Banque : des dizaines de milliers de suppressions de postes annoncées dans le monde    Escalade dans l'est de l'Ukraine: un soldat tué, cinq blessés (Kiev)    Virus : en Chine, le « cauchemar logistique » des entreprises étrangères    Au menu du prochain Conseil de gouvernement    Le Raja pouvait faire mieux…    Le Souverain félicite le Président de la République de Gambie à l'occasion de la fête nationale de son pays    FIFM : Rémi Bonhomme nouveau directeur artistique de la 19ème édition    L'Oriental Fashion Show : Rajae Lahlou dévoile sa quête de soi        PJD : le Maire de Marrakech devant Chambre criminelle chargée des crimes financiers, une deuxième fois    Affaire de « Moul Lkaskika » : la Cour d'appel confirme le jugement du tribunal de première instance    Un paysage politique recroquevillé!    Secousses telluriques: Au Maroc, la terre a tremblé    La Chronique de Nas: Notre Saint Valentin à nous…    Hooliganisme, monnaie courante    Le Raja s'incline en Egypte sur un petit score jouable à domicile    Programme intégré d'appui et de financement des entreprises, une rencontre dédié aux acteurs régionaux    La constitution chilienne au cœur de la contestation populaire…    Travailleurs indépendants : les modalités d'application de la couverture sociale finalisées    Liga: le Real Madrid accroché par le Celta Vigo    Le thème est axé sur le terrorisme    Maroc Telecom : Les objectifs 2019 largement dépassés    En Allemagne, les autorités jugent «effrayants» les projets d'attentats déjoués ciblant des mosquées    Starlink : Space X rate l'atterrissage en mer du premier étage de sa fusée    Voici le premier employeur privé étranger au Maroc    Chine: le coronavirus continue de faire des morts    L'UE salue l'engagement du Maroc contre la traite des êtres humains    Deuxième édition de la Conférence sur les défis de l'Union africaine : Objectif, renforcer l'intégration et l'émergence du continent    Un joueur du Wydad hospitalisé en urgence (PHOTO)    Championnat du monde de surf : Le Marocain Ramzi Boukhiam remporte l'étape de Hang Loose au Brésil    La SNRT rend hommage à Feu Abderahmane Achour    Rebondissements dans l'affaire de corruption du président de commune de Ouled Aissa dans la région de Taroudant    Participation politique des jeunes au Maroc    L'image du Maroc au-delà des frontières    La Côte d'Ivoire à l'honneur du "Marocuir" 2020    RAM et British Airways signent un accord de code-share    85.000 vieilles condamnations liées au cannabis vont être effacées en Californie    Insolite : Robot-serveuse à Kaboul    Festival "Stop drogue" ou quand les arts plastiques se mettent au service de la lutte contre les addictions    Mutandis enregistre une hausse de son chiffre d'affaires    Désaccord au sein de l'UE sur les moyens pour contrôler l'embargo en Libye    Divers sportifs    L'OSFI organise un atelier de formation sur les NTIC à Oujda    Près d'un demi-million de visiteurs au SIEL    La SNRT révèle la nouvelle vision de la chaîne "Attaqafia" au SIEL    Départ en trombe pour "Sonic" au box-office    Voici le nouveau directeur artistique du FIFM    En Algérie, des milliers de personnes ont défilé à Kherrata, berceau de la contestation    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Terrorisme/ Circonstances atténuantes pour Rachida Massoudi
Publié dans L'opinion le 11 - 04 - 2016

Les magistrats de la chambre criminelle chargés des affaires terroristes ont débattu, mercredi 6 avril courant, de l'affaire Rachida El Massoudi une jeune fille à la fleur de l'âge poursuivie dans le cadre de la loi anti-terroriste. Elle est accusée d'association de malfaiteurs dont le but de préparer et de commettre des attentats et de non dénonciation d'actes terroristes.
Rachida a déjà été condamnée en Première Instance à deux ans de réclusion criminelle. L'avocat chargé de sa défense, casse le verdict et l'audience d'appel a été fixée pour le mercredi 6 avril.
Dans sa plaidoirie, la défense a demandé à la cour de bénéficier sa cliente des circonstances atténuantes. Pour comprendre la raison de cette faveur, il faut revenir quelques années en arrière.
Il faut revenir plus en plus exactement à 2010, l'année où Rachida venait juste d'avoir 14 ans. Comme la plupart des adolescentes de son âge, Rachida fait sa première connaissance avec un jeune garçon de son quartier situé dans la ville de Tétouan. Elle tombe follement amoureuse de lui. Quelques années plus tard, le couple décide de se marier et de vivre ensemble jusqu'à la fin de leur vie. Le jeune homme se présente pour demander sa main à ses parents et vu le jeune âge de la fillette, le refus est catégorique. Et pendant ce temps-là, il commence à avoir de louches connaissances. Des barbus venaient souvent lui rendre visite et lui suggèrent de rejoindre les frères moujahidines en Syrie qui se chargeront de son cas. A l'âge de 18 ans, Rachida obtient son passeport et effectivement, elle décide d'abandonner ses études et partir avec son bien-aimé en Turquie.
Trois semaines après leur départ, Rachida est interpellée par les autorités turques et renvoyée aussitôt au Maroc. Arrêtée à son retour par la police marocaine, présentée devant la justice et condamnée à deux ans de réclusion criminelle.
Après délibération, la peine de Rachida El Massoudi a été réduite à dix mois de prison ferme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.