Création du "Club de Casablanca" de l'Africa Security Forum    «Le Maroc est actuellement un havre de stabilité»    Marrakech-Safi: Une production d'olives estimée à 223.000 tonnes    Driouch: Une secousse tellurique de magnitude 4 constatée    Achraf Hakimi demande la main de Hiba Abouk    Le sélectionneur national des Emirats arabes unis, Bert Van Marwijk, limogé    Hawaï: Un marin tue 2 personnes sur la base de Pearl Harbor et se suicide    Colombie: Plusieurs milliers de manifestants contre le gouvernement d'Ivan Duque    Maghribiyates: Le 1er média féminin sans tabou sans filtre des marocaines    «L'impact climatique à l'origine l'appauvrissement des populations»    «Quand la question minière se pose, la sécurité se pose inéluctablement»    Le port de pêche d'Agadir!    Une difficile équation à résoudre en Afrique    Fédération royale marocaine de football : La programmation des matchs du championnat Pro au cœur de la réunion du comité directeur    Dakhla : Les nageurs marocains dominent la 5ème édition du «Morocco Swim Trek»    Tirage au sort : Argentine-Chili en ouverture de la Copa America 2020    Vague de Froid et Santé: Comment se mieux se protéger?    Marrakech : Plus de 680 suspects arrêtés en novembre    «Nos budgets pour le cinéma sont faibles»    JO Pékin-2022: Les organisateurs cherchent 39.000 bénévoles    Avis aux touristes de Paris: Pour les monuments, revenez demain... peut-être !    PLF 2020. Benchaâboun attendu à la 2e Chambre    Journée mondiale de la prématurité : Plus de 91.000 prématurés naissent chaque année au Maroc    L'OCDE, nihiliste ?    FIFM 2019: La campagne gratuite de chirurgie de la cataracte fédère    L'Université Mohammed V et l'AIMS honorent cinq femmes pour leurs contributions scientifiques    Perception Politique Solidaire    Le doyen de la chanson marocaine    Un voyage musical à la quête des racines    Trump a commis des actes passibles de destitution, selon des experts en droit    Le nouveau modèle de développement salué par le FIDA    Grève des contrôleurs aériens en France et en Europe : La RAM appelle ses clients à se renseigner    Lutte antiterroriste : Une cellule partisane de «Daech» démantelée    Chutes de neige et pluies : Alerte orange dans plusieurs régions    Le couteau sur la gorge pour les bons citoyens, le coup d'éponge pour les tricheurs !    L'administration traîne les pieds pour répondre aux doléances des citoyens    Nouveau modèle de développement au Maroc    La gestion des déchets, un casse-tête marocain    La résilience de l'agriculture paysanne face aux changements climatiques        Le retour de Hakimi au Real est décidé    Des grands noms du cinéma international en conversation libre avec le public à Marrakech    Festival du film de Marrakech: Le cinéma d'auteur n'exclut pas les paillettes    Madrid souligne l'"excellente coopération" entre les services sécuritaires marocains et espagnols    FIFM. Bertrand Tavernier: «Je n'aime pas la violence, je préfère la suggérer»    La "Puce" Lionel Messi de retour au sommet    Jain se confie à coeur ouvert sur son burn-out    Le Maroc prend part au Festival d'Alexandrie du théâtre arabe des instituts spécialisés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coup d'envoi du 9ème Festival du court métrage méditerranéen de Tanger
Publié dans MAP le 28 - 01 - 2012

ème édition du Festival du court métrage méditerranéen de Tanger s'est ouverte, lundi soir, avec la projection du film marocain "Mémoire 14", en présence d'un parterre de cinéastes, artistes et comédiens du pourtour méditerranéen.
Envoyé Spécial: Elgreni Issam
Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette édition qui se poursuivra jusqu'au 8 octobre, connaît la participation en compétition officielle de 55 courts métrages représentant vingt pays.
Le court métrage "Mémoire 14", réalisé en 1971 par le cinéaste,poète et romancier marocain, Feu Ahmed Bouanani, raconte la tragédie populaire au Maroc, vécue à travers plusieurs mémoires, durant la période entre 1912 et 1953.
Le critique de cinéma Mohamed Bakrim préside le jury de cette édition, ET composé de la réalisatrice et productrice algérienne Mina Chouikh, la journaliste et critique de cinéma libanaise Vicky Habib, la comédienne marocaine Saadia Ladib, le producteur français Emmanuel Prévost, ainsi que les réalisateurs Keita Touré (Côte d'Ivoire) et Jamal Belmejdoub (Maroc).
Outre la compétition officielle, le programme de cette édition comprend la projection de 46 courts-métrages marocains, une séance dédiée spécialement aux films des écoles, provenant de Marrakech, Ouarzazate, Rabat, Tétouan, Casablanca et Meknès, et des débats autours des films en compétition ainsi que d'autres activités.
Les courts-métrages figurant dans la compétition officielle représentent 20 pays, dont le Maroc, l'Espagne, la Grèce, et la Turquie qui seront représentés à cette édition avec cinq films, contre quatre autres pour l'Egypte et trois pour l'Algérie, l'Italie, le Portugal et la Tunisie.
Le Maroc est représenté à ce Festival par "Android" de Hicham Lasri, "Karkobi" de Jais Zinoun, "Les vagues du temps" de Ali Benjelloun, "Mokhtar" de Halima Ouadriri et "sur la route du paradis" de Uda Benyamina.
Lors de ce festival, cinq prix seront décernés, à savoir le Grand prix du festival, le prix spécial du jury, le prix du scénario, le prix de la réalisation et le prix de jeunes.
La cérémonie d'ouverture a été marquée par la présence du Directeur Général du Centre Cinématographique Marocain (CCM), M. Nourredine Sail et du wali de la région de Tanger-Tétouan, Mohamed Hassad, ainsi que d'autres personnalités du monde de l'art, de la politique et de l'économie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.