Un amical contre le Cameroun le 6 janvier en préparation du CHAN    Habitat: Une nouvelle approche pour combler le déficit    BM: prêt de 1,9 milliard de DH pour Casablanca    Quotas de réfugiés: polémique entre les institutions européennes    Statut d'Al-Qods: Un sommet du monde musulman à Istanbul    Disney rachète des actifs de 21st Century Fox    L'Atlantique, une opportunité pour le futur africain    Quel remède aux maux de l'Afrique?    Une communicante engagée    Le français Echo Mobiles s'installe au Maroc    Mise en place de commissions provinciales pour lutter contre la vague de froid    «Spend» à l'espace Kulte Gallery Editions    La casquette de Nabila    Un colloque franco marocain co-organisé par l'UMT et la CFDT sur l'avenir des relations sociales    Espagne : 114 migrants secourus en Méditerranée    L'agence Al Qods appelle les pays à honorer leurs engagements    Sener : Une rencontre sous le thème «Valorisation énergétique des déchets : défi de la prochaine décennie»    Education nationale : Les mesures du ministère pour la rentrée scolaire 2018-2019    Botola Maroc Telecom D1 : Le Raja renverse la vapeur face au DHJ    La Compagnie Marocaine des Œuvres et Objets d'Art organise une vente aux enchères    « L'Oriental marocain: Des siècles d'art culinaire juif », le nouveau livre sur la cuisine juive de l'Oriental marocain    ONSSA : 345 tonnes de produits alimentaires détruites en novembre    Casablanca abrite FUTUR.E.S in Africa    Projet de loi sur le CNDH : Les députés doivent accélérer la cadence    M. El Aaraj : Le ministère de l'Education s'est engagé dans une nouvelle approche pour la préparation de la rentrée scolaire    Climate Finance Day : Les acteurs s'engagent à accélérer le verdissement de la finance    C'est parti pour la Charte de Chicago sur le climat    Rabat, nouveau siège de l'Unité de coordination régionale de la lutte contre la désertification en Afrique    Un nouvel outil pour mesurer les risques climatiques    Dixième    9e session du Comité central du PPS    Somalie: Au moins 13 morts et 15 blessés un attentat-suicide contre une école de police    Réforme du système éducatif : Le projet de loi-cadre marquera un ‘'tournant décisif''    Le rapport annuel de l'UE favorable au Maroc    LES FAR DANS LA TOURMENTE:LA BASSESSE    La communauté humanitaire au Soudan du Sud a lancé mercredi un appel de 1,72 milliard de dollars pour fournir une assistance vitale à 6 millions de personnes.    METEO: JUSQU'À -5 DEGRES DANS CERTAINES REGIONS DU MAROC CE JEUDI    CASABLANCA: LES CHAUFFE-EAU À GAZ FONT DE NOUVELLES VICTIMES    GOUVERNEMENT: EL OTHMANI À LA RECHERCHE DU PROFIL IDEAL POUR LES AFFAIRES AFRICAINES    BIDODANE RENAIT DE SES CENDRES    DES DEMAIN ET JUSQU'AU 17,KENITRA ABRITERA LA 1° EDITION DU CHAMPIONNAT D'AFRIQUE DE MUAY-THAI    Zinedine Zidane loue la performance remarquable de Mbark Boussoufa    Patrimoine géologique et archéologique Protection Unesco: Mode d'emploi    Association Sportive de Salé enchaîne une troisième victoire de suite    Nadia Chellaoui au Faubourg Saint-Honoré    Headbang Lullaby, de Hicham Lasry, dans les salles    La Princesse Lalla Salma a présidé une cérémonie d'hommage à la mémoire de l'artiste Mohamed Amine Demnati    Peintre et Saltimbanque de Latifa Serghini    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La diplomatie culturelle au Maroc entre réserve et retenue
Publié dans L'opinion le 04 - 12 - 2015


Par Fairouz FAOUZI
La diplomatie culturelle au Maroc est la porte d'entrée à toute relation. Elle est un levier stratégique de développement, qui vise la défense de l'intégrité territoriale du Maroc. En effet, la diplomatie culturelle marocaine se fonde sur une approche basée sur la retenue et la réserve, qui vise à permettre des discussions plus sereines, discrètes, et la recherche d'intérêts communs pour fonder un consensus–base de la résolution pacifique des conflits mais surtout un levier de rayonnement pour un Maroc stable, solidaire et ouvert sur l'autre. Tels sont, en définitive, les nouvelles orientations diplomatiques sur lesquelles mise le Maroc actuellement pour retrouver la place qui est la sienne dans le concert des Nations. Les diplomates sont tenus de s'adapter à l'évolution stratégique de la pratique diplomatique. Reste à savoir si les diplomates ainsi que les élites marocaines disposent de la capacité de relever ce défi. De nos jours, le Parlement, les partis politiques, les universitaires et la société civile sont mis à contribution, car la défense des intérêts du pays est une nécessité.
Au plan international, il s'agit également de la mise en place d'une vision diplomatique plus professionnelle et moins traditionnelle, en promouvant la culture marocaine d'origine à l'étranger comme un levier de changement dans la définition d'un nouveau projet sociétal.
Mais sur le plan national, la diplomatie culturelle, en encourageant les réflexions sur l'importance du dialogue interculturel, favoriserait la cohésion sociale. En somme, la diplomatie culturelle marocaine, tout en réalisant un objectif de dialogue entre les cultures et de promotion de la diversité culturelle, elle doit être associée à une stratégie globale de développement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.