Europa League : Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    ANAM. Trois cliniques sanctionnées pour surfacturation    Kaspersky : Quand l'organisation traditionnelle du travail n'est plus souhaitable    Guerguarate: la Chambre des représentants de Belgique salue l'intervention marocaine    La campagne marocaine de vaccination anti-Covid démarre le 4 décembre    Evolution du coronavirus au Maroc : 4979 nouveaux cas, 336.506 au total, mercredi 25 novembre à 18 heures    Le Souverain, se recueille sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II    Décès de Maradona: l'UEFA a fait une annonce    La Colombie commémore l'anniversaire de l'accord de paix avec les FARC sur fond de divisions et de violence    La Suède demande à l'Iran d'annuler l'exécution d' un scientifique irano-suédois    Abdellatif Jouahri appelle à renforcer la résilience économique pour affronter les défis futurs    OMS: la pandémie a légèrement ralenti en une semaine    Musée Mohammed VI: L' art de découvrir Rabat autrement    Beyoncé en tête des nominations aux Grammys, devant Taylor Swift et Dua Lipa    Ahmad Ahmad saisit le TAS après la décision de la FIFA    Le Raja fixe une nouvelle date pour son assemblée générale    Immobilier: Aradei Capital n'envisage plus sa conversion en OPCI    Digital Brunch. Quelles tendances digitales en 2021 ? Les experts répondent (VIDEO)    Message du roi Mohammed VI au président du Suriname    Alerte météo au Maroc: averses orageuses et chutes de neige à partir de ce mercredi    La Toile sous le choc: une mère indigne torture sa fille à Larache    Diplomatie d'entreprise ou comment tirer son épingle du jeu    Communiqué du bureau politique du PPS du mardi 24 novembre 2020    El Guerguerat: les Marocains du Danemark à bras le corps pour la patrie    Commerçants et hôteliers broient du noir    Migration: Le Maroc joue un rôle constructif et fédérateur sur les plans régional et international    Réouverture des mosquées : le retour à la normale se confirme    Yto Berrada expose au Mathaf de Doha    Vers le lancement de l'Observatoire national de la criminalité    Hommage à Hassan II : Un Royaume solide en héritage    Le silence de la haine ou la solution finale pour les Palestiniens    Lewandowski, Mané ou encore Mbappé en lice pour le prix    Université Moulay Ismail : l'offre de formation renforcée    Tennis : Medvedev, le maître de Londres    Haut Karabakh: Paris réclame un «droit de regard»    Lotfi Bouchaara sur BBC : "le Maroc est disposé à négocier avec des parties et non pas avec un fantôme"    Les beaux-arts et la nourriture de l'esprit    Edition digitale réussie : 15.000 e-spectateurs pour Visa for Music    Nouvelle publication chez Orion éditions : Linda Chiouar s'immerge dans l'univers des anxiolytiques    Fidadoc 2020 : Une édition digitale du 14 au 19 décembre 2020    Les Ateliers de l'Atlas 2020 dévoilent les projets retenus    Droits compensateurs aux engrais marocains : l'OCP réagit à la décision des Etats-Unis    FLDF : Les violences faites aux femmes exposent !    Equipe nationale / 5 joueurs covidés : Un possible cluster lors du dernier rassemblement !    Equipe nationale : Le Maroc participera à la Coupe Arabe de la FIFA (Qatar 2021)    Inclusion financière au Maroc : Pour combler les écarts, un "véritable" choc s'impose    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    USA: Trump prêt à céder le pouvoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Essaouira / Les Andalousies en fête du 27 au 30 octobre : Une édition dédiée à la Jeunesse et à la transmission
Publié dans L'opinion le 18 - 10 - 2016


Une centaine de musiciens pour l'art de partager
et le plaisir de se retrouver
Edition audacieuse, peut-être iconoclaste diront certains, Essaouira, agora insatiable de toutes les musiques, a fait le choix cette année de placer son festival des Andalousies Atlantiques sous le signe de la jeunesse et de la transmission.
En effet, pour la première fois dans le monde feutré de la musique andalouse, ce sont les «Jeunes Grands Maîtres»
de cette école prestigieuse qui seront au cœur et sous les projecteurs de cette 13ème édition qui ne ressemblera à aucune autre. Venus de Tanger, Tétouan, Fès, Chefchaouen, Salé et Essaouira, ils seront plus d'une centaine sur la scène El Menzeh pour nous dire à leur façon, et avec la fougue de leur jeunesse, les promesses de leur talent qui n'a pas attendu le poids des années pour s'imposer aux mélomanes les plus exigeants.
Ce miroir de la transmission qui signe cette édition révélera une autre facette des «Andalousies» en donnant cette année encore une place privilégiée à l'exceptionnelle convergence des cultures musulmane et juive quand la musique andalouse et l'histoir leur donnent rendez-vous pour chanter, jouer et danser ensemble.
Cette fête de l'altérité et de la diversité aura aussi le visage et la voix de la grande diva Sanaa Marahati qui a choisi de se réapproprier le répertoire de Samy El Maghribi pour mieux le partager avec nous qu'il soit andalou, liturgique, gharnati, chaabi ou hawzi.
Dans la même veine et en remontant l'horloge du temps, Raymonde El Bidaouia, une autre icône emblématique de la tradition musicale marocaine la plus populaire, la plus chaleureuse et la plus émouvante qui retrouvera la scène souirie pour croquer à pleines dents, avec gourmandise et sans retenue, ces tranches de vie qui ont trouvé leur port d'attache à Essaouira.
Ces chemins de traverse qui partent de Séville, d'Oran et d'ailleurs, d'autres musiciens et chanteurs ont choisi de les emprunter pour nous rejoindre à Essaouira et nous raconter cette belle histoire. Rachid Ouchehad et son groupe souiri ont ainsi choisi de rendre un hommage fraternel et complice à Maurice El Medioni, formidable musicien, chanteur et compositeur et qui depuis Oran a écrit et interprété les plus belles pièces du patrimoine musical judéo-arabe du 20ème siècle.
On l'aura compris, ce cru 2016 de nos Andalousies Atlantiques à Essaouira fera date par son inépuisable capacité à dire non aux amnésiques et ouvrir grands ses bras à ceux chaque année plus nombreux qui disent oui à cette fête de la mémoire retrouvée et du bonheur d'être ensemble.
L'esprit de la continuité dans la diversité et la reconnaissance du patrimoine marocain judéo musulman continuera à animer le Festival des Andalousies. Un festival culturel unique en son genre qui s'est accaparé d'une belle place au sein des festivals organisés au Maroc, voire au Maghreb. Essaouira à l'honneur de s'inscrire dans cette dynamique culturelle bien précise avec des choix bien pensés, sans oublier pour le plus grand plaisir des nostalgiques, les grands représentants de la musique andalouse, face à un public averti et connaisseur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.