El Othmani face aux conseillers    Grands films    FMI: Des perspectives mi-figue mi-raisin    Sommet afro-britannique: Des enjeux pour le Maroc    Tirage au sort CDM 2022: Les réactions de Vahid Halilodzic et de Mustapha Hadji    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    Le HCP appelle à l'élaboration d'un modèle de développement adapté aux nouvelles évolutions nationales et internationales    Le Roi Mohammed VI reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Mohcine Jazouli : Le Royaume-Uni veut faire du Maroc une porte d'entrée vers l'Afrique    EuroMed Droits préoccupé par la restriction de la liberté d'expression    Dans son intervention lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers    La Grèce élit sa première femme à la présidence de la République    Les Américains ont moins dépensé en jeux vidéos en 2019    Insolite : Perché dans un tonneau    Défait par la Tunisie, le podium de la CAN s'éloigne pour le Sept marocain    Divers sportifs    Après le premier cas de contamination hors Asie, la Chine redoute la mutation du nouveau coronavirus    Divers    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Le cacao bio commence à sortir des petits paysans brésiliens de la misère    Atelier de formation à Safi sur l'insertion des jeunes dans le tissu socioéconomique    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Présentation à El Jadida du livre "Mémoires d'un professeur"    Une nouvelle étoile cinématographique illumine Tiznit    Walid Regragui quitte le FUS pour rejoindre Al-Duhail    Abdellatif Jouahri met en avant le rôle des données économiques dans le suivi et l'évaluation des politiques publiques    Coronavirus chinois : la péninsule coréenne, en alerte, ferme ses frontières aux touristes    Sahara:La Bolivie retire sa reconnaissance de la pseudo «rasd»    Top ReKruteurs 2019 : BMCE Bank of Africa mène le bal    Abdelkader Ababou: adieu l'artiste doux…    Procès en destitution de Trump: Mardi glacial au Capitole    Le WAC leader contesté, le Raja dénonce l'agression et l'arbitrage    L'opposition russe en désarroi après la réforme éclair de Poutine    L'équipementier Coréen Hands inaugure son usine à Tanger    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    Marché des actions : Les succès et les échecs de 2019    La Caravane «Maroc-Innov» fait escale à Chichaoua au profit des jeunes porteurs de projets    Taroudant : Un couple soupçonné d'agression sur sa fille    Alerte au virus made in China !    CGEM: Jour "J" pour Alj et Tazi    Italie: Les «sardines» défient Salvini…    Mohcine Jazouli : le Maroc se positionne clairement comme un partenaire africain stratégique pour le Royaume-Uni    Arrestation à Meknès d'une vagabonde pour enlèvement présumé d'un nourrisson    Le directeur sportif du FC Séville”Monchi”: Youssef En Nesyri a un énorme potentiel    Didier Six,l'entraîneur de la Guinée: C'est vrai que le plus gros morceau, c'est le Maroc    Venezuela: Pompeo annonce plus d'actions contre la "tyrannie" de Maduro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les grandes orientations de la loi de finances 2012 affirment les choix fondamentaux du Royaume en termes d'investissement et de défis sociaux (Mezouar)
Publié dans MAP le 28 - 01 - 2012

012 adoptées vendredi en Conseil des ministres affirment les choix fondamentaux du pays en matière d'investissement public, de diversification des sources de la croissance et de confirmation des choix sociaux, a affirmé le ministre de l'Economie et des finances, Salaheddine Mezouar.
Ces choix confortent la position du Maroc en tant que pays qui a su gérer un contexte de crise mondiale et qui a fait les bons choix tout en prenant en considération les évolutions et les mutations liées à l'adoption de la nouvelle Constitution, aux choix de réformes dans lequel le pays doit s'engager et à la préservation des principaux équilibres économiques et financiers qui constituent la garantie de la soutenabilité économique et sociale à l'avenir, a souligné à la presse M. Mezouar qui a présenté, vendredi à Rabat, les grandes lignes du projet de la loi de finances 2012 en conseil des ministres présidé par SM le Roi Mohammed VI.
L'élaboration du projet de la loi de finances 2012, poursuit M. Mezouar, intervient dans un contexte mondial perturbé par un risque de retour vers une récession économique, de hausse des cours des matières premières, de la pression inflationniste et de la faiblesse des flux des investissement directs aux niveaux régional et mondial ainsi que le défi de l'emploi.
"Nous avons mis en exergue en conseil des ministres, les efforts qui ont été accomplis sur les quatre dernières années mais aussi les défis qui nous attendent pour l'avenir ", a-t-il déclaré.
Les défis sont clairs, a-t-il dit, et "nous interpellent pour une plus grande efficacité dans nos choix et pour plus de volontarisme, cet esprit qui a caractérisé notre travail depuis le déclenchement des crises répétitives depuis 2008, à savoir le soutien à la demande intérieure, à l'exportation, au pouvoir d'achat et la maitrise de l'inflation".
En 2012, l'investissement public va augmenter de 8 milliards de dirhams de plus afin de maintenir et soutenir la croissance, a-t-il annoncé, ajoutant que la Loi de finances 2012 table sur une croissance autour de 4,8 pc, une inflation de 2 pc, un baril de pétrole de 100 dollars et un déficit qui sera circonscrit autour de 4 pc.
Pour ce qui est de la problématique de la compensation, le ministre de l'Economie a annoncé que le gouvernement compte mettre en place un fonds de solidarité sociale, qui sera destiné aux populations vulnérables et portera sur trois volets, à savoir le soutien à l'éducation à travers le programme Tayssir, la santé à travers le RAMED (Régime d'assistance médicale) et la question des populations dans les zones montagneuses.
Il s'agit d'un fonds de solidarité qui va aider à ce que l'effort consenti par la caisse de compensation soit amoindri, a-t-il expliqué, ajoutant que l'un des défis qui sera posé pour le prochain gouvernement sera celui d'aller vers une réforme intelligente pour le ciblage des populations les plus nécessiteuses réellement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.