Elon Musk vend pour 7 milliards de dollars d'actions du groupe Tesla    Attaque à Tessit au Mali: 42 soldats tués    Casablanca : Une Journée nationale du migrant axée sur les Marocains du monde    Dakhla met en avant la contribution des MRE au développement local    Fès se met au rythme de la Journée nationale de la communauté marocaine de l'étranger    Jeux de la solidarité islamique : Le Maroc décroche quatre médailles, dont une en or    Football : La FRMF et Halilhodžić discutent du départ du sélectionneur du Maroc    Maroc : Oujda célèbre les Marocains du monde issus de sa région    Safi : Les Marocains du monde au cœur de la Journée nationale des migrants    Le Maroc se positionne comme un "hub d'affaires" vers l'Afrique    Sahara : L'Algérie courtise les nouvelles autorités colombiennes    Météo Maroc: températures maximales en légère hausse ce jeudi 11 août    Le Real Madrid remporte la Supercoupe de l'UEFA contre l'Eintracht Francfort    Jeux de la solidarité islamique/Taekwondo: Abdelbasset Wasfi décroche la médaille d'or, Safia Salih et Nezha El Assal en bronze    Hammouchi reçoit le patron de la police espagnole    Donald Trump suggère que le FBI pourrait avoir «placé» des preuves lors de la perquisition    Le Maroc organise des colonies de vacances au profit des enfants d'Al-Qods à partir du vendredi    Le secteur de la santé se réforme, les financements s'annoncent lourds    فيروس كورونا: 148 إصابة جديدة وحالتي وفاة خلال ال24 ساعة الماضية    Vague de chaleur vendredi et samedi dans plusieurs provinces du Royaume    Oscars 2023: lancement d'un appel à candidatures pour sélectionner le long-métrage qui représentera le Maroc    La FRMF convie Vahid Halilhodzic à une réunion qui déboucherait sur son licenciement    Bourse de Casablanca: Clôture en légère hausse    PLF-2023 : La langue amazighe, une priorité gouvernementale    Relever le nez du guidon !    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 10 Aout 2022    L'UE présente le « texte final » visant la réactivation de l'accord de Vienne    La Jeunesse Socialiste dénonce le terrorisme de l'entité sioniste    Une vie et demie pour la profession et la patrie    Un point de connexion pour se réunir et vivre une nouvelle expérience    Un autre coup cinglant au patrimoine de la ville    « Surveiller » ! Le Maroc et la peu reluisante vocation des Apparatchiks d'Alger    Contre vents et marrées, Biden engrange des succès    44e Assemblée Générale de la CAF (Tanzanie) / Motsepé : "L'avenir du football africain est prometteur''    Algérie: Deux anciens ministres condamnés pour corruption    Education: le PLF2023 décline les grandes lignes de la réforme    Bejaad : Festival du cinéma et des arts plastiques    El Jadida : Entre les Doukkalis et le cheval, un lien particulier    Cinéma junior : Et de 5 pour le Festival éducatif de Soura    Vaccins contre le Covid: L'UE et Moderna anticipent les livraisons    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    La deuxième vague Omicron, c'est fini !    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    Première offre bancaire dédiée aux 12-17 ans : La Banque Populaire lance «Swipe»    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rabat : Etat d'alerte dans les centres sociaux
Publié dans L'opinion le 26 - 06 - 2022

Centres sociaux à Rabat: surpopulation, soins médicaux médiocres et pénurie du personnel.
A la demande la maire de la ville de Rabat, Asmaa Rhlalou, la mairie a réalisé un rapport sur le fonctionnement des centres sociaux dans la capitale. D'immenses défaillances ont été repérées et une polémique a été déclenchée par la maire concernant des cas d'agressions à l'égard des pensionnaires dans le centre social Ain Atiq.
Le rapport a dévoilé que le centre social d'Ain Atiq souffre d'un surpeuplement sévère, alors que sa capacité ne dépasse pas 600 lits, le nombre de bénéficiaires atteint actuellement 1000, ce qui signifie que presque un pensionnaire sur deux partage un lit. Un centre social dont la plupart de ses bénéficiaires sont des pensionnaires qui souffrent de troubles psychiques, aucun psychiatre n'est sur place. Le nombre d'employés qui y travaillent ne dépasse pas 31 dont 15 sont 15 fonctionnaires sociaux et 9 sont des employés de l'association qui gère le centre.
Selon des déclarations de Rhlalou, ce centre social souffre d'un manque à tous les niveaux, même en ce qui concerne l'approvisionnement en eau et électricité, les ambulances, les voitures de services, les articles médicaux et les fournitures de laboratoire ayant un caractère urgent, ainsi que les suppléments nutritifs destinés aux nourrissons et aux malades hospitalisés.
Selon les conclusions des conseillers communaux qui ont réalisé le rapport, le centre est en besoin urgent de renforcement, augmentation de personnel y compris les psychologues, les infirmières, les cuisiniers et l'aide sociale, pour suivre le rythme du nombre de pensionnaires et améliorer la "situation désastreuse" de ces employés et leur fournir un hébergement digne.
La maire a déclaré après la présentation de ce rapport, lors d'une réunion officielle, que « le centre d'Ain Atiq souffre de graves défaillances, à la suite d'hébergement des enfants à côté des adultes ce qui engendre une forte probabilité de cas d'agressions sexuelles ». Les déclarations alarmantes de Asmaa Rhlalou ont déclenché un vif débat entre les conseillers de la capitale, qui comptent dans leur rang le superviseur du centre.
En ce qui concerne le reste des Centres cités dans le rapport, les documents ont souligné que l'accord de soutien signé entre le Centre social pour personnes âgées de Hay Nahda et la commune de Rabat et le Conseil de la région depuis 2008 n'a pas encore été mis en oeuvre, et le rapport a également indiqué que ce centre a besoin d'entretien et d'intégration des employés non intégrés.
Au sujet du centre Lalla Meryem d'orphelins et d'enfants abandonnés, le rapport a révélé que le centre n'accueille pas que les enfants, mais aussi des gens adultes qui dépassent 50 ans.

Une convention de partenariat pour le centre d'Ain Atiq

Le ministère de la Santé, la wilaya de la Région Rabat-Salé-Kénitra, le Centre hospitalo-universitaire (CHU) Ibn Sina et la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat ont procédé, il y a quelques années, à la signature d'une convention de partenariat, en vertu de laquelle les parties soulignent leur volonté de coopérer et d'oeuvrer ensemble pour l'amélioration de la qualité des prestations offertes aux bénéficiaires du centre social Ain Atiq.
Cette convention a pour principaux objets d'évaluer l'état psychique des pensionnaires du centre, à travers l'établissement d'un listing diagnostique et thérapeutique, le dispatching d'orientation des patients (maintien, sortie, hospitalisation en milieu psychiatrique) et la réalisation du suivi psychiatrique des patients malades mentaux dudit centre.
Aux termes de cet accord, qui s'insère dans le cadre du développement des soins médicaux, l'amélioration des prestations octroyées à la population et la résolution de certains problèmes sociaux de personnes en difficulté, les quatre parties ont convenu de contribuer à la réalisation de leurs objectifs réciproques, à travers la mobilisation des ressources et moyens dont elles disposent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.