Nador: Arrestation d'un individu pour implication dans la constitution d'une bande criminelle    Connaissez-vous (vraiment) la Déclaration des Droits de l'Homme ?    Destitution: Donald Trump et l'affaire ukrainienne    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Bilan encourageant pour la Fondation marocaine pour la promotion de l'enseignement préscolaire    SM le Roi inaugure le Complexe Mohammed VI de football à Salé    Aéronautique: Un deuxième mandat pour le président du GIMAS et un bilan positif    Journée internationale des droits de l'Homme : L'appel à la solidarité mondiale de Michelle Bachelet    Nouvelle nomination au Conseil de Surveillance de Maroc Telecom    Indice du développement humain : Encore du chemin à faire pour le Maroc !    Les femmes, cibles "par excellence" de la cyberviolence    Coupe du Trône des clubs de saut d'obstacles : Le RCSE Dar Es Salam domine le classement des demi-finales    Hommage à Seddik Maâninou ce mardi à la MAP    La mosquée, l'école, le dispensaire…    Coupe de la Confédération africaine de football : Le HUSA et la RSB réalisent de bonnes opérations à l'extérieur    SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside la cérémonie du 30e anniversaire de l'Association Al-Ihssane    La coordination «Akal» dénonce le laxisme des autorités    Marrakech : Un musée privé de la musique voit le jour    Un grand dirigeant nous quitte    Le Hassania d'Agadir se ressaisit    Michael Benyahia, le premier pilote marocain et arabe chez McLaren    Bataille de chiffres entre Washington et Téhéran…    Des livreurs Chronopost disparaissent dans la nature... avec un million d'euros de marchandises    La justice égyptienne livre son verdict dans l'affaire de l'opposant Mohamed Ali    Fiscalité, OXFAM enfonce le clou    Réforme de la justice : la cadence est au ralenti    Casablanca : Les 41èmes journées de la Ligue pour la santé mentale les 13 et 14 décembre    En Algérie, une présidentielle dont la population ne veut pas    Les cimes de la création à Imouzzer Kandar    Sylvestre Amoussou, réalisateur scénariste du Bénin    «Lalla Aïcha» de Mohamed El Badaoui, projeté en avant première au FIFM    Agadir : Grand engouement pour le 1er Salon international de l'arganier    L'AMMC vise la note relative à l'émission de billets de trésorerie de Douja Promotion Groupe Addoha    Atlantic Dialogues Emerging Leaders : 50 jeunes professionnels de 27 nationalités rejoignent le réseau    La dictature du buzz    Poutine et Zelensky dialoguent mais actent leurs divergences à Paris    Aziza Jalal remonte sur les planches    Edito : Mobilité    Changement climatique : Le Maroc préside la réunion des Seychelles    Enseignants-cadres des AREF : Côté cour, côté jardin    Boris Johnson, le Brexit à portée de main    Ligue 1 : Marseille inarrêtable, Saint-Etienne de nouveau en panne    Le MCO défait à Oujda par l'ASFAR    Le capital humain marocain, une ressource qualifiée et performante    Le gouvernement français s'apprête à lever le voile sur sa réforme des retraites    Upton Sinclair Un écrivain socialiste engagé    Participation du Maroc aux 21èmes Journées théâtrales de Carthage    Grand engouement du public au FIFM 2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





16ème édition du Festival Tremplin Boulevard de Casablanca: Jah Bongo & Zion Rock, le triomphe de la diversité culturelle
Publié dans L'opinion le 01 - 10 - 2015

C'est dans une ambiance bon enfant que le groupe Jah Bongo & Zion Rock, une formation composée de Subsahariens et de Marocains, a reçu des mains du jury le premier Prix du festival Tremplin Boulevard-Catégorie Fusion de Casablanca, édition 2015. Une première du genre depuis que cette manifestation a vu le jour, il y a de cela 16 ans. Cette distinction vaut tout son pesant d'or car elle vient ainsi démontrer que l'intégration des Africains du Maroc, contrairement aux idées reçues, est réelle et totale et qu'il y a une parfaite symbiose entre la communauté marocaine et la communauté venant du sud du Sahara. Elle est aussi le fruit d'intenses efforts d'un groupe de jeunes dont l'ambition est de faire triompher la diversité culturelle. Ils le disent, sans ambages : « nous voulons projeter, à travers ce Prix, l'image d'un Maroc respectueux des valeurs de la méritocratie et du travail bien accompli mais aussi être des ambassadeurs de ce grand pays qui aura permis à des groupes comme le nôtre de réitérer la formule selon laquelle la conviction et le travail sont les seuls secrets de la réussite ».
Le talent et la passion y sont. L'engagement ne fait l'ombre d'aucun doute. Pour la première participation de Jah Bongo & Zion Rock, ce fut un coup de maître et le groupe vient de loin. Leur parcours ne fut pas non plus un long fleuve tranquille. Tout à commencer en 2008 quand Jean Eric Dally (Jah Bongo) soumet à sa bande de copains l'idée de fonder le Zion Rock dans la banlieue Yopougon d'Abidjan en Côte d'Ivoire. Ils se découvrent alors une passion commune pour la musique Reggae. L'ambition : faire de Zion Rock une armée débordante d'énergie, d'une sensibilité à fleur de peau et d'une ouïe aiguisée aux sonorités reggae.
Alors commence l'aventure pour le groupe qui se lance dans la danse, initialement par des covers (reprises), pour en cerner la quintessence. Mais l'expérience fut de courte durée puisqu'en 2010 les départs successifs du guitariste (chef d'orchestre) et du lead vocal disloquent le groupe. C'est la traversée du désert... Mais Jean Eric Dally n'a pas renoncé à son projet quand il s'installe en 2011 à Rabat où il décide de reconstituer le Zion Rock.
Du coup, Zion Rock renait de ses cendres tel un phœnix en fin 2012. Avec ses nouveaux copains passionnés de musique, ils écument en parallèle à leurs compositions des espaces de live, et se font adopter par le public en reconnaissance de leur travail sérieux et de leurs engagements. Leur musique, un reggae aux influences Roots en référence aux icônes tels que Buring Spear, Steel Pulse, Culture, Bob Marly pour ne citer que ceux là. Le groupe s'impose et casse la routine qui jusque-là était entretenu par des influences variétés. Résultat : c'est cette compilation de succès qui débouchera le 20 septembre 2015 sur une nomination au plus prestigieux concours de musique de Casablanca, « Tremplin Boulevard », catégorie fusion. Ils sont ainsi le premier groupe étranger à remporter ledit concours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.