Gestion de l'Eau: le Maroc peut compter sur Israël    Météo Maroc: températures maximales en hausse ce jeudi 26 mai    Hakim Ziyech s'en prend violemment à Vahid Halilhodzic (VIDEO)    AC Milan: coup dur pour Ibrahimovic    Rabat: l'ambassade du Suriname inaugurée    Maroc/Covid-19: 170 nouveaux cas et 1 décès ces dernières 24h    Vidéo de l'agression d'une jeune femme à Berrechid: l'agresseur interpellé (DGSN)    Découvrez « Yallah Rouh », le dernier clip de Samira Saïd (VIDEO)    La danseuse Maya au cœur d'une polémique    CEDAW: HarmonizationNow salue la décision du Maroc mais affiche ses réserves    Guerre en Ukraine : La Russie veut l'appui de l'Afrique pour la levée des sanctions occidentales    Frontières maritimes : L'ambassadrice du Maroc en Espagne tente de rassurer les Iles Canaries    Qui est Salvador Ramos, le tireur d'Uvalde ?    Romain Saiss proposé au Barça, le Betis et Besiktas à l'affût    Partygate: Un rapport accuse Boris Johnson qui refuse de démissionner    AZIZ, l'intellectuel révolutionnaire, qui a su lier la pensée à l'action    Meurtre de Shireen Abu Akleh : Washington pour une enquête «complète et transparente» mais pas à la CPI    Sahel : Une crise alimentaire aiguë pointe à l'horizon    Des milliers de traversées de la frontière entre le Maroc, Ceuta et Melilla une semaine après son ouverture    Le Maroc accueille une réunion de militaires et civils libyens    Guerre en Ukraine : Trois mois déjà et pas de paix en perspective    Vidéo. Sélection nationale: Vahid défend ses choix    Le Museo Arqueológico Nacional célèbre les liens entre le Maroc et l'Espagne dans sa nouvelle exposition    Berrechid: Circulation suspendue pour travaux de dépose d'une ancienne passerelle piétons    Menace des attentats du Polisario. La stratégie de l'Algérie pour déclencher un conflit généralisé avec le Maroc ?    Brahim Ghali, génocidaire en chef du Polisario : Madrid a «des factures en attente qu'un jour elle devra payer»    Le Cercle des Eco. Comment renforcer et fidéliser sa Customer community ?    Canada : Consulat mobile au profit des Marocains de l'Alberta    Couverture médicale pour les agriculteurs : 4 conventions majeures signées à Rabat    Nadia Fettah prend part aux assemblées annuelles de la BAD    La liste des 25 Lions de l'Atlas pour la date FIFA de juin 2022    La Journée mondiale de l'Afrique célébrée ce mercredi 25 mai    Sélection nationale: voici la liste des joueurs convoqués par Vahid Halilhodžić    «Casa-Paris», le beau duo d'Issam Kamal et AliceCatDesigner    Une Mercedes de 1955 vendue 135 millions d'euros, record mondial pour une voiture aux enchères    Bourse de Casablanca: Léger rebond à l'ouverture    Variole du singe au Maroc : les 3 cas suspects testés négatifs    Errachidia: l'effondrement d'un mur fait trois morts    Emballage en papier: Smurfit Kappa choisit le Maroc pour son premier investissement en Afrique    L'espace maroco-italien invite Mohamed El Jem et sa troupe chez Da Vinci    Zone industrielle Ain Sebaa- Hay Mohammadi : 100 ans et pas une ride ! (VIDEO)    Visite au Maroc du chef d'Etat-major général des Forces armées mauritaniennes    Fusillade au Texas. Biden tire sur le lobby des armes    Variole du singe : la flambée des cas reste « maîtrisable », selon l'OMS    Chelsea passe des Russes aux Américains    Les couleurs du Maroc brillent à Cannes pour la troisième année consécutive    SIEL : la 27e édition célèbre la littérature africaine    Chelsea : Hakim Ziyech voudrait changer d'air cet été    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Maroc: Rebond « exceptionnel » de l'économie en 2021
Publié dans Maroc Diplomatique le 27 - 01 - 2022

L'économie marocaine a connu, durant l'année 2021, un rebond « exceptionnel« , confirmant son redressement graduel, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l'Economie et des finances.
« Au Maroc comme à l'échelle internationale, la situation économique et financière en 2021 confirme son redressement graduel. Les mesures de soutien déployées par l'Etat depuis le déclenchement de la crise sanitaire, conjuguées aux bons résultats de la campagne agricole, ont favorisé un rebond exceptionnel de l'économie marocaine« , indique la DEPF qui vient de publier sa note de conjoncture de janvier 2022.
Cette dynamique de reprise observée a concerné l'ensemble des secteurs, à l'exception du tourisme et du transport aérien qui ont continué à subir, comme ailleurs dans le monde, les effets de la crise, relève la même source, notant que cette situation a poussé les pouvoirs publics à adopter un plan d'urgence de deux milliards de dirhams (MMDH) avec de nouvelles mesures de soutien au secteur touristique.
Sur le plan de la demande, la reprise se confirme également, portée par la bonne figure des dépenses de consommation des ménages dans un contexte d'évolution modérée de l'inflation et d'amélioration des revenus, fait savoir la DEPF.
→Lire aussi : L'IGOC-2022 prend le pari d'accompagner la relance de l'économie nationale
Et de soutenir qu'il en est de même pour l'investissement dont l'effort s'est consolidé, bénéficiant de l'évolution favorable des importations des biens d'équipement et des recettes des investissements directs étrangers (IDE), la dynamique de créations d'entreprises ainsi que le maintien de l'effort d'investissement public.
Du côté du commerce extérieur, les exportations marocaines se sont raffermies en 2021 avec un rythme soutenu et ont retrouvé leur dynamisme à deux chiffres, profitant de l'amélioration de la demande mondiale adressée au Maroc.
En parallèle, les importations ont enregistré une hausse remarquable en lien avec la dynamique de l'activité économique et la reprise de la demande intérieure. Compte-tenu de ces évolutions, les réserves internationales affichent un niveau très soutenu, représentant 6 mois et 17 jours d'importations de biens et services.
Sur le plan des finances publiques, l'exécution de la loi de finances fait ressortir un bon comportement des recettes (taux de réalisation de 108%), notamment fiscales, qui a permis de compenser largement la hausse des dépenses. Cette évolution s'est soldée, à fin décembre 2021, par un déficit budgétaire avoisinant 6% du PIB, en amélioration de 1,6 point par rapport à l'année précédente.
S'agissant du financement de l'économie, la croissance des crédits bancaires a légèrement ralenti à fin novembre. Cette évolution fait suite notamment à la baisse des crédits au secteur financier et au ralentissement de la croissance des crédits au secteur non financier. Les indices boursiers Masi et Madex, ont clôturé 2021 sur une évolution positive.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.