Russie : l'opposant Navalny transféré dans un camp à 200 km de Moscou    Coronavirus au Maroc : 244 nouveaux cas en 24 heures, 8 décès    La folle histoire qui lie Winston Churchill à la ville de Marrakech    Credit Bureau: «les solutions apportées par les différents intervenants ont permis de limiter l'envolée des impayés»    Le CRI de Marrakech-Safi lance une plateforme de financement en ligne pour les entrepreneurs    Lancement d' une opération d'échange de valeurs du Trésor de 450 MDH    Habib El Malki se félicite de la coopération avec le FOPREL    Syrie : Biden entre en guerre    Séisme d'Agadir : les vérités sur un drame qui transcende le temps (I)    CAN U20. L'EN éliminée par la Tunisie    Botola Pro D1. Victoire à l' arraché du HUSA    L'ovale nationale fait les frais d'" agissements frauduleux "    Session extraordinaire du Parlement le 2 mars prochain    L'Europe s'inquiète Les Etats-Unis s'estiment " en avance "    Présentation de la nouvelle stratégie du CAFRAD    "Biggie " , le géant éphémère du rap    Portrait: ElGrande Toto, un as de trèfle qui pique le cœur    Alerte météo : fortes averses orageuses et chutes de neige jusqu'au 2 mars dans plusieurs provinces    Des arrestations massives lors de manifestations en Birmanie    Les indices s'enfoncent malgré un léger reflux des taux    La Bourse de Casablanca dans le rouge du 22 au 26 février    Le Maroc peut profiter de la guerre géopolitique du Gaz européen    «Nidaa Oujda», un appel contre le discours de division    La France doit être «plus claire» et reconnaitre la souveraineté du Maroc sur le Sahara    Liga: Barcelone bat le FC Séville et enchaîne    Le FUS s'offre l'AS FAR à domicile    La sélection nationale participe au Championnat d'Afrique en Egypte    Signature d'une convention de partenariat entre la CNDP et le ministère de la Justice    Quand l'opposition dénonce la «propagande médiatique» du pouvoir algérien contre le «Hirak»    La 316 ème fortune de France s'implante à Marrakech    Voyages : voici les pays européens prêts à lancer leurs passeports vaccinaux    Le patron de l'OMS veut des mesures concrètes    Les arméniens réclament le départ du Premier ministre    Un «mini Maghreb» sans le Maroc et la Mauritanie, une idée aussi incongrue qu'irréaliste    Libye : près de 150 migrants secourus en mer Méditerranée    Le premier radiotélescope du Royaume installé à Marrakech    Delta Holding: Un CA en baisse de 15% en 2020    Présentation du beau livre «Pour une Maison de l'Histoire du Maroc»    «Tout ira bien», nouveau recueil de poèmes de Driss Meliani    Interview avec Selma Benomar, l'ambassadrice du luxe à la marocaine    Botola Pro D1 « Inwi » (8è journée): Classement    La CAF autorise la programmation des matchs internationaux en Libye    Sahara : la neutralité passive de l'Europe dessert la stabilité et l'intégration régionales, selon un média italien    Transavia, filiale low-cost d'Air France va ouvrir une nouvelle ligne vers le Maroc    Tunisie: un collectif appelle à la légalisation du cannabis    Covid-19 : les Etats-Unis autorisent un troisième vaccin    Harcèlement sexuel : de nouvelles allégations contre le gouverneur de New York Andrew Cuomo    Joaillerie : Hicham Lahlou lance sa collection « Magic Alice »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mise en place d'une prothèse de la verge et d'un sphincter artificiel sur deux personnes
Pour la première fois au Maroc
Publié dans L'opinion le 15 - 02 - 2010

C'est ce qui ressort des journées annuelles scientifiques organisées cette année au beau Palace de Mazagan Beach Resort d'El Jadida. Un staff médical marocain composé des Pr. Fethi Méziane, Pr. Rabii et assisté du Dr. A. Faix, est parvenu, le vendredi 11 février à la salle de cours du service d'urologie au CHU Ibnou Rochd de Casablanca, à mettre en place une prothèse de la verge et un sphincter artificiel sur deux personnes.
Ces Journées Scientifiques Annuelles se veulent aussi une occasion d'exposer les travaux scientifiques du service et d'organiser des ateliers de formation en faveur des étudiants et résidents interpellés par le domaine de l'Urologie. «Ce rendez-vous annuel organisé avec le service d'urologie du CHU Ibnou Rochd de Casablanca, affirme le Pr. Fethi Méziane, est devenu pour nous une tradition de partage et de communication avec nos élèves. Notre service rayonne toujours avec les principes que nous véhiculons au service du citoyen et du développement de l'Urologie au Maroc. Il s'agit du traitement l'incontinence urinaire par sphincter artificiel et le traitement de la dysfonction érectile chez l'homme quand il n'y a plus de solution médicale, c'est-à-dire lorsque la défaillance est définitive. Nous avons considéré que ce genre d'interventions qui s'effectuent généralement à l'étranger à un prix coûteux est tout à fait accessible aujourd'hui aux compétences locales. Les deux opérations de la mise en place d'une prothèse pénienne et d'un sphincter artificiel effectuées sur deux patients à Casablanca en est la preuve indiscutable», a-t-il précisé. 
Le Pr. Rabii a de son coté ajouté que depuis moins de trente ans, des recherches sont menées sur les troubles sexuels et des traitements sont proposés. La santé sexuelle a été reconnue par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme partie intégrante du bien-être auquel chaque individu à droit. La chirurgie est possible aujourd'hui au Maroc, pour  traiter des causes organiques: malformations congénitales ou acquises de la verge ou du vagin, pathologies des artères irriguant la verge, pose d'une prothèse pénienne semi-rigide ou gonflable, etc a t-il expliqué. «Nous espérons à travers ces journées réunir la communauté de notre spécialité, partager et échanger notre expérience avec nos élèves et résidents, ainsi que nos confrères urologues», a conclu le Pr. Rabii. 
Le Dr. Faix, urologue et sexologue français spécialisé dans la chirurgie de la verge, a pour sa part souligné qu'il s'agit du début d'un partenariat sur le développement de la chirurgie de la dysfonction érectile, une chirurgie très en vogue d'ailleurs aux USA et en Europe, mais qui n'existait sûrement pas au Maroc. Ce partenariat a donc vu le jour vendredi à Casablanca et a été couronné au bloc opératoire du CHU de Casablanca par deux interventions qui ont été menées à terme sur deux patients, a-t-il tenu à préciser. La mise en place vendredi d'un implant pénien permet aux hommes de ne plus fuir, de retrouver une vie sociale et sexuelle tout à fait équilibrées. «Nous comptons beaucoup sur ce partenariat pour mettre l'équipe d'urologie de Casablanca sur les rails, de façon à ce qu'elle puisse faire avec le maximum de sécurité et de prudence pour réussir d'éventuelles d'autres d'interventions», a-t-il souhaité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.