Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un alibi ravageur
Publié dans MarocHebdo le 08 - 05 - 2014

Le soldat enlevé n'est qu'un prétexte. Israël a peur d'une paix durable et d'un éventuel Etat palestinien. Quitte à faire le lit des islamistes radicaux.
Un alibi ravageur
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Les dégats de l'acharnement israélien à Gaza.
Dimanche 2 mars 2006, un adolescent palestinien de Gaza est tiré comme un lapin pour s'être trop rapproché d'un soldat israélien. Dans ce cas de figure, on nage dans les limbes de l'absurde kafkaïen. Car voilà un soldat armé jusqu'aux dents, lui-même protégé par des jeeps blindées et des chars chenillés, qui s'est senti menacé par un jeune Palestinien passant son chemin.
Le tort de ce dernier n'est-il pas d'exister, autrement il ne se serait pas trouvé dans la ligne de mire du soldat? Scène ordinaire de la terreur israélienne.
À l'aube de la même journée, le bureau du Premier ministre palestinien, Ismaïl Haniyeh, a été entièrement saccagé par un raid aérien. Le bâtiment du ministère de l'Intérieur a subi le même sort. Seule la maison de Mahmoud Abbas, chef de l'Autorité palestinienne, a été épargnée, pour le moment, bien que située dans le même secteur. L'infrastructure indispensable à la vie, plutôt à la survie, dans la bande de Gaza, a été complètement détruite.
Pourtant, toute cette hargne meurtrière et destructrice ne satisfait pas Ehud Olmert. Lors de la dernière réunion hebdomadaire de son gouvernement, il a appelé l'armée israélienne à amplifier sa puissance de feu pour, dit-il, «que personne ne trouve le sommeil à Gaza».
Il a également annoncé que la vague d'arrestation de ministres et d'élus palestiniens ne se limitera pas à Gaza, entendant par là qu'elle s'étendra, dans les prochains jours, à la Cisjordanie. Huit membres du cabinet Haniyeh, vingt députés et deux maires ont effectivement été appréhendés parmi la soixantaine de responsables du Hamas écroués.
Tout cela pourquoi? Tout ça pour ça! Pour un soldat israélien, Gilad Shalit, enlevé par des groupes armés de la résistance palestinienne, plus ou moins apparentés au mouvement Hamas.
Le soldat Shalit n'avait pas fait que trop se rapprocher des Palestiniens; il faisait partie des contingents chargés de monter la garde à proximité des colonies juives qui infestent Gaza. Il l'aura donc légitimement cherché, de par son statut de militaire d'occupation. Les ravisseurs de Gilad Shalit ont proposé de l'échanger contre 1.500 prisonniers palestiniens, dont des femmes et des enfants, sur les 10.000 que comptent les geôles israéliennes. La réponse de Tel Aviv fut l'accentuation des bombardements et la menace de leur extension à la Cisjordanie.
En fait, le soldat enlevé n'est qu'un prétexte. Et l'exigence de sa libération sans conditions, un moyen de faire durer le calvaire d'un peuple sur lequel Israël dispose du droit de vie ou de mort, après l'avoir enfermé dans des territoires-ghettos.
Même l'arrivée au pouvoir du Hamas, suite à des élections démocratiques et régulières, n'est qu'un faux-fuyant. La vérité vraie, archi-connue de tout un chacun, est qu'Israël a une peur bleue d'une paix durable et de l'existence éventuelle d'un Etat Palestinien. Chaque fois que ces deux perspectives se profilent à l'horizon, Israël met tout en œuvre pour les éloigner. Quitte à faire le lit des plus radicaux des islamistes.