt presque entièrement maîtrisé    Le Maroc persévère dans sa lutte contre la traite des humains    Vague de chaleur de vendredi à dimanche dans plusieurs régions    Le Mali demande une réunion d'urgence du Conseil de sécurité sur les «actes d'agression» français    Le président tunisien Kais Saied entérine la nouvelle Constitution    Plan d'aide de Séoul pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne    Jeux de la solidarité islamique, karaté : deux médailles d'or pour le Maroc    Brésil-Argentine annulé    Espagne : Sanchez veut un gazoduc connecté à l'Europe centrale    Fête nationale gabonaise: activités sportives et culturelles à Laâyoune    La forteresse « Casa del Mar »    Un Tremplin rythmé et électrique au stade du R.U.C. à Casablanca    Ciné Plage de Harhoura n'aura pas lieu    L'acteur marocain Mohamed Zyat est hospitalisé (VIDEO)    Agadir: Présentation des opportunités d'investissement aux Marocains du monde    Google : Les robots appelés à prendre des décisions    France : Les étudiants universitaires marocains connaîtront une nouvelle augmentation de frais de rentrée    Marrakech : Célébration du 69ème anniversaire de la Manifestation du Mechouar    فيروس كورونا : 109 إصابات جديدة دون وفيات في 24 ساعة الأخيرة    Beach-soccer: le Maroc qualifié pour la CAN 2022    Dogmatisme aveuglant !    Casablanca : «Al Majdoubia » de Saâdallah brille lors du Festival Al Fida    Tragédie de Khouribga: les dernières précisions d'un responsable (VIDEO)    Mercato : le Marocain Benjamin Bouchouari rejoint l'AS Saint-Étienne (PHOTO)    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 Aout 2022    Dakhla : Une touriste française succombe à ses blessures causées par des chiens errants    Maroc : 1 819 agents d'autorité concernés par un mouvement de mutation    Ronaldo promet la "vérité" en réponse aux "mensonges" des médias    Serie A: ouverture d'une enquête après les cris racistes contre Osimhen    Compétitions africaines interclubs : La participation des Raja, Wydad (LDC) ,AS FAR et RSB officiellement validée par la CAF    Le Radisson Hotel Group s'implante à Saïdia    L'ambassadeur chinois à Washington met en garde les Etats-Unis contre les conséquences de son soutien à Taïwan    Myanmar : Les Rohingyas exigent un environnement favorable à leur rapatriement    Le roi Mohammed VI félicite les présidents indonésien et gabonais    Le Nord plébiscité par les touristes    L'Ukraine annonce le départ du 1er navire de céréales pour l'Afrique    «Vaste manifestation marocaine vers Tindouf»: séisme en Algérie après les propos d'Ahmed Raïssouni    Penser l'amour : Dans le jardin amoureux de Fatéma Mernissi    Culture et conflits : Une crise de mutation pour sauver le monde    Essaouira : La tribu Oulad Tidrarine Alansar fête son 46è moussem culturel et religieux    Trafic de drogues et de psychotropes : Arrestation de 26 individus à Fès    Revue de presse quotidienne de ce mercredi 17 août 2022    Biden signe la loi sur la réduction de l'inflation    Cours des devises du mercredi 17 août 2022    Accidents de la circulation: 20 personnes décédées et 2.244 autres blessées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Marché mondial des engrais : Le Maroc, acteur majeur en Afrique
Publié dans L'opinion le 22 - 06 - 2022

Le Maroc pourrait devenir le banquier central du marché mondial des engrais et un gardien de l'approvisionnement alimentaire mondial, prévoit le Middle East Institute (MEI).
Le Maroc est le quatrième exportateur mondial d'engrais, après la Russie, la Chine et le Canada. Le 17 mai 2022, l'Office Chérifien des Phosphates (OCP) a annoncé qu'il augmenterait sa production d'engrais 2022 de 10%, mettant 1,2 million de tonnes supplémentaires sur le marché mondial d'ici la fin de l'année.
Ce chiffre reflète la capacité de l'entreprise à créer une ligne de production d'une capacité de 1 million de tonnes en six mois. C'est ce qui ressort d'une récente étude du Middle East Institute (MEI). « Le directeur financier de l'OCP a déclaré que l'entreprise prévoit d'augmenter sa capacité de production entre 2023 et 2026 de 7 millions de tonnes supplémentaires, soit 58% par rapport aux niveaux de production actuels », souligne le think tank américain, qualifiant cette décision commerciale de judicieuse.
La hausse des niveaux de production de l'entreprise permettra de contrer l'utilisation, par la Russie, des engrais et des pénuries alimentaires à des fins militaires, prévoit le MEI. Jouant un rôle à peu près analogue à celui de l'Arabie Saoudite sur le marché mondial du pétrole, poursuit la même source, le Maroc pourrait devenir le banquier central du marché mondial des engrais et un gardien de l'approvisionnement alimentaire mondial, prévoit la source.
OCP : des usines ouvertes dans 12 pays africains
Le MEI rappelle,à ce titre, que « l'OCP a ouvert des usines dans 12 pays africains depuis 2016, construisant des installations locales de mélange pour calibrer les engrais spécifiquement pour le sol de chaque pays africain et permettant aux petits exploitants agricoles de participer de manière plus efficace et plus rentable aux chaînes de valeur agricoles », explique le think tank US.
En conséquence, poursuit la même source, le rendement du mil au Sénégal a bondi de 63% et celui du maïs au Nigeria de 48%, avec des résultats similaires au Ghana et ailleurs. Le MEI note aussi que l'implication de l'OCP en Ethiopie a permis d'augmenter les rendements de blé, de maïs et de teff jusqu'à 37%. Il fait savoir également que l'entreprise construit des usines d'engrais en Afrique subsaharienne en joint-venture avec des acteurs locaux.
C'est le cas du Nigeria, où l'OCP et ses partenaires de ce pays construisent une usine d'ammoniac et d'engrais de 1,4 milliard de dollars dans le but de tripler la quantité d'engrais utilisée par les agriculteurs nigérians d'ici cinq ans. C'est le cas également du Ghana où l'entreprise investit 1,3 milliard de dollars pour construire un complexe d'engrais industriels, utilisant le gaz naturel de ce pays et desservant les marchés ouestafricains.
Pour les marchés d'Afrique de l'Est, l'OCP construit le deuxième plus grand complexe de production d'engrais d'Afrique en Ethiopie, en tant que coentreprise et en utilisant les ressources gazières locales. L'OCP attend la première phase de développement de 2,4 milliards de dollars pour approvisionner le marché éthiopien des engrais en 2023, souligne le MEI.
« Investissant un total de 6,3 milliards de dollars pour construire des usines d'engrais en Afrique subsaharienne, le Maroc a fait preuve d'une remarquable prévoyance stratégique », conclut le MEI.
« Avec les aspects géoéconomiques de la connectivité et de la délocalisation qui mettent davantage l'accent sur l'importance géopolitique de l'Afrique,l'engagement stratégique de l'Europe et des Etats-Unis avec le Maroc va probablement s'intensifier », prévoit la même source.
A. CHANNAJE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.