Immigration clandestine. L'UE entend soutenir le Maroc à hauteur de 500 millions d'euros    Feux de forêt à M'diq. 3 pompiers décédés, 4 personnes interpellées    Cabo Negro : arrestation de 4 personnes soupçonnées d'être à l'origine de l'incendie    Dounia Batma répond avec subtilité aux excuses de son mari (VIDEO)    L'agresseur de Rushdie métamorphosé après un voyage au Liban, selon sa mère    Coup d'envoi de la 7e édition de "Dakhla Downwind Challenge"    Visas refusés : quand Hélène Le Gal tombe dans son propre piège    HCP. 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes    Feux : quatre suspects accusés d'être des pyromanes arrêtés au nord du Maroc    Découvrez le Galaxy Z Flip4 et le Galaxy Z Fold4, les smartphones révolutionnaires de Samsung    Incendie de forêt à Mdiq: Trois membres de la Protection civile morts    Un tribunal condamne une militante à deux ans de prison pour insulte à l'islam    Le Maroc félicité par l'Union Africaine    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Cours des devises du mardi 16 août 2022    Incendie à Cabo Negro: décès de trois sapeurs-pompiers    Carburant : baisse importante des prix entre le 1er juillet et le 15 août (Infographie)    La revue de presse du mardi 16 août    Job    Météo: les prévisions du mardi 16 août    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    Birmanie: Aung San condamnée à 6 ans de prison supplémentaires pour corruption    Hospitalisée, Ahlam Zaimi s'adresse à ses fans    Incendie d'une église au Caire : le Souverain présente ses condoléances au président égyptien    Mohamed Al Turk demande pardon à Dounia Batma (PHOTO)    Célébration du sacre de la RSB en Coupe du Trône    Première femme à diriger une sorba féminine à Sidi Bennour    Evolution du coronavirus au Maroc. 38 nouveaux cas, 1 263 491 au total, lundi 15 août 2022 à 15 heures    CAN Maroc-2023 (U23) : Le tirage au sort des éliminatoires prévu le jeudi au Caire    OPCVM : Actif net sous gestion de 555,84 MMDH à fin juillet    William Ruto élu président du Kenya    Washington exclut le dégel de fonds afghans    Réaménagement gouvernemental : la majorité est-elle en danger ?    Des parlementaires américains à Taïwan, la Chine relance ses manoeuvres    Maroc-UE: 500 millions d'euros pour faire barrage aux harragas    "Dakhla Downwind Challenge" : Coup d'envoi de la 7ème édition    Le dessin de presse orphelin : Jean-Jacques Sempé tire son dernier trait [Par Belaïd Bouimid]    «Khalliki mâaya» initie le premier album d'Ayoub El Haoumi    5ème concours BIC Art Master Africa: La soumission se poursuit jusqu'au 31 août    Le Maroc félicité par le CPS pour la réussite de la formation destiné aux observateurs électoraux de l'UA    TGR: Très bonne récolte fiscale en juillet    La Bourse de Casablanca débute dans le vert    Coupe Davis: Le Maroc s'offre l'Algérie et le billet du Groupe ll    Beach Korfball : Le 1er Championnat du monde les 19 et 20 août à Nador    Jeux de la solidarité islamique: Participation marocaine : Mi-figue, mi-raisin    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    23ème festival cèdre universel du court-métrage à Ifrane    Tanzanie : La Fondation Mohammed VI des Ouléma remet les prix de la 3e édition du concours coranique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



MD Talks: la Régionalisation « un dispositif discursif pour innover et réformer »
Publié dans Maroc Diplomatique le 28 - 06 - 2022

Après le succès de la conférence sur la digitalisation, tenue mai dernier, Maroc diplomatique revient ce mardi 27 juin, pour la deuxième session de Cycle de conférences MD Talks.
Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette deuxième édition est axée sur « le Nouveau Modèle de Développement », qui constitue une nouvelle ambition nationale à l'horizon 2035.
En ouverture de cette conférence portant le thème : « La Régionalisation avancée pour une intégration régionale gage de réussite pour le NMD », M. Hassan Alaoui, Président de Maroc Diplomatique.
Diplomatique a lu son mot de bienvenue.
Voici le discours intégral.
« Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs,
Au nom de mon équipe et de mes collègues, je vous exprime mes vifs remerciements d'avoir accepté notre invitation à participer à cette nouvelle édition de nos rencontres que le groupe Maroc diplomatique organise et consacrée cette fois à un thème d'actualité.
Le choix de Rabat pour l'abriter n'est pas fortuit. Cette Ville est la capitale du Royaume, et plus que jamais elle incarne la belle cité multidimensionnelle, chaque jour plus embellie, et pour reprendre une expression que mon ami Monseif Fadili dans le livre qu'il lui a consacré il y a juste quelques mois, elle est aussi la ville des défis. D'organisation institutionnelle, de créativité, d'urbanisme avancé. Elle est un pôle de développement, et désormais la Capitale de la culture d'Afrique, elle est le miroir réussi d'une régionalisation avancée.
En lançant sur de nouvelles bases le vaste projet de la Régionalisation avancée en janvier 2010, en créant une Commission ad-hoc chargée de sa mise en œuvre et confiée à M. Omar Azziman – qui devait être avec nous aujourd'hui, mais malheureusement empêché comme quelques-uns d'autres pour fatigue – , Sa Majesté le Roi Mohammed VI lui assignait entre autres objectifs majeurs une finalité : l'harmonie institutionnelle, le développement partagé, la citoyenneté, la démocratie et le nécessaire équilibre territorial.
La réflexion multiforme, je dirais interdisciplinaire que vous engagerez chers amis aujourd'hui, s'inscrit dans une continuité. Celle qui a caractérisé les trois dernières décennies marquées par une série de colloques, engagés au temps du règne de feu Sa Majesté Hassan II qui s'inspirait bel et bien du modèle des Landers de l'Allemagne fédérale, des Genéralitates espagnoles et du Portugal.
C'est dire que le Royaume du Maroc avait déjà mis en place un dispositif discursif pour innover et réformer en la matière. J'ajouterais pour conclure que Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour sa part est allé encore plus loin dans la réactivation du concept de régionalisation en parlant lui ajoutant l'adjectif « avancée » qui est à lui seul une manière de révolution sémantique.
Mieux : il la définit comme la solution idoine pour l'essor et le développement de nos provinces sahariennes et, au-delà, comme le levier de la résolution politique au conflit du Sahara. En novembre 2011, à l'occasion de la célébration du 36ème anniversaire de la Marche Verte, le Souverain déclarait que « Le Sahara marocain sera un véritable modèle de régionalisation avancée, impliquant une élection démocratique de ses instances et un large transfert des pouvoirs et des moyens, du centre vers les régions, et prévoyant des mécanismes de solidarité régionale et nationale, de mise à niveau sociale et de développement humain »


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.