Affaire Brahim Ghali : un appel urgent exhorte la justice espagnole à mettre fin à l'impunité    Marché des changes (3-7 mai): l'écart de liquidité à son plus bas historique    Messagerie : WhatsApp largement en tête au Maroc    African Lion 2021 : les préparatifs s'enchaînent avant le grand exercice    Donald Trump conforte son emprise sur sa famille politique    Journée Internationale de l'Arganier: La recherche scientifique sur l'arganier dans l'agenda de la FSR    D'un patrimoine immatériel à un écosystème générateur d'emplois et de richesse    Témoignage: Kacem Bellouchi, le médecin passionné de littérature    Un allègement contrôlé des mesures restrictives est envisageable    UEFA: enquête disciplinaire contre le Real, le Barça et la Juve    Aid El Fitr 2021: voici la date de la fin du Ramadan au Maroc    Gloire au peuple palestinien    L'ONMT publie son premier bulletin bimensuel dédié à la relance du tourisme [document]    Elections 2021: Le Mouvement populaire, le pivot de la majorité    Maroc: Cours de change des devises étrangères contre le dirham pour mercredi 12 mai    M. Bourita s'entretient avec son homologue ivoirienne    Tan-Tan: Saisie de plus de 6,5 tonnes de Chira, cinq personnes interpellées    Covid-19 : l'Unesco appelle à une science ouverte des brevets sur les vaccins    DGAPR : Une légère baisse des contraventions notifiées au ministère public    Palestine : Pluie de bombes sur Gaza, déluge de roquettes sur Israël    Algérie : l'ONU de plus en plus préoccupée par la violation des droits fondamentaux    Samir Kheldouni Sahraoui: "Le tourisme marocain 2.0 post Covid nécessite une offre labellisée Covid Free"    Pourquoi il faut réhabiliter le tourisme culturel    Indices PMI : les tensions inflationnistes continuent de se renforcer dans le secteur manufacturier    Echec d'une manœuvre grossière du polisario au Parlement européen    Lutte contre la production de sacs en plastique interdits : Démantèlement d'un atelier clandestin à Benslimane    Edito : Data cash    MCO-RCOZ (0-0) : Un nul et beaucoup de regrets !    IRT-HUSA (1-1) : Le Hassania n'a pas volé le nul !    Covid-19 : le variant indien détecté dans 44 autres pays    DHJ-OSC (0-1) : La rechute jdidie, l'arrêt de l'hémorragie mesfouie !    Météo/Maroc : Temps stable avec ciel dégagé ce mercredi 12 mai    Maroc/Conseil de gouvernement : L'ordre du jour de la réunion de ce mercredi 12 mai    Rire en temps de pandémie, une échappatoire pour l'être humain    Franc succès du 1er Salon international virtuel de la calligraphie arabe et ses arts    Le Groupe socialiste dénonce un agissement allant à l'encontre de toutes les normes diplomatiques et qui doit interpeller les forces vives d'Espagne    Botola pro D1 : Le Raja lorgne de nouveau la pole position    Akid sanctionné par l'OCK    Report de la séance mensuelle de politique générale de la Chambre des conseillers    Washington appelle à la "désescalade" à Al Qods-Est    Chelsea : Des changements contre Arsenal avant la finale de FA Cup    Événements d'Al-Qods: des parlementaires marocains réagissent    Botola Pro D1: le classement provisoire (16e journée)    ONU : L'économie mondiale devrait connaître une croissance de 5,4% en 2021    Le Maroc réitère son rejet catégorique des violations qu'a connu Al Qods    Fatima Tabaamrant : la voix engagée !    Patrimoine: la Villa Harris fait peau neuve    L'ONU "profondément préoccupée" par la violence à Al Qods-Est    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Essaouira / Les Andalousies en fête du 27 au 30 octobre : Une édition dédiée à la Jeunesse et à la transmission
Publié dans L'opinion le 18 - 10 - 2016


Une centaine de musiciens pour l'art de partager
et le plaisir de se retrouver
Edition audacieuse, peut-être iconoclaste diront certains, Essaouira, agora insatiable de toutes les musiques, a fait le choix cette année de placer son festival des Andalousies Atlantiques sous le signe de la jeunesse et de la transmission.
En effet, pour la première fois dans le monde feutré de la musique andalouse, ce sont les «Jeunes Grands Maîtres»
de cette école prestigieuse qui seront au cœur et sous les projecteurs de cette 13ème édition qui ne ressemblera à aucune autre. Venus de Tanger, Tétouan, Fès, Chefchaouen, Salé et Essaouira, ils seront plus d'une centaine sur la scène El Menzeh pour nous dire à leur façon, et avec la fougue de leur jeunesse, les promesses de leur talent qui n'a pas attendu le poids des années pour s'imposer aux mélomanes les plus exigeants.
Ce miroir de la transmission qui signe cette édition révélera une autre facette des «Andalousies» en donnant cette année encore une place privilégiée à l'exceptionnelle convergence des cultures musulmane et juive quand la musique andalouse et l'histoir leur donnent rendez-vous pour chanter, jouer et danser ensemble.
Cette fête de l'altérité et de la diversité aura aussi le visage et la voix de la grande diva Sanaa Marahati qui a choisi de se réapproprier le répertoire de Samy El Maghribi pour mieux le partager avec nous qu'il soit andalou, liturgique, gharnati, chaabi ou hawzi.
Dans la même veine et en remontant l'horloge du temps, Raymonde El Bidaouia, une autre icône emblématique de la tradition musicale marocaine la plus populaire, la plus chaleureuse et la plus émouvante qui retrouvera la scène souirie pour croquer à pleines dents, avec gourmandise et sans retenue, ces tranches de vie qui ont trouvé leur port d'attache à Essaouira.
Ces chemins de traverse qui partent de Séville, d'Oran et d'ailleurs, d'autres musiciens et chanteurs ont choisi de les emprunter pour nous rejoindre à Essaouira et nous raconter cette belle histoire. Rachid Ouchehad et son groupe souiri ont ainsi choisi de rendre un hommage fraternel et complice à Maurice El Medioni, formidable musicien, chanteur et compositeur et qui depuis Oran a écrit et interprété les plus belles pièces du patrimoine musical judéo-arabe du 20ème siècle.
On l'aura compris, ce cru 2016 de nos Andalousies Atlantiques à Essaouira fera date par son inépuisable capacité à dire non aux amnésiques et ouvrir grands ses bras à ceux chaque année plus nombreux qui disent oui à cette fête de la mémoire retrouvée et du bonheur d'être ensemble.
L'esprit de la continuité dans la diversité et la reconnaissance du patrimoine marocain judéo musulman continuera à animer le Festival des Andalousies. Un festival culturel unique en son genre qui s'est accaparé d'une belle place au sein des festivals organisés au Maroc, voire au Maghreb. Essaouira à l'honneur de s'inscrire dans cette dynamique culturelle bien précise avec des choix bien pensés, sans oublier pour le plus grand plaisir des nostalgiques, les grands représentants de la musique andalouse, face à un public averti et connaisseur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.