Elections professionnelles : L'UMT confirme, le syndicat du PJD régresse    Guterres reconduit, les félicitations de Sa Majesté le Roi    Indice de démocratie : l'Algérie est un des pays dominés par des «régimes autoritaires»    Baisse des prix : La Santé publie une nouvelle liste de 46 médicaments    Livrée dans les délais prévus : La CMC de Souss-Massa ouvre ses portes en septembre prochain    Hôtellerie : Kenzi offre des réductions jusqu'à 30% pour tous les Marocains    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    Marché des changes (10-16 juin): le dirham se renforce face à l'euro    Permis de conduire: tout ce qu'il faut savoir sur les changements en vue    Liga: le Rayo Vallecano retrouve la première division    Tennis : La Tunisienne Ons Jabeur remporte son premier titre à Birmingham    Coupe de la CAF : le Raja de Casablanca et Pyramids se neutralisent    Patrice Motsepe : Rendre la CAF plus compétitive et autosuffisante    Youssef Aït-Bennasser en discussions avec un club italien    France: trois blessés dans l'effondrement de deux immeubles    Baccalauréat-2021: voici la meilleure moyenne au niveau national    Prévisions météorologiques pour le lundi 21 juin 2021    Grève de la faim : l'administration pénitentiaire nie les allégations d'un détendu    ONU: adoption d'une résolution condamnant le putsch en Birmanie    Israël : feu vert à une commission d'enquête sur la tragédie du mont Meron    Sri Lanka : ouverture d'une enquête sur des soldats suspectés d'humilier des musulmans    Covid-19: Hausse des cas attribués au variant Delta au Canada    Deux ex-policiers français rejugés pour le viol d'une Canadienne    L'Opinion : Coup de semonce pour le PJD    Ismail Ould Cheikh Ahmed :«sur le Sahara, la Mauritanie ne joue pas un rôle de médiateur, mais elle maintient sa position de neutralité positive»    Benabdallah appelle à une participation massive des jeunes aux prochaines échéances électorales    Le SG du PPS reçoit une délégation de Hamas conduite par Ismaïl Haniyeh    Maroc-Espagne: Gonzalez Laya toujours confiante pour une sortie de crise    Botola D1 : Les FAR et le SCCM bénéficiaires des matches joués samedi    Euro 2020 : Les Allemands se reprennent face aux Portugais (4-2)    Ligue des champions : le WAC surclassé à Casablanca par Kaizer Chiefs (0-1)    Nouvelles MINI. Elles montent toutes en gamme    Collectivités territoriales. Voici le dernier délai pour bénéficier de l'amnistie sur la fiscalité locale    La coopération militaire est «illimitée» et riche en opportunités    Régionales françaises : la droite s'accroche, la droite dure moins vigoureuse que prévu    Compteur coronavirus : 288 nouveaux cas, 9.375.240 personnes vaccinées    Baccalauréat 2021 : Un taux de réussite de 68,43%    Nador: il sème le chaos et fracasse trois voitures (DGSN)    René-Marc Chikli, Pdt du Syndicat français des Entreprises de Tour Operating :«la décision du Maroc de placer la France sur sa liste A et d'ouvrir ses frontières nous a fait plaisir et nous arrange»    Une vitrine de la haute couture traditionnelle marocaine    La littérature, la catharsis, et l'essence de l'humanité    Parution de l'ouvrage «Histoires des Prophètes»    Exposition: danse avec le papier    Décédé à l'hôpital américain à Paris : Haj Brahim Id Hali Bicha, une icône du mécénat s'éteint    Abdoulaye Konaté, le croisé à angle droit    Le Maroc change de fusil d'épaule...    Amal Saqr fait des confidences sur sa vie privée (VIDEO)    L'Agadir d'Aït Kine à Tata : un grenier collectif symbolisant le riche patrimoine architectural de la région    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plaidoyer pour une approche anticipative : Marrakech : Security Forum
Publié dans L'opinion le 16 - 02 - 2015

Les participants à la 6ème édition du Marrakech Security Forum (AfricaSec 2015) ont plaidé samedi pour une approche anticipative face au phénomène des combattants terroristes étrangers, qui devient un problème majeur pour la sécurité internationale.
Cette approche anticipative devient de plus en plus urgente d'autant plus que le phénomène des combattants étrangers prend désormais une plus large ampleur à cause de la multiplication des fiefs terroristes dans plusieurs régions du monde, ont-t-il souligné lors d'une séance plénière sous le thème «les combattants terroristes étrangers : une nouvelle menace à la sécurité internationale».
Olivier Kempf, chercheur français spécialiste de l'OTAN, a exposé les différentes inquiétudes suscitées par ce phénomène, qui connait une nouvelle mutation, relevant que les réponses à cette problématique doivent être en premier lieu d'ordre national.
Même s'il s'agit d'un problème global, les réponses et les traitements doivent être d'ordre national, a-t-il dit, appelant à trouver des «voies nationales» de traitement des problèmes liées à ces combattants étrangers.
Petra Weyland, du Centre européen d'études de sécurité George C. Marshall (Allemagne), a souligné que ce phénomène est en croissance en Europe, exposant les résultats d'une étude effectuée à ce sujet en Allemagne.
Cette étude, a-t-elle précisé, a montré que la situation socioéconomique de plusieurs jeunes qui se sentent marginalisés sur les plans de l'éducation et de l'emploi pousse plusieurs d'entre eux à se joindre aux rangs des jihadistes de l'Etat Islamique (EI).
Mme Weyland a appelé à mettre en place des mécanismes de surveillance sécuritaire efficaces pour faire face à ce phénomène, mettant l'accent aussi sur le rôle que peut jouer la société civile en matière de prévention.
Atmane Tazaghar, expert algérien en questions stratégiques, a mis l'accent sur la problématique du retour des combattants étrangers à leurs pays d'origine ou à des pays tiers et qui est porteur, selon lui, de dangers énormes.
Avec leur endoctrinement extrémiste violent et leurs connaissances opérationnelles, ces combattants risquent de commettre des actes terroristes ou d'encourager la violence, a-t-il mis en garde, ajoutant qu'ils peuvent aussi transmettre leur expertise, recueillir des fonds ou participer à la radicalisation d'autres personnes.
La 6ème édition du Marrakech Security Forum (13-14 février courant), sous le thème «L'Afrique face aux menaces transnationales et asymétriques», sert de tribune pour quelque 300 hauts responsables civils, militaires, sécuritaires, experts et représentants d'organisations internationales pour stimuler une meilleure compréhension de thématiques clés pour le devenir du continent africain.
Renforcer la confiance interétatique
Les Etats africains sont appelés à promouvoir une coopération sincère et faisant valoir la concordance des intérêts pour contrecarrer les menaces sécuritaires guettant le continent, ont souligné les participants au 6ème Marrakech Africa Security.
Les mouvements terroristes se nourrissent du climat de méfiance entre Etats, d'où l'inéluctabilité d'oeuvrer de concert pour promouvoir une coopération sincère et veillant à la concordance des intérêts pour repousser les menaces sécuritaires auxquelles fait face l'Afrique, ont-ils indiqué dans la déclaration finale sanctionnant les travaux de cette édition 2015.
Il serait également judicieux d'inscrire la lutte contre les mouvances terroristes dans l'agenda des actions de coopération aux nivaux bilatéral et multilatéral, ont-ils ajouté.
Un appel a été également lancé pour «maintenir toutes les formes de pression sur les groupes terroristes et criminels afin de limiter leurs capacités de nuisance».
Les orateurs ont, de même, appelé à organiser et harmoniser la lutte contre les groupes terroristes en Afrique, par l'entremise d'une implication sincère et sans réserve de tous les Etats, de la société civile et des organisations concernés.
Ils ont, en outre, plaidé pour le renforcement de la sécurité au niveau des infrastructures stratégiques dans l'optique de faire face aux velléités des mouvements subversifs et terroristes.
Une approche idéologique et religieuse est également de mise. Les participants ont, à ce propos, souligné l'importance qui échoit à l'encadrement des fidèles.
Placée sous le thème «L'Afrique face aux menaces transnationales et asymétriques», la 6ème édition du Marrakech Security Forum s'est tenue les 13 et 14 février sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, avec la participation de quelque 300 hauts responsables civils, militaires, sécuritaires, experts et représentants d'organisations internationales.
Co-organisée par la Fédération Africaine des Etudes Stratégiques et le Centre Marocain des Etudes Stratégiques, ce conclave a servi de tribune pour les participants, provenant de 74 pays, pour stimuler une meilleure compréhension de thématiques clés pour le devenir du continent africain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.