PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    Transformation digitale au Maroc: une nouvelle stratégie sera prochainement lancée    Allocations familiales: ce que prévoit le gouvernement en 2023    PLF 2023: priorité donnée à l'emploi, les détails    Un sardinier marocain avec 23 marins à bord en difficulté au large de Casablanca    Champions League (tours préliminaires): voici les adversaires du Wydad et du Raja    Mercato : Yassine Labhiri choque le WAC et le Raja en signant à ... Berkane (PHOTO)    Maroc/Covid-19: 191 nouveaux cas et 1 décès ces dernières 24h    Réforme de la Santé: ce que prévoit le gouvernement Akhannouch en 2023    Tanger: un camionneur marocain de 37 ans pris la main dans le sac    Le Marocain Bilal Sahli remporte la médaille d'argent    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule "dans de bonnes conditions", un pic attendu fin août    Taïwan organise des exercices militaires, accuse Pékin de préparer une invasion    Le Groupe arabe à l'ONU salue les efforts soutenus de SM le Roi, Président du Comité Al-Qods    Algérie-arnaque d'étudiants : prison ferme pour deux personnes    Le CCME célèbre les Marocains du Monde et leurs régions    #Dégage_Akhannouch : «le patron d'Afriquia est accusé d'augmenter les prix à la pompe pour s'enrichir»    La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc (politologue)    Finances publiques: regain de forme des économies    Jeux de la solidarité islamique : Noura Ennadi offre l'or pour le Maroc au 400m haies    Jeux de la solidarité islamique/400 m haies: Noura Ennadi remporte la médaille d'or    Jeux de la solidarité islamique : Laaraj offre l'or au Maroc, El Bouchti en argent au taekwondo    Football : Le championnat marocain, destination préférée des joueurs algériens    Bourse de Casablanca: Clôture en bonne mine    L'endettement financier des ENF à près de 821 MMDH en 2021    Juillet 2022, l'un des plus chauds mois jamais enregistrés dans le monde    Compteur coronavirus: 191 nouveaux cas, plus de 6,7 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccin    La Marine royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    Les Casques bleus en Afrique, entre consentement et crise de légitimité    Une nouvelle étude révèle que 58% des maladies infectieuses seraient liées aux menaces climatiques    Frontière turco-syrienne : Erdogan déterminé à mettre en place un corridor de sécurité    L'UE annonce une aide de 261 millions d'euros à l'UNRWA    Les Etats-Unis et les pays africains, des « partenaires égaux » face aux nouveaux défis    Accord de paix au Tchad: l'ONU salue une « étape importante » dans l'histoire du pays    La culture autre levier de la diplomatie marocaine    Le «Pavillon Bleu» hissé pour la 11è fois consécutive sur la plage d'Aglou à Tiznit    Clôture à Ain Leuh du 21ème Festival national d'Ahidous    Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans    Interview avec Ahmed Taoufik Moulnakhla : « Nous voulons contribuer au développement du partenariat Sud-Sud »    Najat Aâtabou danse et chante à l'occasion d'Achoura (VIDEO)    Météo. Voici le temps qu'il fera ce mardi 09 août au Maroc    Le Conseil de sécurité de l'ONU se penche sur la situation à Gaza    Le «Parlement itinérant» fait escale à Tanger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La riposte algérienne
Publié dans MarocHebdo le 09 - 05 - 2014

Le Polisario présente un plan d'autodétermination au secrétaire général de l'ONU. Un plan se basant sur la notion de décolonisation et qui reste inconciliable avec la proposition marocaine d'autonomie.
La riposte algérienne
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Mohamed Abdelaziz, chef du Polisario.
Le Polisario a remis, le 10 avril 2007, au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, son plan pour sortir le dossier du Sahara de l'impasse. Une initiative intervenue quelques heures avant la présentation par le Maroc de son initiative d'autonomie. Sur quoi repose au fait le projet du Polisario?
D'après le document présenté aux Nations unies, la question sahraouie a été «identifiée par la communauté internationale comme étant une question de décolonisation» et, à ce titre, «les efforts visant à la régler se sont donc, tout naturellement, fixé pour finalité d'offrir au peuple de ce territoire l'opportunité de décider de son devenir à travers un référendum d'autodétermination libre et régulier».
L'initiative rappelle aussi le Plan de règlement approuvé par les deux parties au conflit, le Maroc et le Front Polisario, et par le Conseil de sécurité à travers ses résolutions 658 (de 1990) et 690 (de 1991), complétées par les Accords de Houston (Etats-Unis), négociés et signés en septembre 1997 par la Maroc et le Front Polisario, sous l'égide de James Baker, alors envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies, et endossés par le Conseil de sécurité. Dans son document, le Front Polisario réitère solennellement son appel à l'application du Plan Baker et s'engage à accepter les résultats du référendum quels qu'ils soient. Il s'engage aussi à négocier, d'ores et déjà, sous l'égide des Nations unies, les garanties qu'il est disposé à octroyer aux populations marocaines résidant au Sahara occidental depuis 10 ans, de même que les garanties qu'il offrirait au Maroc dans les domaines politique, économique et sécuritaire, au cas où le référendum d'autodétermination déboucherait sur l'indépendance.
Pour les séparatistes, «les garanties, à négocier par les deux parties, consisteraient en la reconnaissance et le respect sur une base mutuelle, de la souveraineté, de l'indépendance et de l'intégrité territoriale des deux pays, conformément au principe de l'intangibilité des frontières héritées aux indépendances».
La proposition précise, en outre, «l'octroi de garanties concernant le statut, les droits et obligations de la population marocaine au Sahara occidental, y compris sa participation à la vie politique, économique et sociale du territoire du Sahara occidental».
Pour les dirigeants du Polisario, cette initiative, «responsable, sérieuse et conforme au droit international», se veut «une main tendue vers les autorités marocaines et traduit la disponibilité du Front Polisario à négocier pour la tenue du référendum.»
Le document du Polisario marque une sorte de rupture avec les engagements pris auparavant. Engagements pour des discussions avec le Maroc pour une solution concertée. Et, comme l'a relevé le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Benaïssa, lundi 16 février, devant les députés marocains membres des commissions de l'Intérieur et des Affaires étrangères, «c'est l'Algérie qui mène campagne pour démonter la proposition marocaine et c'est elle qui a incité les séparatistes à faire leur proposition.»
Retour