CAN-2021: Le Cameroun bat les Comores (2-1) et accède aux quarts de finale    La capacité d'accueil des cités universitaires en hausse de 7% pendant l'année en cours (ministre)    Burkina Faso : les militaires annoncent avoir pris le pouvoir et s'engagent au "retour à l'ordre constitutionnel"    Lydec renouvelle ses réseaux de Maârif    Des Wissams Royaux accordés à des fonctionnaires de l'Education nationale    Le pain ou la maladie: l'étendue du dilemme marocain    Sahara marocain: des experts US taclent l'Algérie    Covid-19 : Une sortie de la phase aiguë de la pandémie est possible cette année pour l'OMS    Banques: la position de change s'améliore    La Bourse de Casablanca débute ce lundi en légère hausse    Retour des l'ambassadrice du Maroc en Allemagne au cours de cette semaine    Les Houthis tirent des missiles contre les Emirats et l'Arabie    Présidentielle. Macron: « J'annoncerai ma décision en temps voulu »    Environnement: HIT RADIO et l'UE récompensent les meilleurs projets (VIDEO)    Chelsea: Ziyech s'exprime après son superbe but contre Tottenham    CAN: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-Malawi    Real Madrid-Elche: Benzema cambriolé pendant le match (PHOTO)    USFP. Jawad Chafik: « Il n'existe aucun amendement servant l'intérêt de Lachgar! » (VIDEO)    Maroc: reprise des cours en présentiel dans plusieurs écoles    Alerte météo: chutes de neige dans plusieurs villes du Maroc    Omicron au Maroc: le pic de la vague atteint (Dr Merabet)    Narjis El Hallak célèbre le baptême de sa fille: la cérémonie comme si vous y étiez (VIDEOS)    «L'homme est né pour se perdre dans l'étendue inconnue de son périple»    «Indigo» de Selma Bargach dans les salles de cinéma    Les Industries Culturelles et Créatives présentent une étude sur la transformation du secteur    Rapport de HRW: la partie réservée au Maroc présente des données « sans fondements ni réels ni juridiques    Liban: l'ex-Premier ministre Saad Hariri annonce son retrait de la vie politique    Enquêtes de conjoncture: le HCP appelle les entreprises à souscrire à la plateforme digitale    Selim Amallah : « On devra être à 100% pour faire la différence »    Alger laisse tomber le Polisario....pour un moment.    PL : Tottenham envisage d'enrôler Sofyan Amrabat    CAN 2021: les Comores défient le Cameroun, la Guinée affronte la Gambie    Covid-19: Que sait-on du sous variant d'Omicron BA.2 ? (Spécialiste)    La Fondation Zakoura fête ses 25 ans d'engagement en faveur du développement humain    Mondial (Qatar-2022)- Matchs barrage-Afrique. L'Algérie ... encore «sabotée» ?    HRW accusée d'implication dans une «campagne politique systématique hostile» au Maroc    L'écosystème marocain face à un nouveau risque, les abeilles désertent    Turquie: l'aéroport d'Istanbul paralysé par la neige    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Pour financer sa croissance, Mutandis augmente son capital à la bourse de Casablanca    Paris : La Bourse plonge nettement sous les 7.000 points    Aide à l'Ukraine: la Commission européenne prépare un nouveau « paquet » de 1,2 milliard d'euros    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    Températures prévues pour le mardi 25 janvier 2022    Covid-19/France : Le pass vaccinal remplace le pass sanitaire à compter de ce lundi    Armand Boua révèle ses «enfants de Yopougon» et de Tanger chez Montresso    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Fatima El Hajjaji répond en peinture à «l'Appel de la forêt»
Publié dans L'opinion le 29 - 07 - 2011

«L'appel de la forêt» est le titre d'une exposition, qui se veut un hymne à la nature, de l'artiste-peintre Fatima El Hajjaji, mercredi & » juillet, et se poursuivra jusqu'au 30 courant à la Galerie Mohamed El Fassi à Rabat.
Cette exposition se décline en une série de toiles qui se proposent de jeter une lumière crue sur la dégradation de l'environnement et l'impact des changements climatiques exacerbées par l'intervention du facteur humain.
«Chaque toile reflète un état d'âme et possède sa petite histoire. Ca se voit dans mon travail qu'il y a un cri contre la déforestation, la dégradation de la nature, la pollution et la mutilation de l'environnement», a confié Mme El Hajjaji à la MAP.
L'exposition offre à contempler plusieurs toiles aux titres assez révélateurs et expressifs, dont «Forêt fantôme», «Douce violence», «Brise d'espoir», «Complainte d'espoir», «Il était une fois la forêt», «L'infini boisé» ou encore «Déforestation».
«J'ai travaillé avec les couleurs de la forêt dans toute sa splendeur avec toutes les saisons et toutes les couleurs», a-t-elle précisé.
Tant est si bien, a-t-elle ajouté un tantinet fière, que «d'aucuns m'ont attribué la création d'une cinquième saison».
Et pour cause, l'artiste n'est-il pas par définition sensible aux mutations de son environnement? Par touches successives de palettes de couleurs, tantôt tristes, tantôt chatoyantes, et d'un jeu de formes dont elle est seule à connaître les arcanes, Fatima El Hajjaji lance un cri au secours de la nature et surtout des forêts.
Et c'est précisément à ce titre que l'artiste-peintre Afif Bennani soutient, dans sa présentation de cette exposition, que «le spectateur est frappé par le rayonnement d'un soleil qui capte et domine celui des étoiles».
«Dans ces forêts luxuriantes aux mille couleurs avec des sentiers mystérieux, qui se profilent à l'horizon infini, l'artiste a voulu nous montrer son meilleur profil», explique-t-il.
Et de relever que dans ces toiles «nous sommes aux portes du rêve, entre réalisme et onirisme, tant Fatima El Hajjaji réussit de mémoire à sublimer les éléments naturels».
Depuis sa première exposition en 1998, Fatima El Hajjaji, qui vit et travaille à Rabat, compte à son actifs plusieurs expositions individuelles et collectives, notamment à Casablanca, Fès, Essaouira, Settat, Casablanca, Marrakech, mais aussi à l'étranger, notamment à Londres.
En 2008, elle a effectué une résidence d'artistes au «Blackie Art Center» à Liverpool (Grande-Bretagne).
Autodidacte et passionnée d'art plastique, Fatima El Hajjaji a commencé par le figuratif, «sa première école», avant de céder à l'appel de la nature et particulièrement aux sirènes de la forêt. (MAP)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.