Toyota affiche un bénéfice record de 36% en 2021    Les Palestiniens attachés à l'espoir légitime d'instaurer un Etat indépendant    Le Hassania d'Agadir et l'Olympic de Safi se neutralisent    L'équipe nationale marocaine B remporte 9 médailles, dont une en or    L'Espagnole Nuria Parrizas Diaz en huitièmes de finale    Espagne : Mourad Lamrabatte meurt devant sa femme et ses enfants après avoir sauté d'une falaise    Covid-19 : un test PCR n'est plus obligatoire pour accéder au sol marocain    Officialisation de l'amazigh: l'IRCAM et la Chambre des conseillers s'allient    Tournée de DYnamic et DJ Snoop au Maroc    Jihane Bougrine chante « Rahat El Bal »    Cinéma d'animation : quels rôles pour les pouvoirs publics ?    Zapatero soutient Pedro Sachez et appuie la position de son pays sur le Sahara marocain    Le ministre gambien des Affaires étrangères réaffirme le soutien ferme de son pays à la marocanité du Sahara    Les relations avec le Maroc sont « absolument importantes et stratégiques », affirme Grande-Marlaska    Les députés européens interpellés sur les violations systématiques des droits humains dans les camps de Tindouf    Les retenues des barrages à usage agricole enregistrent un déficit de 2 milliards de m3    Dacia Maroc lance une édition limitée de la «Sandero Streetway»    Réouverture des frontières de Ceuta et Melilla dans la joie après plus de 2 ans de fermeture    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 mai 2022 à 15H00    L'hypertension artérielle, une maladie mortelle et silencieuse    Police efficace et citoyenne    New-York : le Maroc prend part au Forum d'examen des migrations internationales    Racisme : La haine en ligne sous examen après la diffusion du massacre de Buffalo sur Twitch    France : Elisabeth Borne à la tête de Matignon    USA-Cuba : Washington lève des restrictions à « portée limitée » selon La Havane    L'Académie du Maroc lance officiellement sa Chaire des littératures et des arts africains    Marrakech / "Reg'Art Surréel" : Une invitation à réfléchir sur la complexité de la réalité    Rabat : Hommage à feue Haja Hamdaouia le 28 mai, au Théâtre National Mohammed V    Carthage : Le caftan marocain illumine la clôture du Festival international des Monodrames    Meeting international Mohammed VI: Rendez-vous du gotha mondial de l'athlétisme    Manchester United : Marco Van Basten suggère à Erik Ten Hag de signer Hakim Ziyech    Défense nationale : Nouvelles orientations pour relever les défis du 21ème siècle    Les recettes touristiques en hausse de 80% à fin mars    Environ 800.000 agriculteurs inscrits à la sécurité sociale (M. Sadiki)    Finales de la CAF et de la Ligue des Champions : La Confédération confirme officiellement les dates, les horaires et les stades d'accueil    Vague de chaleur annoncée dans plusieurs provinces    17e anniversaire de l'INDH : la phase III vise l'inclusion des jeunes    On connaît (déjà) la date de l'Aïd al-Adha 2022 au Maroc    Les dirigeants du Raja jettent l'éponge    L'OCP affiche une performance solide à T1 2022    Fez Smart Factory: Son rôle débattu à l'Université Euromed    Programme "Forsa": Plus de 150.000 dossiers de projets déposés (Ministre)    Justice pénale : Le Maroc à la première vice-présidence de la 31ème session de la CCPCJ    Irak: plus de 2 000 personnes hospitalisées à la suite d'une tempête de poussière    Washington rétablit une présence militaire en Somalie    La météo pour ce mardi 17 mai 2022    Service militaire 2022 : début de l'opération de sélection et d'incorporation des appelés    Mali: les autorités affirment avoir mis en échec une tentative de putsch    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un parti d'opposition dénonce la « criminalisation » de l'action politique en Algérie
Publié dans Maroc Diplomatique le 24 - 01 - 2022

Le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), l'une des formations politiques d'opposition les plus influentes en Algérie, a dressé un tableau sombre de la situation des droits de l'Homme dans ce pays en dénonçant la « criminalisation » de l'action politique.
Dans un communiqué publié à l'issue de la réunion mensuelle de son secrétariat national, le parti d'opposition a dénoncé le « choix assumé par le pouvoir de criminaliser l'action politique pacifique et légale ».
Selon RCD, les « passages en force électoraux imposés au peuple algérien depuis 2 ans n'ont absolument pas réglé la crise politique ».
« Aujourd'hui, l'Algérie se retrouve avec des institutions illégitimes à tous les niveaux aggravant plus que jamais la défiance des citoyens », a-t-il fait observer.
→Lire aussi :Algérie: Gel des activités d'un parti d'opposition et fermeture de son siège
Il estime qu' »aujourd'hui, la répression et l'instrumentalisation de la justice sont les seuls marqueurs de la vie politique » en Algérie, en soulignant que des « procédures de dissolution sont engagées contre des partis politiques légaux, des milliers de citoyens parmi lesquels des journalistes, des avocats, des universitaires, des responsables associatifs et politiques et de simples citoyennes et citoyens sont poursuivis pour délit d'opinion et plus de 300 activistes sont arbitrairement emprisonnés ».
Tout en qualifiant la condamnation à deux ans de prison du coordinateur du Mouvement démocratique et social (MDS), Fethi Ghares, le parti a relevé que la décision du Conseil d'Etat de suspendre les activités du Parti socialiste des Travailleurs (PST) et de fermer ses locaux « n'est autre qu'une remise en cause du pluralisme et de l'exercice politiques, des acquis chèrement arrachés ».
Dans ce sens, le RCD a dénoncé « l'acharnement administratif et judiciaire » qui le « cible » ainsi que « son président, Mohcine Belabbas », en estimant que cela « signe une dérive autoritaire inqualifiable et inadmissible ».
« L'objectif est de faire payer au RCD son positionnement franc et sans concession aux côtés du peuple dans son combat pacifique pour un changement radical du système », a expliqué le parti.
Abordant la situation économique, le RCD a noté que « l'année qui vient de débuter s'annonce bien pire que celle qui s'est achevée dans la douleur ».
Il a qualifié d' »alarmant » le nombre d'entreprises contraintes à la cessation d'activité et de nouveaux chômeurs qui se comptent par centaines de milliers.
D'après le communiqué, la liste des produits de large consommation, devenus inaccessibles pour de larges couches de la population quand ils ne disparaissent pas tout simplement des étals, s'allonge de jour en jour.
Le RCD a ajouté que les « détenteurs du pouvoir feignent d'ignorer ce qui est de notoriété publique à savoir que la quantité de pétrole exportée recule de plus en plus ».
« Entre 2007 et 2021, elle a été tout simplement divisée par deux sous l'effet croisé de la production qui a été diminuée de 30% (pour cause d'absence d'investissements productifs) et de la consommation énergétique locale qui a progressé de 75% (compte tenu de la dynamique démographique et de la demande croissante) », a-t-il détaillé.
Il a précisé que le volume de pétrole exporté était de 1,7 million barils/jour en 2007 et il a chuté à 890.000 barils/jour en 2021.
Le parti a aussi déploré la situation d'un grand nombre d'entreprises en difficulté, doublement impactées par la crise financière qui sévit depuis le second semestre 2014 et par les effets de la pandémie due au Coronavirus, évoquant une « saignée des pertes d'emplois ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.