Le Parti de l'Istiqlal en tête des élections du Conseil provincial de Khouribga    Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont interpellé en Italie    Le PPS va continuer d'œuvrer pour servir l'intérêt supérieur de la Nation, à partir de sa position dans l'opposition nationale démocratique    Publication d'un guide pratique sur les mécanismes consultatifs de plaidoyer civil dans les foras internationaux    Transports urbains. Casablanca disposera d'un musée dédié    Macron et Biden tentent un « retour à la normale »    Somalie : Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre    L'ambassadeur Hilale reçu en audience par le président de la République Centrafricaine    Guatemala : Le volcan Fuego entre en éruption    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Qualification historique pour les Lions de l'Atlas !    MDJS lance « Nt7arko w Nktachfo »    Coronavirus. La pandémie prendra fin dans un an selon le PDG de Moderna    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    Festival du cinéma d'Alexandrie: le film «La dernière vague» de Mustapha Farmati présent à la compétition des courts métrages    Entretien avec Omar Mahfoudi, artiste plasticien    Le label New District présente son premier artiste, Hassa1    Tendance baissière du covid-19 au maroc depuis 5 semaines    Qui est Ali Ben Lmadani?    Partenariat Transdev-SIE pour promouvoir des solutions de performance énergétique    Lamiaa Amghar: "Des exonérations fiscales au profit des établissements d'animation touristique"    Pass sanitaire. La France reconnait désormais les vaccins chinois, mais à une seule condition    Bientôt un test pour distinguer la grippe de la covid-19, fabriqué et commercialisé au Maroc    Un nouveau single égyptien en vidéoclip dédié au Maroc    Streaming: Spotify célèbre la sauce Hip-Hop made in Morocco    Genève : Initiative conjointe du Maroc, du Bahreïn, d'Israël et des EAU pour promouvoir le rôle des femmes dans la paix et la diplomatie    Bilan mondial Covid-19 : 4 715 000 morts dans le monde, la pression hospitalière poursuit sa décrue au Maroc    Casablanca : Un trio d'agresseurs écroué    El Mustapha Tanaoui du PI élu président du conseil communal de Settat    Khammar Mrabit : « Il est important d'avoir une application nucléaire sûre et sécurisée en Afrique »    Mondial Futsal 2021: Le Maroc affrontera le Brésil ou le Japon en quart !    Cyclisme: les Mondiaux 2025 à Kigali, au détriment de Tanger    L'ASMEX prospecte les opportunités d'affaires au Japon    ''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes    Une autre décision bizarre : l'Algérie ferme son espace aérien à tous les avions marocains    Barid Al-Maghrib et FNM émettent un timbre-poste à l'occasion de l'exposition «Delacroix»    Tunisie : Kaïs Saïed renforce les pouvoirs de la présidence    Tanger : Mise en échec d'une grosse opération de trafic de cocaïne    Equivalence du pass sanitaire marocain : Les clarifications de l'UE    Ligue 1 : Un doublé victorieux de Hakimi face à Metz !    Qualifications Coupe du monde 2022 : Le Soudan "reçoit" le Maroc au Caire en novembre prochain    Manche : 66 migrants embarqués vers l'Angleterre sauvés    Affaire du meurtre de deux experts de l'ONU en RDC: Incuplation d'un journaliste congolais    CDG Capital Insight s'attend au maintien du taux directeur à 1,50%    «Intelcia IT Solutions» lance deux business lines dédiées au opérateurs télécoms    Washington réitère son engagement à accompagner l'agenda de réformes de SM le Roi Mohammed VI    Le CSPJ annonce l'arrêt de la liste définitive des candidats à l'élection des représentants des magistrats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Alger crie au sabotage
Publié dans MarocHebdo le 11 - 04 - 2014

Hospitalisé depuis février 2014 au Maroc, le chef touareg Intalla Ag Attaher vient de regagner son fief de Kidal, dans le Nord-Mali. Et son premier message a été à l'adresse du roi Mohammed VI, pour le remercier de son engagement pour le règlement pacifique de la situation dans son pays, tiraillé par des conflits intestins entre l'Etat central, dans le Sud, et les indépendantistes touaregs, dans le Nord.
D'après les médias maliens, M. Ag Attaher a encouragé le Souverain à persister dans ses efforts pour la paix dans le Sahara et le Sahel. Ces efforts se sont principalement illustrés par les deux visites royales effectuées cette dernière année au Mali, la première, en septembre 2013, pour l'investiture du président Ibrahim Boubacar Keita, et la seconde, en février 2014, dans le sillage d'une large tournée en Afrique de l'Ouest et centrale. Durant ses deux mois d'hospitalisation dans le Royaume, Intalla Ag Attaher, qualifié de "Patriarche de Kidal" au vu de la grande influence et du grand prestige dont il jouit auprès des populations locales, a reçu de nombreuses visites de la part de notabilités touarègues, notamment son fils, Alghabass Ag Intalla, ancien du mouvement islamiste Ansar Dine, mais surtout leader du Haut conseil de l'unité de l'Azawad (HCUA), jugé, jusqu'à ces derniers mois, plutôt acquis à l'Algérie –la mère de M. Ag Intalla, et femme de M. Ag Attaher, est, au passage, d'origine algérienne.
De fait, plusieurs autres personnalités touarègues choisissent désormais de se tourner vers le Maroc, et certaines ont même décidé d'y prendre leurs attaches.
Le plus emblématique demeure sans doute Bilal Ag Acherif, secrétaire général du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA), reçu, en janvier 2014, par le roi, en compagnie du porte-parole du même mouvement, Mossa Ag Attaher.
Rencontre de conciliation
Mais l'on parle également de plusieurs autres responsables du fameux «Conseil national de transition de l'Azawad», qui avait proclamé l'indépendance du Nord-Mali en 2012, à l'instar d'Akli Iknane Ag Souleymane (chargé des Domaines de l'Etat, du Foncier et de l'Urbanisme), Altanata Ag Ebalagh (chargé de l'Economie et des Finances) ou encore Hama Ag Sidahmed (porte-parole du Conseil). La chose est, naturellement, mal vue dans la capitale algérienne, Alger, qui considère le corridor saharo-sahélien comme faisant partie de sa sphère d'influence traditionnelle.
Début mars 2014, le ministre algérien délégué aux Affaires maghrébines et africaines, Abdelmajid Bouguerra, avait littéralement accusé le Maroc, dans une émission sur la télévision algérienne Canal Algérie, «de saper et perturber les efforts de l'Algérie». Depuis, Alger a fomenté une véritable sécession au sein du MNLA, avec l'annonce de la création de la Coalition du peuple pour l'Azawad (CPA), par Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, proche du pouvoir algérien (voir MHI n°1063, du 14 au 20 mars 2014). En janvier 2014, l'Algérie avait tenté d'organiser une rencontre de conciliation entre les différentes mouvances touarègues, mais elle avait échoué, du fait du boycott du MNLA, et de l'absence des ailes les plus importantes du Mouvement arabe de l'Azawad (MAA), troisième mouvance la plus importante de la région. par Wissam El Bouzdaini
![if gt IE 6]
![endif]
Tweet