Réforme de la retraite : enfin le bout du tunnel ?    Le Maroc en quarts de finale de la Coupe du monde de football pour amputés    Regards croisés sur le partenariat euro-africain    Maroc : Une première réunion de la commission chargée de la réforme de retraite    Casablanca : Table-ronde sur la gestion de l'eau    Twitter : Métamorphose en «application à tout faire»    Le Ministère du Commerce et BIM Maroc signent un partenariat pour le développement du local sourcing    Forum mondial de l'Alliance des civilisations: Moratinos exprime ses remerciements au Roi    L'ambassadeur Samir Dhar : «Alger est obsédé par la question du Sahara mais assure ne pas se considérer comme partie prenante du dossier, cela fait sourire»    Attijariwafa bank et l'AMCI célèbrent les lauréats internationaux de la Coopération du Maroc    Le ministre yéménite des AE dénonce le rôle de l'Iran dans l'émergence du séparatisme houthi    CPS de l'UA : Rabat a placé la protection des enfants parmi ses priorités, dit la délégation marocaine    Coupe du Monde 2030 : L'Ukraine rejoint la candidature de l'Espagne et du Portugal    Christiane Taubira: « Si on ne la ligote pas, la jeunesse peut transformer la société marocaine »    Une star de la téléréalité française obtient la nationalité marocaine (PHOTO)    Coronavirus au Maroc: 24 contaminations enregistrées ce mercredi, toujours aucun décès    Mauvais traitements : l'administration pénitentiaire dément les allégations de l'entourage d'un ancien détenu    Refus du visa Schengen: protestations devant le siège de la Délégation de l'UE à Rabat (VIDEO)    Nouveaux détails sur le démantèlement de la cellule terroriste à Melilla    Israël : Sept films marocains au 38ème Festival international du film de Haïfa    Casablanca : «WeCasablancaFestival» revient pour une 3e édition du 6 au 8 octobre    Ligue des champions : Chelsea-AC Milan et Benifica-PSG en affiches ce soir    Belgique : Hassan Iquioussen pourrait «ne jamais revenir en France»    Sahara : José Manuel Albares rencontre Staffan de Mistura    Leyton Maroc propose un emploi inédit à des étudiants d'Al Akhawayn    Pénurie de céréales : le Maroc pourrait se tourner vers la France    Migration : Deux embarcations transportant des Marocains atteignent les côtes espagnoles    Mondial de football pour amputés : Le Maroc étrille l'Argentine (4-0) et file en quarts de finale    Ligue des champions : Naples ridiculise l'Ajax, la VAR en vedette à Milan    La problématique de l'eau au cœur de l'intrigue du roman de Siham Kartobi    Le Festival national du samaâ et de madih à Fès promet un show spirituel    Mouhcine Rahaoui expose ses «Enfants des Mines» à Marrakech    Semaine des prix Nobel : tour d'horizon sur les heureux consacrés    Algérie – Maroc, duel annoncé pour l'organisation de la CAN 2025    Casablanca: arrestation d'une employée de pharmacie pour tentative d'achat d'un nourrisson    Valladolid : Jawad El Yamiq indisponible pendant un mois    Contribuables nouvellement identifiés:laDGI rappelle la prorogation des mesures d'encouragement    Zelensky revendique des avancées « rapides » de ses troupes dans le Sud    SAR la Princesse Lalla Hasnaa inaugure à Marrakech le Parc de l'Oliveraie de « Ghabat Chabab »    L'ANRAC délivre 10 autorisations d'exercice des activités de transformation et de fabrication du cannabis    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mercredi 5 octobre    La campagne de sensibilisation au dépistage précoce du cancer de sein lancée    La Bourse de Casablanca débute dans le vert ce mercredi    Maroc : Nouvelle secousse tellurique de magnitude 4,8 degrés au large de Driouch    Algérie: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Espagne : feu vert du gouvernement au budget 2023    Production audiovisuelle : Mehdi Bensaid rencontre des responsables de Netflix    ONU : Une sahraouie dénonce la responsabilité de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



DIVORCE À L'ALGERIENNE
Publié dans MarocHebdo le 07 - 05 - 2014


La Kabylie réclame son autodétermination
Divorce à l'algérienne
Il y a près de huit millions de Kabyles en Algérie. Ils réclament le droit à
l'autodétermination avec un gouvernement et un Parlement régionaux. Le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie se bat pour cela depuis le 5 juin 2001.
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
• Ferhat Mehenni accueilli par ses amis à Alger.
La marche du 28 mars 2002 à l'appel des Aârouchs à Tizi Ouzou a tourné à l'émeute. Des milliers de manifestants kabyles ont été chargés. Plusieurs dizaines de blessés ont été dénombrés dans les affrontements. L'insurrection renaît.
Mais le pouvoir algérien a choisi de casser le mouvement kabyle depuis le 26 mars. Quelques jours avant que la répression ne s'abatte sur la Kabylie, le président Abdelaziz Bouteflika avait semblé "habilité" à faire quelques concessions en acceptant le "redéploiement" de certaines brigades de la gendarmerie de Kabylie. Il avait même tenté de faire passer une mesure très abstraite pour une décision audacieuse quand il avait déclaré que Tamazight est une langue nationale. Ce à quoi les militants kabyles répondent qu'effectivement, c'est une langue nationale en remerciant le président de ne pas la qualifier d'étrangère.
La Kabylie a décidé d'entrer en dissidence. Les Algériens ont appelé cette phase de la répression de "bâton après la carotte". Même les représentants de la population kabyle ont été arrêtés, plusieurs dizaines de délégués des âarouch et de la coordination ont déjà été déférés au parquet de Tizi Ouzou. Ali Gherbi, chef de la coordination de Bejaïa est sous le coup de 18 chefs inculpations et quatre de ses amis ont été mis sous les verrous. Le reste des militants citoyens s'est dissous dans la clandestinité depuis mercredi dernier.
Dissidence
Car la police a été aussi sauvage dans la répression que la gendarmerie qu'elle a remplacée en début de semaine. La question qui se pose désormais est le nouveau rapport qui s'est instauré entre la Kabylie et l'Algérie. D'abord, les Kabyles ont enregistré une victoire, une première: ils ont obligé l'Etat à retirer la gendarmerie, créant par là une zone de droit spécial et surtout de citoyenneté spéciale. Cela n'a pas suffi aux militants kabyles. Ils se tiennent à leur volonté d'empêcher toute opération de vote aux législatives en Kabylie.
Alors ils ont décidé d'incinérer les urnes, des sièges de communes ont été endommagées et des fichiers électoraux détruits par la foule.
Au début de la révolte, la Kabylie avait établi une plate-forme en 15 points, dite plate-forme d'El Kseur. Le pouvoir central avait d'abord tenté de semer la désunion au sein du mouvement kabyle puis il a fait mine de faire des concessions. Pour tout le monde, elles étaient venues trop tard et étaient uniquement destinées à "motiver" l'électorat kabyle avant les législatives du 30 mai. Cela n'a pas fonctionné parce que pas un seul instant le pouvoir n'a négocié sans arrière pensées, les forces de gendarmerie et de police se sont alors vengées en mettant les maisons à sac, en battant les citoyens et en usant de torture dans les commissariats.
Répression
En Kabylie c'est la rupture avec la capitale, le pouvoir, le gouvernement et les députés ou sénateurs, sans parler des partis.
Tamazight langue nationale et officielle de l'Algérie, oui, la Kabylie aurait pu retrouver son calme avec cette reconnaissance, il y a encore 3 mois. Plus maintenant. Le divorce est consommé, et ce que disent les Kabyles annonce un bain de sang: ils n'ont toujours pas l'intention de voter. La riposte du pouvoir central est brutale et ne s'embarrasse ni de manières ni de discrétion. La sécession morale pourrait préparer une séparation politique et identitaire. Où en est la question depuis que le mot autodétermination a été prononcé pour le peuple kabyle?
Un artiste et militant du Mouvement culturel berbère Ferhat Mehenni, qui dispose d'une audience non négligeable, a jeté un pavé dans la mare le 26 mars 2002 en revendiquant, le droit du peuple kabyle à l'autodétermination, au nom du Mouvement pour l'autonomie kabyle, dans le journal suisse "24 Heures". Le 5 juin 2001 il avait créé le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK).
Le projet du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie n'est pas une vue de l'esprit: "La Kabylie défend des valeurs non partagées par l'ensemble de la population algérienne, elle est démocrate, progressiste et favorable à la laïcité de l'Etat» explique M. Mehenni. La Kabylie autonome aurait un gouvernement et un Parlement régional. Le gouvernement central conserverait, pour sa part, la défense, la politique étrangère et la monnaie.
Pour le militant, les Kabyles en ayant assez de voir la Kabylie perçue comme une menace contre l'unité de l'Algérie, ils veulent s'émanciper vis-à-vis de cette unité.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ferhat Mehenni parle au journal suisse "24 heures"
"Nous allons organiser un référendum"
• 24 Heures: Vous être le premier homme politique algérien à oser le mot tabou " d'autonomie ". Pour l'ensemble de la classe politique, y compris Kabyle, vous êtes un sécessionniste …
- Ferhat Mehenni: C'est le sang versé par la jeunesse kabyle lors de ce printemps noir 2001 et l'absence de solidarité nationale à l'égard de notre région, qui m'a fait prendre conscience que la Kabylie n'a d'avenir que dans la prise en main de son propre destin, à travers un statut d'autonomie. `
• 24 Heures: Dans certaines de vos déclarations vous parlez " d'autodétermination de peuple Kabyle " et vous comptez même organiser un référendum dans ce sens.
- Ferhat Mehenni: Nous sommes en train de faire circuler un pétition pour l'autonomie, qui a déjà recueilli des centaines de milliers de signatures, et prônons le boycott des élections comme manifestation de notre aspiration à l'autonomie. Si malgré tout cela le pouvoir refuse l'autonomie de la Kabylie, nous sommes fondés à organiser nous-mêmes, en Kabylie, un référendum pour l'autodétermination, en faveur de l'autonomie mais pas pour l'indépendance.
• 24 Heures: On a plutôt le sentiment que pour l'insurrection kabyle l'objectif principal maintenant est d'abattre le "régime des généraux ".
- Ferhat Mehenni: Croire que la Kabylie peut changer le régime algérien, c'est être naïf. Cela fait quarante ans que la Kabylie lutte se bat, seule, pour le changement de ce régime. Elle n'a récolté qu'emprisonnements et assassinats de ses enfants. La Kabylie ne peut plus porter à elle seule le combat national. Si ces généraux constituent une mafia qui suce le sang des Algériens, pourquoi l'ensemble des Algériens ne se lèveraient-ils pas, avec la Kabylie?… La Kabylie ne peut… mettre en application ses revendications que sur le territoire de la Kabylie et non à l'échelle nationale.
Retour