Une hausse dans les opérations en ligne via cartes bancaires    USA : l'écrivain Salman Rushdie entre la vie et la mort après une attaque à l'arme blanche (VIDEO)    Météo: les prévisions du samedi 13 août    Le dirham se déprécie de 2,47% vis-à-vis du dollar en juillet    E-commerce : 12,8 millions d'opérations pour 4,6 MMDH à fin juin    HCP: près de 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes au Maroc    Jeux de la solidarité islamique : Les athlètes marocains décrochent deux médailles d'or et deux de bronze    Fouzi Lekjaa revient sur les raisons du limogeage de Vahid Halilhodzic    FIFA: le coup d'envoi du Mondial-2022 fixé au 20 novembre    Retraite : L'horizon d'épuisement des réserves de la CNSS se situe à 2038    Arrestation de l'agresseur d'un policier à Casablanca    Canicule au Maroc : Jusqu'à 46°C ces vendredi et samedi    Météo Maroc: persistance du temps ce samedi 13 août    Benzema, Courtois et De Bruyne nommés pour le titre de Joueur européen de l'année    L'écrivain Salman Rushdie victime d'une attaque à New York    E-commerce: 85% des consommateurs au Maroc préoccupés par la protection de leurs données personnelles    Des écologistes plaident pour un changement radical de la politique agricole    L'Algérie rejette la main tendue de SM le Roi    Rabat-Salé-Kénitra: destruction par incinération d'une importante quantité de drogues    L'actrice américaine Anne Heche succombe à ses blessures    Covid-19/Maroc: Voici les régions les plus touchées    Transport aérien : Ryanair annonce la fin des billets à 10 euros    Avec sa nouvelle loi sur l'immigration, le Portugal pourrait bénéficier de la main-d'œuvre marocaine    Reportage / Mondial-2022: Un QG unique pour parer aux incidents dans les stades    Liga saison 2022-2023 : Début ce soir avec Osasuna - FC Séville (20h00)    Tennis : Le Maroc passe au Groupe ll de Coupe Davis... One, two, three en Algérie !    Le Maroc compte 5,9 millions de jeunes âgés de 15 à 24 ans    Bourse de Casablanca: Clôture dans le vert    Biens culturels volés : Le Maroc adhère à la convention d'Unidroit de 1995    Diagnostic confirmé, Hamid El Hadri souffre bien d'une tumeur cérébrale (PHOTO)    Saad Lamjarred dévoile son tout dernier single « Alacheq Alhayem » (VIDEO)    L'écrivain Salman Rushdie victime d'une attaque à New York    « Pegasus » révèle que 12 pays européens ont utilisé son programme    Le problème des visas pour la France arrive au parlement    Président du parti politique argentin Demos : le Maroc a montré le « cap » d'ouverture sur le Monde    USA/Ohio: Un homme armé tué après avoir tenté d' »entrer par effraction » dans les bureaux du FBI à Cincinnati    Les Marocains deuxièmes bénéficiaires des premiers permis de séjour en Europe en 2021    Nouvelle vision pour les polices marocaine et espagnole    Des journalistes MRE découvrent de près la promotion du service audiovisuel public    Perquisition au domicile de Trump en Floride: Le FBI cherchait des documents liés au nucléaire (presse)    ONU/Ukraine: l'AIEA réclame l'accès à la centrale nucléaire de Zaporijjia    Sécheresse chronique: la Californie veut stocker davantage d'eau    Mohammedia : Coup d'envoi du 5ème Festival du film éducatif pour les enfants en colonies de vacances    Le Polisario en quête d'une sortie honorable pour sa «guerre contre le Maroc»    La revue de presse du vendredi 12 août    Création numérisée : 11,5 millions de dirhams pour cinq cinémas    Mondial 2022: la Fifa entérine l'avancement d'une journée du match d'ouverture    Interview avec Hicham Lasri : « La majorité des films marocains sont des soap opéras »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une ONG US attire l'attention de Ban ki-Moon au sujet du déni des libertés fondamentales dans les camps de Tindouf
Publié dans MAP le 20 - 04 - 2011

L'ONG américaine Teach the Children International a interpellé le Secrétaire général des Nations Unis, Ban ki-Moon, au sujet de l'"atrocité" des conditions de vie dans les camps de Tindouf, en Algérie, en attirant son attention sur les répercussions "négatives" du déni des libertés fondamentales auquel sont assujettis hommes, femmes et enfants séquestrées dans ces camps.
"Nous sollicitons votre soutien pour agir contre l'austérité des conditions de vie et les répercussions négatives du déni prolongé des libertés fondamentales sur hommes, femmes et enfants, qui vivent dans les camps de Tindouf sans l'espoir d'un avenir meilleur", souligne la présidente de cette ONG, Nancy Huff, dans une lettre à M. Ban ki-Moon, dont la MAP a obtenu copie mercredi.
Les populations de ces camps, a-t-elle déploré, "souffrent d'abus caractérisés des droits de l'homme, n'ont pas le droit de quitter les camps et sont privés de toute liberté de mouvement (...) au mépris de la convention de Genève de 1951 et du Protocol de 1967, dont l'Algérie est pourtant partie signataire", rappelant que lesdits camps sont dirigés par une "poignée d'individus qui exercent un pouvoir totalitaire sur les populations depuis 35 ans".
Teach the Children International, qui est une organisation humanitaire à but non lucratif, se dit d'autre part préoccupée par le sort des familles qui ont été "séparées à leurs corps défendant et par leurs souffrances", appelant le secrétaire général de l'ONU à faire en sorte "afin que cessent ces souffrances en permettant aux populations sahraouies de choisir librement de regagner leur mère patrie le Maroc, où elles peuvent vivre dans la liberté totale et la dignité".
Pour cette ONG US, le Conseil de sécurité "se doit de tenir compte des bienfaits et des perspectives qu'offre le plan marocain d'autonomie, qui est soutenu par les Etats-Unis et la France" notamment, faisant observer que cette proposition avait été qualifiée tout récemment par la secrétaire d'Etat US, Hillary Clinton, de "sérieuse, crédible et réaliste" et que l'ancien envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, Peter van Walsum, avait conclu que l'option d'indépendance est un objectif "irréaliste".
Le projet marocain d'autonomie, insiste dans ce contexte Nancy Huff, offre au Conseil de sécurité des Nations Unies l'"opportunité" de mettre fin à un conflit qui n'a que trop duré.
"Ayant visité les camps de Tindouf en Algérie et le sud du Maroc, je suis convaincue que l'avenir des populations sahraouies se trouvent dans leur pays, le Maroc, ainsi que de l'urgence de leur retour dans leur mère patrie", conclut Mme Huff dans cette lettre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.