Mdiq-Fnideq: les efforts se poursuivent pour circonscrire l'incendie de la forêt « Kodiat Tifour » (sources locales)    Cours des devises du mercredi 17 août 2022    A l'initiative du CRI : Souss-Massa se mobilise pour «Ouled Leblad»    Jerada : Trois personnes mortes asphyxiées dans un puits de charbon    Chtouka Aït Baha à l'heure du salon provincial de l'artisanat    Maroc : Azembay, un projet immobilier et touristique qui vire aux péripéties judiciaires    Huelva : Caixabank refuse d'enquêter sur la fraude à l'assurance visant des saisonnières marocaines    Le SG de l'ONU jeudi en Ukraine pour une rencontre avec Zelensky et Erdogan    Jeux de la solidarité islamique : Cinq médailles de bronze pour le Maroc    Algérie-Espagne : Les relations commerciales toujours suspendues    Accidents de la circulation: 20 personnes décédées et 2.244 autres blessées    Forêt    Casablanca : Kidnapping, séquestration et viol : 10 ans de prison ferme pour un jeune voyou    Saisie de cocaïne à Rabat et d'ecstasy à Meknès    Jerada: trois morts par asphyxie au dioxyde de carbone dans un puits d'extraction de charbon    Découverte macabre à Fkih Ben Salah    La revue de presse du mercredi 17 août    Intérieur: vaste mouvement des agents d'autorité touchant 43% de l'effectif    Tunisie: la nouvelle constitution adoptée à près de 95% des voix    Automobile : Le Maroc importe 1,1% de voitures espagnoles en 2021    Mouvement de mutation dans les rangs des agents d'autorité, 1.819 agents concernés    Universités marocaines : Grandes absentes du Classement de Shanghai    «La Marocanité du Sahara, une vérité incontestable, le plan d'autonomie, un choix stratégique»    La tribu Ouled Dlim réitère son engagement au processus de développement régional    Au moins 50 morts depuis juin au Nigeria    L'armée se retire du Mali après plus de neuf ans d'intervention    Dossier Spécial: Fête du Trône 2022    En attendant fin novembre prochain...    Programme PRIM : 5 projets en matière de migration sélectionnés dans l'Oriental    Un film brésilien remporte le Léopard d'Or    La pièce « Al Majdoubia » de Sami Saâdallah remporte le Grand Prix    Le Maroc prépare son dossier de candidature    Abdallah Bouhamidi: Quand le vélo devient un moyen de mesure du degré de la civilisation    Casablanca / Film éducatif : « La dernière vague » décroche le Grand Prix    Khadija El Bidaouia rassure ses fans et garde espoir (VIDEO)    La Turquie annonce le départ de 5 navires supplémentaires de céréales ukrainiennes    20e édition de L'Boulevard : Le Tremplin du 23 au 25 septembre au R.U.C Casablanca    Crise sino-américaine : Mise en garde US contre les manœuvres chinoises "irresponsables"    Football : le tirage au sort de la Botola Pro D1 et D2 le 19 août    Tournoi feu Ahmed Ntifi : L'Oriental accueille la 34ème édition    Lions de l'Atlas. Adil Ramzi: «Je contacterai Ziyech, une fois nommé adjoint de Regragui»    Ligue des champions de la CAF (Dames) : L'AS FAR exemptée des éliminatoires zonales en cours (Agadir)    Immigration clandestine: L'UE alloue 500 millions d'euros pour soutenir le Maroc    Le jury du Prix international Booker 2023 présidé par la Franco-marocaine Leïla Slimani    Hakim Ziyech toujours une priorité d'Erik ten Hag    Kitesurf : La 7ème édition de «Dakhla Downwind Challenge» se poursuit jusqu'au 20 août    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les exactions contre les manifestants et les activistes du Hirak en Algérie dénoncées à Genève
Publié dans Maroc Diplomatique le 07 - 07 - 2022

La persistance des graves violations des droits humains et la poursuite de la répression et des exactions contre les militants du mouvement du Hirak en Algérie continuent de susciter de multiples réactions d'indignation à Genève, à l'occasion de la 51ème session du Conseil des droits de l'homme (CDH).
Malgré les inquiétudes exprimées par la société civile et la communauté internationale, ''les autorités algériennes continuent d'exposer à des poursuites, les citoyens souhaitant exercer leur droit à la liberté d'expression, d'opinion, de réunion pacifique ou d'association. Et ce, en ayant recours à l'arme judiciaire pour les intimider, notamment dans le cadre du Hirak'', a déploré mercredi, l'Observatoire international pour la paix, la démocratie et les droits de l'homme (IOPDHR-Genève).
Dans un communiqué, l'Observatoire souligne que l'absence d'indépendance du pouvoir judiciaire contribue à l'état de siège imposé à ces militants et aux défenseurs des droits de l'Homme, comme en témoignent les dizaines de condamnations prononcées par les tribunaux contre des militants du mouvement du Hirak pour ''trouble à l'ordre public'', ''outrage aux institutions de l'Etat'' ou au ''président de la république''.
''L'IOPDHR-Geneva déplore cette oppression des libertés fondamentales en Algérie, qui se poursuit à travers des amendements du Code Pénal et de plusieurs décrets et textes de lois, visant à faire diversion des abus et à les légitimer, notamment avec l'élargissement de la 'définition' du crime de terrorisme'', lit-on dans le communiqué.
→ Lire aussi : UNICEF: L'Algérie viole les fondements du droit international
L'Observatoire rappelle, dans ce sens, le cas du ''militant politique, Rachid Nekkaz, ancien candidat à la présidentielle, qui a été condamné à 5 ans de prison ferme par la chambre criminelle de la Cour d'Appel d'Alger'', notant que ''Rachid Nekkaz est en détention pour ses activités politiques, depuis le 15 mai dernier à Chlef, au même titre que son infirmier M. Hamza Djabr, tous deux arrêtés lors d'un rassemblement devant la prison, pour demander la libération des 270 prisonniers politiques détenus et l'ouverture d'une enquête concernant la mort du Hakim Debazi, décédé pendant sa période d'incarcération, le 24 mai de cette année''.
Pour rappel, Rachid Nekkaz a, auparavant, été condamné à Alger, à un an de prison pour ''incitation à un rassemblement'' et pour avoir ''tenté d'empêcher les citoyens d'exercer leur droit de vote''.
Il a, ainsi, été emprisonné pendant 443 jours avant d'être libéré le 19 février 2021. Aussi, l'IOPDHR-Geneva note que ''l'Algérie ne se limite pas à la fermeture de l'espace public aux militants du Hirak, elle continue sa répression ciblant les avocats de ces militants qui sont, à leur tour, exposés à des peines d'emprisonnement, comme en témoigne le cas de Abdelkader Chohra, avocat de Rachid Nekkaz, poursuivi pour ses déclarations et son dépôt de plainte contre l'Etat algérien dans le cadre de l'affaire du défunt, Hakim Debazi''.
Á cet égard, l'IOPDHR-Geneva considère la condamnation de Rachid Nekkaz -tenant compte de son état de santé (atteint d'un cancer)- à 5 ans de prison avec interdiction de ses droits civils et politiques comme étant une condamnation à mort.
Face à cette situation préoccupante, l'Observatoire demande aux autorités algériennes de libérer le militant Rachid Nekkaz et rejeter toutes les charges retenues contre lui, de respecter ses obligations en vertu du droit international, de faire abroger ou réviser les lois qui sont en contradiction avec la liberté d'expression, d'association et de réunion, et d'empêcher que la loi ne soit utilisée pour réprimer les défenseurs des droits de l'Homme et restreindre leurs droits fondamentaux.
L'Observatoire exige, de même, la fin de la persécution des défenseurs des droits humains et des journalistes, et des poursuites fondées sur des articles de la législation restreignant la liberté d'expression. Il demande, en outre, la libération des défenseurs des droits humains détenus pour terrorisme avec abandon des charges retenues contre eux, et libération de tous les militants du Hirak et le rejet des charges retenues contre eux sans atermoiement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.