Transport routier : soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    L'égalité des genres, principe essentiel pour le progrès    Sahara marocain : la délégation du Maroc met à nu les allégations fallacieuses de l'Algérie    Transport routier : Soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    Dakhla. 5200 ha irrigués par dessalement de l'eau de mer à attribuer aux jeunes et aux investisseurs privés    Le Maroc souligne à New York la place importante de la cause palestinienne    Aïcha Ech-Channa n'est plus    Coronavirus au Maroc: 7 contaminations enregistrées ce dimanche    Aicha Chenna, une grande militante pragmatique s'en va    Casablanca / L'Boulevard : Deux décennies d'existence festive    ''«La vie me va bien» est une histoire personnelle que j'avais envie de partager''    Littérature itinérante. « D'une culture à l'autre »    Sahara marocain : Alger n'a plus les moyens de ses ambitions néocoloniales au Maghreb    Maroc – Sénégal : Pour suivre le match des Lions U23 d'Ammouta    Anass Salah-Eddine, l'oublié de la tanière : "Je progresse..."    L'émotion du père de Brahim Saadoun, après son arrivée au Maroc (VIDEO)    Le premier vélo électrique « Made in Morocco » à l'assaut du marché national    Aïcha Ech-Chenna n'est plus    L'Iran entre révolution et contre-révolution    Un autre club de Premier League courtise Yassine Bounou    Mission de haut niveau de la CEDEAO au Mali: Bamako décline la date du 27 septembre    Les Grands concerts de Rabat : Cheb Khaled enflamme la scène de l'OLM Souissi    ONU-Guerre de l'Ukraine : La chine appelle à ne pas laisser le conflit "déborder"    Palestine : Un Palestinien tué par des balles israéliennes en Cisjordanie    Naufrage au large de la Syrie : 94 morts au dernier bilan    Aïcha Chenna, ange gardien des mères célibataires, est décédée    La chimère algérienne s'estompe!    OCP améliore son CA de 72% au S1-2022    Bourse de Casablanca : le résumé hebdomadaire (19 au 23 septembre)    Figuig : Mohamed Sadiki lance des projets de développement agricole    Raja : Le nouvel entraîneur présenté à la presse et au public    La Banque centrale relèvera-t-elle le taux directeur ?    Italie: ouverture des bureaux de vote pour les élections législatives    La région Marrakech-Safi et l'OCP scellent un partenariat pour booster le développement    Saad Lamjarred partage des photos de son mariage    Marrakech : Formation sur les mécanismes onusiens de protection des droits de l'Homme, au profit de 15 journalistes    Rabat, Casa, Tanger, Marrakech...Températures prévues ce dimanche 25 septembre    La Suisse va détruire plus de 10 millions de doses du vaccin Moderna    Botola: le Tunisien Mondher Kebaier nouvel entraineur du Raja de Casablanca    Laver Cup: l'Europe repasse devant grâce à Djokovic (VIDEO)    Ligue des nations: l'Espagne dominée par la Suisse, le Portugal en profite (VIDEO)    Basket-ball: Soufiane Barnoukha fait la promotion de l'image du Maroc    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    Clôture en apothéose du Moussem des fiançailles et du Festival des musiques des cimes à Bouzmou et Imilchil    Laâyoune: Hubert Seillan présente son ouvrage "Le Sahara marocain: l'espace et le temps"    Prévisions météorologiques pour ce dimanche 25 septembre    Cinéma: "Zanka Contact" remporte le Grand Prix du 22è Festival National du Film Tanger    La Somalie va ouvrir un consulat général à Dakhla    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Washington exclut le dégel de fonds afghans
Publié dans Maroc Diplomatique le 15 - 08 - 2022

Après la récente élimination du chef d'Al Qaïda Ayman Al Zawahiri dans une attaque à Kaboul, l'administration Biden a décidé de ne pas débloquer des fonds afghans gelés aux Etats-Unis depuis la prise de pouvoir des Talibans, rapporte lundi The Wall Street Journal citant des responsables américains.
Quelque 7 milliards de dollars d'avoirs de la Banque centrale d'Afghanistan sont bloqués aux Etats-Unis et les pourparlers avec les talibans pour les restituer ont été suspendus après le raid américain dans lequel a été tué Ayman Al Zawahiri, qui a pris la direction du groupe terroriste après la mort d'Oussama ben Laden. Le raid survenu fin juillet constitue la première attaque en Afghanistan depuis le départ des forces américaines l'année dernière.
Selon le grand tirage américain, cette décision contraste avec des premières indications de progrès dans les pourparlers entre les Etats-Unis et les Talibans sur ce dossier. L'ONU ne cesse d'appeler les Etats-Unis et la Banque mondiale à débloquer ces fonds pour sauver l'Afghanistan d'une profonde crise humanitaire.
Selon les médias américains, l'élimination d'Al-Zawahiri a révélé de profondes divisions au sein des Taliban et attisé les inquiétudes en Occident de voir l'Afghanistan se transformer à nouveau en plaque tournante du terrorisme mondial.
→ Lire aussi : Afghanistan: les talibans célèbrent le premier anniversaire de leur retour au pouvoir
Les réserves de la Banque centrale afghane bloquées aux Etats-Unis sont incontournables pour permettre au gouvernement de Kaboul de reprendre ses fonctions clés et aider à endiguer la flambée de l'inflation, stabiliser le taux de change et relancer l'économie en crise.
« Nous ne sommes pas convaincus que cette institution dispose des garanties et de la surveillance nécessaires pour gérer les actifs de manière responsable », a déclaré l'envoyé américain Tom West au Wall Street Journal dans un communiqué. « Il va sans dire que le fait que les talibans aient mis à l'abri le chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, renforce nos profondes inquiétudes concernant le détournement de fonds vers des groupes terroristes. », a-t-il ajouté.
Auparavant, le président américain a dit souhaiter que la moitié des fonds saisis soit réservée à l'indemnisation des familles de victimes des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis et l'autre moitié à de l'aide humanitaire à l'Afghanistan, mais versée de manière à ce que l'argent ne tombe pas aux mains des talibans. Après la prise du pouvoir par les talibans en août 2021, Washington avait saisi en février 7 milliards de dollars de réserves de la Banque centrale afghane déposés aux Etats-Unis. Avec la suspension également de l'aide internationale, qui portait le pays à bout de bras, l'Afghanistan est depuis plongé dans une grave crise financière et humanitaire, et voit son chômage exploser.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.