Une digitalisation « déshumanisée » n'atteindra jamais son objectif (Hassan Alaoui)    Transport/logistique: Abdeljalil souligne la nécessité d'asseoir une souveraineté nationale    Inflation au Maroc: Fitch alerte sur la détérioration des finances publiques    Maroc: la croissance prévue à 1,8% en 2022, selon la BAD    Congo-Cameroun. 347 km de fibres optiques    Zimbabwe. L'inflation atteint des sommets    Vidéos. Un étudiant marocain, accusé d'avoir combattu pour l'Ukraine, risque la peine de mort    Real Madrid vs Liverpool: Paris, capitale mondiale du foot le temps d'un duel de prestige    PSG : Achraf Hakimi était au courant pour la prolongation de Kylian Mbappé    Forfait, Riyad Mahrez s'offre des moments de détente à Marrakech    Anass Salah-Eddine : "Je peux m'adapter très vite"    Hépatite d'origine inconnue chez les enfants : 650 cas probables dans le monde    Intégration des étudiants d'Ukraine. Les solutions du ministère    L'Union africaine souligne la responsabilité des pays d'accueil dans la protection des réfugiés    Le Marocain Aomar Boum cosigne le livre «Wartime North Africa : A Documentary History, 1934–1950»    Le Congrès national de la Société marocaine de psychiatrie se penche sur la schizophrénie    Benslimane : Le 15e Festival national de zajal célèbre le «Zajal au féminin» du 3 au 5 juin    La 5ème édition des rencontres Internationales de Toumliline, du 31 mai au 2 juin    Sothema. Le chiffre d'affaires en hausse au premier trimestre 2022    UA : La solidarité agissante du roi Mohammed VI en Afrique, socle de l'engagement humanitaire du Maroc    Sahara : Le Burkina Faso appuie le plan d'autonomie comme seule et unique solution    La HACA signe une convention de partenariat avec le régulateur des médias capverdien    Revue de presse quotidienne de ce samedi 28 mai 2022    Marine Royale: 1,5 tonne de drogue saisie au large de Tanger    Les ventes à l'export de Chery ont augmenté de janvier à avril 2022    Indice mondial de performance des ports à conteneurs : Tanger Med en 6è position    Plus de 700 exposants de 55 pays, à l'occasion de la 27ème édition du SIEL    Chelsea annonce un « accord final et définitif » pour son rachat    Faouzi Lekjaa rend visite au Wydad    La revue de presse du samedi 28 mai    Maroc : interdiction d'une manifestation non autorisée contre la vie chère    Le secteur des assurances au Maroc appelé à relever plusieurs défis    Fusillade au Texas: la police sous le feu des critiques    Tottenham: Conte tranche pour son avenir    Météo au Maroc: les prévisions du samedi 28 mai    5 façons dont les partenariats de l'ONU favorisent la paix et le développement    Tests PCR : le Conseil de la Concurrence juge les marges des laboratoires "élevées"    Billets WAC-Al Ahly : « En ligne »...d'attente !    Nasser Bourita représente SM le Roi aux deux sommets extraordinaires de l'UA à Malabo    Le SIEL sera-t-il organisé en permanence à Rabat?    Fusillade au Texas : SM le Roi adresse un message de condoléances à Joe Biden    Casablanca : 1er championnat de lecture rapide et mind mapping en Afrique les 28 et 29 mai    Sommet extraordinaire de l'UA sur les questions humanitaires avec la participation du Maroc    L'ONU rend hommage à l'action des Casques bleus marocains déployés en RDC    «Yallah Rouh», nouveau single de Samira Saïd en dialecte marocain    Maintien de la paix: l'ONU exprime son « extrême reconnaissance » au Maroc    Patrimoine urbain : Appel au renforcement de l'arsenal juridique    Festival de Cannes 2022 : Sofia Saidi attire les regards sur le tapis rouge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



SM le Roi s'entretient avec le président gabonais et offre un déjeuner en son honneur
Publié dans L'opinion le 29 - 12 - 2011

SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, a reçu, mardi au Palais Royal de Marrakech, le président de la République du Gabon, Son excellence Haj Ali Bongo Ondimba, avec qui le Souverain a eu des entretiens.
A son arrivée au Palais royal, le chef de l'Etat gabonais a passé en revue un détachement de la Garde Royale qui rendait les honneurs avant d'être salué par le chef de gouvernement, M. Abbas El Fassi, le président de la Chambre des représentants, M. Karim Ghellab, le président de la Chambre des conseillers, M. Mohamed Cheikh Biadillah, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, M. Taib Fassi Fihri et le ministre de l'Intérieur, M. Taieb Cherqaoui.
Le président Haj Ali Bongo Ondimba a été également salué par le Général de corps d'armée, Abdelaziz Bennani, Inspecteur général des FAR et commandant la Zone Sud, le Général de corps d'armée Hosni Benslimane, commandant la Gendarmerie Royale, le Général de corps d'armée Bouchaib Aroub, chef du 3è bureau de l'état-major général des FAR, le Général de division Mimoun Mansouri Commandant la Garde Royale, le chambellan de SM le Roi, Brahim Frej et le Directeur général de la Sureté nationale, Charki Draiss.
SM le Roi a, par la suite, été salué par les membres de la délégation accompagnant le président de la République gabonaise.
Cette délégation est composée notamment de l'ambassadeur du Gabon à Rabat, M. François Banga Eboumi, du chef du cabinet du président gabonais, M. Liban Soleman, du conseiller spécial du président, M. Jean-Yves Teale et du directeur général des services spéciaux, Frédéric Bongo.
SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, a offert, mardi à la résidence royale à Marrakech, un déjeuner en l'honneur du président gabonais, son excellence Haj Ali Bongo Ondimba.
A l'issue de ce déjeuner, le chef de l'Etat gabonais a pris congé de SM le Roi.
Le Président de la République du Gabon, SEM Hadj Ali Bongo Ondimba était arrivé lundi soir à Marrakech pour une visite de travail dans le Royaume.
D'excellentes relations diplomatiques et des opportunités de coopération à développer
Résolument tourné vers l'Afrique, le Maroc n'a pas lésiné sur les efforts ni sur les moyens pour favoriser l'ouverture sur les pays de l'Afrique avec lesquels il partage un espace, une histoire et un devenir communs.
Les relations entre le Maroc et la République du Gabon, dont le président M. Ali Bongo Ondimba est actuellement en visite de travail au Maroc, représentent en effet un modèle en matière de coopération sud-sud.
Durant la dernière décennie, ces relations qui datent de 1961 sont passées à la vitesse supérieure. Ainsi, à l'excellence des relations diplomatiques soulignée de part et d'autre et des liens de fraternité, d'amitié et de respect mutuel, venaient s'ajouter, tout au long des dernières années, des rapports économiques et commerciaux de plus en plus raffermis.
Les visites successives de SM le Roi Mohammed VI au Gabon (2002, 2004, 2005 et 2006) ont donné un nouvel élan à ces rapports. La visite royale de 2005 a ainsi été couronnée par la signature d'une série d'accords de coopération et de protocoles d'entente, notamment dans les domaines de la promotion des PME et des investissements, la consolidation des structures industrielles, l'instauration de la normalisation et la promotion de la qualité des produits.
En 2006, la coopération bilatérale sera étendue au secteur de la santé, avec l'inauguration par le Souverain d'un centre d'hémodialyse à Libreville, projet qui ouvrira la voie à l'échange d'expertise et de savoir-faire entre les deux pays frères en la matière.
De son côté, le Président gabonais Ali Bongo, qui succède à son père Omar Bongo, décédé en juin 2009, n'a pas renoncé d'un pouce au processus de rapprochement avec le Maroc entamé par son défunt père. Quelques mois après son investiture, M. Bongo a effectué sa première visite au Maroc, en mars 2010, laquelle fut l'occasion de conclure cinq nouveaux accords de coopération couvrant les domaines de la formation professionnelle, de l'énergie et des ressources hydrauliques, des mines et des hydrocarbures, de l'environnement et du tourisme.
Ces acquis, cumulés à la faveur d'une ferme volonté exprimée au plus haut niveau des deux pays amis, doivent, selon les observateurs, être mis à profit pour intensifier les relations commerciales.
Selon les statistiques les plus récentes, les échanges commerciaux entre les deux pays ont été en 2009 de l'ordre de 28,37 millions d'euros, contre 42,75 millions d'euros en 2008 et 50,71 millions en 2007. Sur les six dernières années, leur volume global a enregistré une évolution annuelle d'à peine 2,16 pc alors que, durant la même période, la balance commerciale affichait, généralement, un déficit au détriment du Maroc.
Cependant, les échanges entre le Maroc et le Gabon ont gagné visiblement en diversité, notamment pour ce qui est des exportations marocaines. Durant les trois dernières années, celles-ci consistaient essentiellement en produits alimentaires, produits finis, équipements industriels, fils et câbles électriques, chaussures et vêtements confectionnés.
Quant aux importations, elles portaient notamment sur le bois et divers produits d'origine animale et végétale. Cela fait du Gabon le 10ème client du Maroc et le 3ème fournisseur africain.
Pour que les relations commerciales entre les deux pays prennent leur envol, un projet de libre-échange et un autre sur la libre circulation et le séjour des personnes est en cours de négociation, selon des sources officielles.
Dans ce processus de rapprochement politique et économique, l'éducation et la formation ne sont pas en reste. Ces deux volets figurent même parmi les formes de coopération les plus poussées. En effet, les universités du Gabon accueillent une importante communauté d'étudiants marocains et, de même, une centaine d'étudiants et d'enseignants gabonais sont formés annuellement au Maroc.
Somme toute, ce ne sont pas les opportunités de coopération entre le Royaume du Maroc et la République du Gabon qui manquent. Exploitées à fond, elles sont susceptibles de faire émerger un partenariat étroit et durable qui serve les intérêts respectifs des deux pays amis, d'unir davantage leurs peuples et, pourquoi pas, inspirer d'autres pays de la région dans leur quête d'une intégration sud-sud qui s'avère, de nos jours, cruciale et incontournable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.