La CAF retire l'organisation de la CAN 2025 à la Guinée    PCR, Pass Vaccinal: L'ONDA annonce la levée des restrictions sanitaires    Drame au CHU Ibn Sina ? Ce qu'il en est vraiment    Covid-19: levée des restrictions sanitaires à l'entrée du territoire marocain    La Galerie Banque populaire met le patrimoine culturel à l'honneur    Le campus de l'Ecole 1337 à Tanger Med accueille sa première promotion d'étudiants    فيروس كورونا : تسجيل 10 إصابات جديدة في 24 ساعة الماضية    Le Crédit Agricole du Maroc reçoit le label de certification de l'IFACI    Maroc : L'effectif des personnes âgées passe à 4,5 millions en 2022    Marrakech: le Caïd de l'annexe administrative d'Azli suspendu pour corruption    Une première: de l'eau extraterrestre trouvée dans une météorite    Football : Les Lionnes de l'Atlas participent à un tournoi international en Espagne    Juan Vivas exige le maintien du visa pour les Marocains souhaitant se rendre à Sebta    Marrakech: Abdelouafi Laftit suspend le caïd d'Azli, accusé de corruption    Prix des carburants: le gouvernement réagit aux recommandations du Conseil de la concurrence    Le CESE présente son avis sur l'aménagement durable du littoral    Lions de l'Atlas: la pilule ne passe toujours pas pour Vahid Halilhodzic    Sécurité alimentaire : La BAD approuve un prêt de plus de 2 MMDH pour le Maroc    Tanger Med : le troisième campus de l'école 1337 accueille sa première promotion    Les dirigeants de l'Union européenne «rejettent» l'annexion par la Russie de quatre régions ukrainiennes    Burkina Faso: Incertitude sur un éventuel putsch    Les camps de Tindouf sont totalement abandonnés par l'Algérie « dans des conditions scandaleuses »    La FAO et le PNUE lancent un appel pour combattre le gaspillage alimentaire    Message de félicitations du roi Mohammed VI à l'émir du Koweït    Gasoil/essence: le gouvernement travaille sur les recommandations du Conseil de la concurrence    Symphonyat 2022. « L'art n'a pas de religion »    Sabotage des gazoducs Nord Stream : Cui bono ?    Botola Pro D1 / 4ème journée : FAR-DHJ et SCCM-RCA en ouverture ce vendredi    Football pour amputés : Appel aux supporters marocains à venir encourager l'équipe nationale    Festival de Fès de la culture soufie : Une 15ème édition dédiée à Moulay Abdellah Chérif Ouazzani    Partenariat : Accord entre l'AMPCC et l'Union des villes et communes de Côte d'Ivoire    BCIJ : Interpellation à Casablanca d'un extrémiste partisan de «Daech»    Achat d'armes russes: Des membres du Congrès américain réclament des sanctions contre l'Algérie    Amine Harit : "Mettre du rythme" face à Boufal, Ounahi et Salama    4ème journée de la Botola Pro D1 inwi: Un Wydad-RSB plus tendu que jamais    Prévue le 8 octobre: La Course internationale 10 km de retour à Marrakech    Le Maroc assure à partir du 1er octobre la présidence du Conseil de paix et de sécurité de l'UA    Maroc : Le mandat des membres du Conseil national de la presse prorogé de six mois    Festival du court métrage de Marrakech : «Ultimate Ink» de Yazid El Kadiri primé    Jazz au Chellah : Un concert d'ouverture inédit avec Arifa, Soukaina Fahsi et Aziz Ouzous    L'Institut français de Tanger expose ses priorités    Exposition de l'artiste-peintre Aziz Arbaoui du 1er au 15 octobre à Béni Mellal    Clap de fin pour «Rachid Show» ? Allali brise le silence (PHOTO)    Migrations : L'Espagne souligne l'importance du ''Processus de Rabat''    Croissance économique : net ralentissement à 2% au T2-2022    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce vendredi 30 septembre    Armement/CAATSA : 27 députés américains demandent des sanctions économiques contre l'Algérie    BAM: un nouveau cycle de resserrement monétaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Actifs immobiliers au trimestre 2-2022 : Des indicateurs en dents de scie avec des signes encourageants
Publié dans L'opinion le 18 - 08 - 2022

A la lumière de la note de Bank Al-Maghrib (BAM) et de l'Agence nationale de la Conservation foncière, du Cadastre et de la Cartographie (ANCFCC) sur les actifs immobiliers, on constate une embellie dans le secteur. Explications.
On a coutume de le dire : « Quand le BTP va, tout va ». Cet adage est bien à propos après la publication de Bank Al-Maghrib (BAM) et de l'Agence nationale de la Conservation foncière, du Cadastre et de la Cartographie (ANCFCC) sur les actifs immobiliers. Lesquels ont connu leurs prix à la hausse durant le deuxième trimestre 2022 en enregistrant un bond de 0,4%.
Pour les deux institutions, l'indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s'est apprécié au deuxième trimestre de 2022 en glissement annuel. Cette évolution, expliquent-elles, est le résultat de la hausse de 1,8% des terrains et des diminutions de 0,2% du résidentiel et de 0,4% des biens à usage professionnel. Pourtant, à voir de près, on ne s'attendait pas à cette hausse aussi rapidement. En effet, comme le souligne un responsable de l'Association marocaine des agents immobiliers (AMAI), le marché connaissait, auparavant, une perturbation d'un stock important de biens immobiliers qu'il fallait liquider.
Pour notre interlocuteur, qui a requis l'anonymat, plusieurs promoteurs ont dû revoir à la baisse leur prix pour pouvoir vendre, surtout dans les petites et moyennes villes. Même à Casablanca et Rabat, cette tendance s'affiche de plus en plus dans les nouvelles zones urbanistiques comme Bouskoura, Rahma ou Nouaceur.
Selon notre expert, la plupart des ménages sont lourdement endettés et leur pouvoir d'achat est faible. « Cela les rend inéligibles au crédit. Il faut un volontarisme politique pour investir de nouvelles pistes plus innovantes afin de donner au secteur un nouvel élan », fait-il remarquer. Mais la dynamique du secteur a vite renversé la courbe.
Biens résidentiels
C'est ce que confirme cette note sur la tendance globale du marché immobilier au cours du 2ème trimestre 2022 de BAM et l'ANCFCC. Laquelle note révèle que le nombre de transactions a baissé de 22,5%, en liaison avec le repli de 20,4% des ventes des biens résidentiels et de 37,7% des terrains.
En revanche, les ventes des biens à usage professionnel ont progressé de 7,2%. Pour cet autre acteur, qui n'a pas caché sa satisfaction à la lecture de ce rapport en se souvenant de la période de Covid-19, « l'immobilier fait partie de ces secteurs lourdement impactés par la crise sanitaire qui sévit au Maroc depuis longtemps, accentuée par cette pandémie. Une situation certes inédite, mais qui ouvre la voie à une réflexion structurelle et profonde sur une éventuelle refonte de l'ensemble des branches d'activités ».
Il ajoute, en outre, que le cas de l'immobilier est un peu particulier du fait que ce pôle économique, qui contribue à hauteur de 14% du PIB et génère 1 million d'emplois, a réellement besoin d'un plan de sauvetage. Le secteur est, en effet, un grand corps malade et la Covid-19 ne fait qu'alourdir son tableau clinique.
Même si aujourd'hui la réalité prouve une autre analyse. Pour revenir au rapport de la BAM et l'ANCFCC, on remarque par catégorie d'actifs que les prix du résidentiel se sont dépréciés de 0,2%, en lien avec la baisse de 0,5% des prix des appartements. A l'inverse, lit-on dans la note, les prix des maisons et des villas ont respectivement augmenté de 0,5% et 1,2%.
Pour ce qui est des transactions, leur nombre a accusé un recul de 20,4%, reflétant des baisses de 21% pour les appartements, de 10,5% pour les maisons et de 15,8% pour les villas. Autre signal fort de ce rapport concerne le foncier. A ce niveau, les prix ont augmenté de 1,8%, et le nombre de transactions a reculé de 37,7%. Pour leur part, les prix des biens à usage professionnel ont reculé de 0,4%, avec une baisse des prix de 0,7% pour les locaux commerciaux et une hausse de 1,9% pour les bureaux.
Locaux commerciaux
De leur côté, fait savoir le document, les transactions ont enregistré une progression de 7,2%, résultant des hausses de 6,2% des ventes des locaux commerciaux et de 12,5% de celles des bureaux. En glissement trimestriel, l'IPAI ressort en hausse avant 0,2% au T2-2022, en lien avec l'augmentation de 0,3% des prix du résidentiel, de 0,1% de ceux des terrains et de 1,1% de ceux des biens à usage professionnel, indiquent les rapporteurs.
Quant au nombre de transactions, il a connu un accroissement de 4,6%, recouvrant une hausse de 8,1% pour les biens résidentiels et des baisses de 3,7% pour les terrains et de 1,9% pour les biens à usage professionnel, fait ressortir la note. Toutefois, toutes les villes ne sont pas logées à la même enseigne.
Ainsi, les prix ont connu au T2- 2022 une hausse à Casablanca de 0,6% et à Rabat et Tanger de 0,8% chacune, tandis qu'à Marrakech, ils ont enregistré une baisse de 0,3%. Pour beaucoup d'observateurs, cette embellie dans le secteur de l'immobilier serait la conséquence des efforts déployés par le gouvernement depuis 2021.
En effet, la LF 2021 avait prolongé au 30 juin 2021 la réduction des droits d'enregistrement pour les achats immobiliers instaurée dans la LF rectificative 2020. Cette disposition prévoit une baisse de 50% pour les actes portant acquisition, à titre onéreux, des terrains nus destinés à la construction de logements ou de locaux à usage d'habitation sans que le montant de base imposable total ne dépasse 4 millions de DH. La LF 2021 a également validé l'extension du cadre fiscal des Organismes de placement collectif immobilier (OPCI) pour concerner également les locations à usage d'habitation. Tout un train de mesures qui donnent aujourd'hui le sourire aux professionnels.
Wolondouka SIDIBE
Bon à savoir
L'Agence nationale de la Conservation foncière, du Cadastre et de la Cartographie (ANCFCC), ce sont 5000 employés, dont %80 affectés aux 154 services extérieurs à travers le Royaume. A fin 2021, le patrimoine informationnel de l'Agence se compose essentiellement de : 6.750.000 titres fonciers et plans cadastraux à fin 2021 ; Mappes cadastrales numériques couvrant l'ensemble du territoire national ; 2058 cartes topographiques ; 72 millions d'hectares en ortho-images et orthophotos; 225 millions documents numérisés.
Durant la même année écoulée, l'Agence a procédé à 1.050.000 inscriptions réparties comme suit : - 460.000 transactions immobilières dont 77.515 dans la ville de Casablanca ; 187.000 hypothèques ; 403.000 autres inscriptions ; le bornage de 354.000 propriétés ; l'établissement de 249.000 plans cadastraux ; la certification de 38.000 Dossiers techniques, la satisfaction de 280.000 commandes de documents cadastraux (Plans, Calculs de contenances et mappes cadastrales). Enfin, rappelons que l'Agence accueille annuellement environ 3 millions de clients.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.