Une digitalisation « déshumanisée » n'atteindra jamais son objectif (Hassan Alaoui)    Transport/logistique: Abdeljalil souligne la nécessité d'asseoir une souveraineté nationale    Inflation au Maroc: Fitch alerte sur la détérioration des finances publiques    Maroc: la croissance prévue à 1,8% en 2022, selon la BAD    Congo-Cameroun. 347 km de fibres optiques    Zimbabwe. L'inflation atteint des sommets    Vidéos. Un étudiant marocain, accusé d'avoir combattu pour l'Ukraine, risque la peine de mort    Real Madrid vs Liverpool: Paris, capitale mondiale du foot le temps d'un duel de prestige    PSG : Achraf Hakimi était au courant pour la prolongation de Kylian Mbappé    Forfait, Riyad Mahrez s'offre des moments de détente à Marrakech    Anass Salah-Eddine : "Je peux m'adapter très vite"    Hépatite d'origine inconnue chez les enfants : 650 cas probables dans le monde    Intégration des étudiants d'Ukraine. Les solutions du ministère    L'Union africaine souligne la responsabilité des pays d'accueil dans la protection des réfugiés    Le Marocain Aomar Boum cosigne le livre «Wartime North Africa : A Documentary History, 1934–1950»    Le Congrès national de la Société marocaine de psychiatrie se penche sur la schizophrénie    Benslimane : Le 15e Festival national de zajal célèbre le «Zajal au féminin» du 3 au 5 juin    La 5ème édition des rencontres Internationales de Toumliline, du 31 mai au 2 juin    Sothema. Le chiffre d'affaires en hausse au premier trimestre 2022    UA : La solidarité agissante du roi Mohammed VI en Afrique, socle de l'engagement humanitaire du Maroc    Sahara : Le Burkina Faso appuie le plan d'autonomie comme seule et unique solution    La HACA signe une convention de partenariat avec le régulateur des médias capverdien    Revue de presse quotidienne de ce samedi 28 mai 2022    Marine Royale: 1,5 tonne de drogue saisie au large de Tanger    Les ventes à l'export de Chery ont augmenté de janvier à avril 2022    Indice mondial de performance des ports à conteneurs : Tanger Med en 6è position    Plus de 700 exposants de 55 pays, à l'occasion de la 27ème édition du SIEL    Chelsea annonce un « accord final et définitif » pour son rachat    Faouzi Lekjaa rend visite au Wydad    La revue de presse du samedi 28 mai    Maroc : interdiction d'une manifestation non autorisée contre la vie chère    Le secteur des assurances au Maroc appelé à relever plusieurs défis    Fusillade au Texas: la police sous le feu des critiques    Tottenham: Conte tranche pour son avenir    Météo au Maroc: les prévisions du samedi 28 mai    5 façons dont les partenariats de l'ONU favorisent la paix et le développement    Tests PCR : le Conseil de la Concurrence juge les marges des laboratoires "élevées"    Billets WAC-Al Ahly : « En ligne »...d'attente !    Nasser Bourita représente SM le Roi aux deux sommets extraordinaires de l'UA à Malabo    Le SIEL sera-t-il organisé en permanence à Rabat?    Fusillade au Texas : SM le Roi adresse un message de condoléances à Joe Biden    Casablanca : 1er championnat de lecture rapide et mind mapping en Afrique les 28 et 29 mai    Sommet extraordinaire de l'UA sur les questions humanitaires avec la participation du Maroc    L'ONU rend hommage à l'action des Casques bleus marocains déployés en RDC    «Yallah Rouh», nouveau single de Samira Saïd en dialecte marocain    Maintien de la paix: l'ONU exprime son « extrême reconnaissance » au Maroc    Patrimoine urbain : Appel au renforcement de l'arsenal juridique    Festival de Cannes 2022 : Sofia Saidi attire les regards sur le tapis rouge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lutte contre le changement climatique : L'ONU salue le leadership du Maroc
Publié dans Maroc Diplomatique le 27 - 01 - 2022

Le Secrétaire général de l'Organisation Météorologique Mondiale (OMM), Peter Taalas, a félicité mercredi le Maroc pour son leadership dans le domaine de la lutte contre le changement climatique et de promotion des énergies renouvelables.
Au cours d'une réunion avec le « Groupe Arabe » à Genève, le Secrétaire Général de l'OMM a notamment mis en avant le lancement par le Royaume des plus grands projets au monde en matière de production d'énergie solaire, éolienne et hydroélectrique.
Lors de l'évocation de la question du stress hydrique, M. Taalas a magnifié particulièrement les contributions du Maroc dans le cadre de la Coalition sur l'Eau et Climat et le rôle actif du Royaume dans ce domaine.
Cette réunion qui s'inscrit dans le cadre du programme d'activités de la présidence marocaine du Groupe Arabe, a été rehaussée par la participation du Secrétaire du Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC), Abdellah Mokssit, et des ambassadeurs représentants permanents des Etats Arabes.
Elle a été consacrée à briefer le Groupe des activités menées par l'OMM dans la région arabe en matière de réduction des risques de catastrophe en cette période critique de la pandémie de Covid-19 et à faire l'état des lieux du partenariat avec les centres météorologiques arabes. Les deux invités, MM. Taalas et Mokssit, ont également partagé leurs points de vue sur les résultats de la COP26 et leurs perspectives pour les COP 27 et 28.
→Lire aussi : Emirats: Un Marocain parmi les membres du Conseil de la jeunesse arabe pour le changement climatique
Lors de cette réunion dirigée par l'ambassadeur représentant du Maroc auprès de l'Office des Nations Unies et des organisations internationales à Genève, Omar Zniber, le débat a porté sur les défis liés à la problématique du changement climatique dans le monde en général, et dans la région arabe, en particulier.
Selon le GIEC, il est impératif, pour limiter l'augmentation de la température moyenne de la planète à 1,5°C, de réduire les émissions de CO2 de 45% à l'horizon 2030 ou de 25 % d'ici à 2030 pour limiter le réchauffement à 2°C.
Si les émissions ne sont pas réduites d'ici à 2030 à des niveaux acceptables, les émissions de gaz à effet de serre augmenteront de façon significative, selon l'ONU. Dans ce cas de figure, il faudra réduire ces émissions considérablement par la suite pour compenser la lenteur du démarrage sur la voie des émissions nettes nulles, mais probablement à un coût beaucoup plus élevé, plaide le GIEC.
Quant au monde arabe, il est confronté à plusieurs problèmes environnementaux : une pénurie d'eau, des précipitations variables et très peu abondantes, ainsi qu'une surexposition à des événements climatiques extrêmes, tels que la sécheresse et la désertification, selon les données exposées lors de cette réunion.
Un appel a été lancé à cette occasion à agir immédiatement pour réduire radicalement les émissions de gaz à effet de serre face à un changement climatique sans précédent, et en voie d'accélération.
L'accent a été mis, dans ce sens, sur l'urgence d'investir dans des stratégies nationales de gestion des phénomènes climatiques basées sur les énergies propres pour un développement inclusif, durable et de long terme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.