World Policy Conference : L'urgence d'une nouvelle gouvernance mondiale    Outsourcia fait l'acquisition de la société française Simplify    Dialogue social : El Otmani rencontre syndicats et employeurs    TGR : Le déficit budgétaire s'est creusé à 32,3 MMDH en septembre    Il fait l'actu : Kaiss Saïed, nouveau président de la Tunisie    Arab Reading Challenge: La Marocaine Fatima Zahra Akhiar passe en finale    Le 3e Salon maghrébin du livre fait la part belle aux enfants    Samira Said à Muscat    FRMF: Tout savoir sur les billets du match Maroc-Algérie locaux    TIBU Maroc présente la 1ère promotion de «Intilaqa»    Yemoh & The Minority Globe lance «Welcome to Africa» le 25 octobre    Ligue des champions de la CAF : Le WAC gagnera par forfait contre l'USMA    Les violations des droits humains à Tindouf mises à nu    Brexit: Un accord « possible » dans la dernière ligne droite, selon Dublin    Programme Bades: Le démenti de la CGI/CDG    Suite à une réunion avec la tutelle : Les transporteurs routiers de marchandises annulent leur grève    Moga Festival. L'électro métissé d'Essaouira !    À Hong Kong, la violence des radicaux n'entame pas l'unité du mouvement    Joie dans les rues de Quito pour célébrer la fin de la crise    Le Maroc tenu en échec par la Libye en attendant le Gabon ce mardi    Ouverture de la première session de la 4e année législative    Edito : Banques    Paul Kagame : « Le développement de l'Afrique relève de la responsabilité des Africains »    Le Maroc remporte à Abu Dhabi le Championnat arabe du muay-thaï    Fès : Trois individus arrêtés en flagrant délit de possession de plus de 2 t de chira    Vidéo. Marrakech : L'accident enregistré par une caméra de surveillance    WPC de Marrakech : La ‘‘Route de la Soie'', entre alarmistes et réalistes    Tunisie : Kais Saed vainqueur de la Présidentielle    Bleus : Plan D comme Deschamps, monsieur bricolage    La quête d'un équilibre défensif    Le nouvel échéancier de paiement de l'IATA inquiète les voyagistes marocains    Ferme soutien au Plan d'autonomie au Sahara    La sensibilisation à la santé mentale au menu d'une rencontre à Rabat    Grave menace sur le passage frontalier d'El Guerguarat    Une délégation parlementaire marocaine participe à la 141ème Assemblée de l'UIP    Le village solaire d'Id Mjahdi se dote d'un Centre éducatif    La Banque africaine de développement soutient l'entrepreneuriat des jeunes et l'innovation au Maroc    Euro-2020 : L'Italie qualifiée, l'Espagne devra attendre    BMCE Bank of Africa organise une master class sur le "personal branding"    "Achoura" de Talal Selhami remporte un nouveau prix en Espagne    Le musée Farid Belkahia ouvre ses portes aux œuvres de Hassan Hajjaj    Eradication du mariage des mineurs    Epidémiologie cancer du col de l'utérus au Maroc    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    Fès : Saisie de plus de 2t de chira    Le roi félicite le Premier ministre éthiopien lauréat du Prix Nobel de la paix    Marrakech : Trois morts et 22 citoyens écrasés par un conducteur en état d'ébriété    Le jour où Elton John a vu la reine Elizabeth II perdre son sang-froid    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'acte de jumelage entre Laâyoune et Sorrento revêt une dimension hautement politique (Délégation marocaine)
Publié dans MAP le 23 - 10 - 2010

La délégation marocaine ayant participé, samedi à Sorrento (sud de l'Italie), à la cérémonie de signature du 2ème acte de l'accord de jumelage entre cette ville et Laâyoune, a mis en relief la dimension hautement politique de cet accord et les perspectives qu'il ne manquera pas d'ouvrir sur la voie du rapprochement avec d'autres villes italiennes.
ES : Amina Benlahsen
Dans des déclarations à la MAP en marge de la cérémonie, les membres de la délégation, conduite par le président de la commune urbaine de Laâyoune, M. Moulay Hamdi Ould Errachid, ont qualifié d'"important acquis politique" l'acte de jumelage conclu entre ces deux villes .
Ils ont, à ce propos, exprimé leur satisfaction de voir prévaloir le droit et la vérité et reconnue la souveraineté du Maroc sur ses provinces sahariennes.
Pour M. Ould Errachid, la signature de cet acte de jumelage est une reconnaissance que cette ville du sud du Royaume fait partie intégrante du territoire national.
Il s'est également réjoui que ce jumelage soit le premier que la ville de Laâyoune conclut avec une commune en Italie, exprimant sa fierté de voir le drapeau national flotter sur la façade du conseil municipal de cette Cité au côté de celui de l'Italie.
Pour sa part, M. Ahmed Lakhrif, premier vice-président de la commune urbaine de Laâyoune, a souligné, quant à lui, qu'il s'agit là d'un acquis politique très important et d'une reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur l'ensemble de son territoire.
Evoquant les autres dimensions de l'accord, M. Lakhrif a indiqué que celui-ci porte sur des volets économiques, sociaux et touristiques d'une grande importance pour la région de Laâyoune. Il a fait état, dans ce cadre, de la création d'un comité de suivi composé de 12 membres, six de chaque ville, qui sera chargé d'explorer les projets prioritaires en vue de mettre en place un véritable partenariat entre les deux parties.
Parmi les secteurs prioritaires, M. Lakhrif a cité ceux de la formation professionnelle dans le domaine du tourisme en faveur des jeunes de Laâyoune, de la pêche maritime et des exportations des produits d'artisanat des provinces sahariennes.
De son côté, M. Hassan Abouyoub, ambassadeur du Maroc en Italie, s'est dit convaincu que la signature de cet accord de jumelage sera un exemple qui sera suivi par d'autres communes aussi bien dans les provinces du sud du Royaume qu'en Italie.
"D'autres communes (italiennes), que j'ai eu le plaisir d'approcher, ont la même conviction dans un pays qui a 150 ans d'histoire d'autonomie, de décentralisation et de gestion approfondie", a fait observer M. Abouyoub.
Pour M. Sidi Saleh Daha, responsable des relations internationales à l'Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du sud, la conclusion de cet acte de jumelage constitue l'enclenchement d'un processus de coopération décentralisée que la ville de Laâyoune veut engager dans le futur.
Cet accord, a-t-il ajouté, entre aussi dans le cadre de la volonté de Laâyoune de tisser des liens forts avec des villes européennes pour mieux promouvoir les provinces du sud et les potentialités de la région, notamment dans les secteurs touristique et de la pêche maritime dans le but de drainer des investissements.
Dans une déclaration similaire à la MAP, le maire de Sorrento, Giuseppe Cuomo, a mis l'accent sur l'importance pour sa ville de ce jumelage qui, a-t-il dit, contribuera sans aucun doute au développement des relations entre les deux Cités notamment en matière économique, culturelle et sociale.
Ce jumelage permettra aussi à Sorrento de mettre toute son expérience dans ces domaines au service de Laâyoune et de ses habitants en vue de contribuer au développement tous azimuts que connait de cette région, a-t-il ajouté en relevant la vocation maritime de l'une et l'autre villes.
M. Cuomo, qui n'était pas encore investi dans son poste de maire au moment de la signature du 1er acte de l'accord de jumelage en avril 2009, a exprimé sa disposition à effectuer en avril prochain une visite à Laâyoune pour se rendre compte du niveau de développement atteint par cette ville du sud du Maroc.
L'accord de jumelage prévoit notamment l'établissement entre les deux villes de liens de coopération et d'échanges permanents en matière sociale, culturelle, économique, touristique, commerciale et scientifique.
Leur contribution commune à la promotion des idéaux de paix et d'amitié, à la compréhension entre les mondes musulman et chrétien et à la consolidation du dialogue entre les deux rives de la Méditerranée est également consacrée par cet accord dont la signature du 1er acte avait eu lieu à Laâyoune en présence d'une importante délégation de la ville de Sorrento.
La délégation marocaine ayant fait le déplacement à Sorrento comprend également M. Taib El Moussaoui, parlementaire, président de la chambre de commerce et d'industrie de Laâyoune, M. Ghizlat Moulay Ahmed, homme d'affaires et membre du CORCAS, et M. Sidati Ghellaoui, coordonateur de la délégation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.