Ce n'est pas sur le fronton de la scène du Marrakech du rire qu'on lira « Castigat ridendo mores »    Le ministère du Tourisme dément l'annulation de la gratuité du transport pour ses fonctionnaire    Les températures attendues ce dimanche 26 juin 2022    Le temps qu'il fera ce dimanche 26 juin 2022    Le président sénégalais Macky Sall salue la participation d'une forte délégation du Maroc à la célébration du Centenaire de la disparition de Cheikh El Hadj Malick Sy    Météo: temps assez chaud ce dimanche 26 juin au Maroc    Botola Pro D1 / 28e journée / OCS-IRT (3-1) : Les Mesfiouis restent en première division, les Tangérois en stand by !    Le ministère du Tourisme dément l'annulation de la gratuité du transport pour ses fonctionnaires    Futsal : Les Lions de l'Atlas progressent au 10è rang mondial    L'assaut de Melilla: l'Espagne dénonce « les mafias » et salue les sacrifices de la gendarmerie marocaine    Saison estivale : la tutelle étudie les potentialités touristiques de Dakhla    Laâyoune: le RNI tient son congrès régional    Décès du professeur Yves Coppens: les condoléances du roi Mohammed VI    L'Espagne annonce un nouveau plan d'aide de neuf milliards d'euros pour surmonter l'inflation    Drame de Melilla : PP et Podemos pointent le Maroc, Sánchez accuse la mafia    Les arrivées touristiques ont plus que quadruplé à fin mai 2022    Assaut de migrants à Nador: 2 membres des forces de sécurité et 33 migrants à l'hôpital    Plusieurs joueurs du Raja et Wydad sanctionnés par la FRMF    Mohsine Moutouali persona non grata au Raja ?    Covid-19 : 3.235 nouveaux cas et un décès ce 25 juin    Le Gnaoua Festival Tour un Succès Populaire Grandissant Porté Par Les Alizés    USA: Biden signe une loi historique pour restreindre l'accès aux armes à feu    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    African Lion : l'hôpital militaire de campagne prend soin des habitants de Taliouine    Assaut à Melilla/Nador: Pedro Sanchez accuse les "mafias" de trafic d'êtres humains    Hakim Ziyech aurait choisi sa prochaine destination    Maroc. Smeia dévoile en avant-première la nouvelle Série 7 et le X7    L'ONCF déploie son plan Eté 2022    Saad Lamjarred enflamme un mariage en Egypte (VIDEO)    Yassine Esqalli : né d'une simple curiosité, le voyage de 50 mille km parcouru à...vélo    Appel à la mobilisation pour accompagner le retour des MRE    L'international marocain Zakaria Aboukhlal signe à Toulouse    Maroc-Algérie : Omar Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU    Mme Akharbach : Les doubles standars contribuent à « antagoniser les opinions publiques »    Fusillade à Oslo: la police enquête sur un « acte terroriste »    Le jeune pianiste marocain Marouan Benabdallah anime avec brio un concert à Rome    Sénégal. Le FMI revoit à la baisse ses prévisions de croissance    Ghana. L'inflation atteint son plus haut niveau en 18 ans    Fouzi Lekjaa réélu à la tête de la FRMF pour un troisième mandat    USA: Biden fustige la décision de la Cour suprême sur le droit à l'avortement    CA de l'Agence Maroc PME: Hausse importante des réalisations 2021    Irlande : L'histoire du Maroc présentée dans la cathédrale Christ Church de Dublin    Lutte anti-terroriste: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies "forte et fructueuse"    Classement 2022 des World Airport Awards : L'aéroport Med V de Casablanca au Top 5    Les jeunes astronomes à l'honneur lors de la 10e édition du festival d'astronomie d'Ifrane    C'est parti pour la première édition de l'évènement « Anfa Park en fête » (VIDEO)    Soirée à Dublin sous le signe de la culture et de l'histoire du Maroc    Ouverture à Rabat du Bureau de formation de l'ONU contre le terrorisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un mini scandale au Crédit agricole du Maroc
Publié dans MarocHebdo le 14 - 05 - 2014


•La déontologie bancaire en question
Un mini scandale au Crédit agricole du Maroc
Abdelaziz Nasri, ancien directeur des activités du marché du Crédit agricole du Maroc et son adjoint, Yassine Tirafi, sont impliqués dans une affaire d'opérations bancaires non autorisées par la loi.
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tariq Sijilemassi. Ces opérations sont sans risques
pour le Crédit agricole Maroc.
Deux cadres du Crédit agricole du Maroc, Abdelaziz Nasri, ancien directeur des activités de marché, et son adjoint, Tirafi Yassine ont jeté l'éponge pour avoir réalisé des opérations bancaires non autorisées par la réglementation bancaire marocaine. Les deux banquiers marocains impliqués dans cette affaire ont quitté le Crédit agricole en décembre 2007 pour réintégrer le Crédit du Maroc, sans pour autant qu'ils réussissent à régulariser leur situation d'emploi avec leur premier employeur. Selon nos sources, ils sont aujourd'hui suspendus de leurs fonctions au sein du Crédit du Maroc.
Ethique
Ce dont sont accusés ces deux banquiers, c'est d'avoir réalisé des opérations triangulaires avec le Crédit agricole France et la banque d'investissement Caylon, sans que la direction générale du Crédit agricole du Maroc en soit informée. En clair, Abdelaziz Nasri, lorsqu'il était directeur des activités du marché du Crédit agricole Maroc, avait conclu un contrat d'échanges de flux avec la banque Caylon sur une base de calcul qui a porté sur 10 millions d'euros. La loi et la réglementaire bancaire veulent que ce genre de contrat porte les signatures des deux banques. Sinon, son contenu et sa valeur juridiques sont nuls.
Or, en cachant ce contrat à la direction générale du Crédit agricole Maroc, Abdelaziz Nasri et son adjoint ont sérieusement contrevenu à la loi. Selon un responsable au Crédit agricole, «La responsabilité de la direction de la banque Caylon est également engagée dans cette affaire, puisqu'elle n'aurait pas dû accepter un contrat non signé par l'autre partie». Quant au patron du Crédit agricole Maroc, Tariq Sijilemassi, il affirme que toutes ces opérations sont sans risques pour le Crédit agricole Maroc. « Par contre, elles posent un sérieux problème d'éthique et de déontologie bancaire », tient-il à préciser. La direction du Crédit agricole a saisi le gouverneur de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, et les responsables du GPBM (groupement professionnel des banques du Maroc), mais aussi le Crédit Agricole France, qui a décidé de dépêcher une équipe d'enquête.
La question qui se pose désormais est de savoir s'il faut ou non conserver des opérations qui se sont avérées rentables pour un montant, assurent les responsables du Crédit Agricole, avoisinant les 20 millions de dirhams, mais qui, selon d'autres sources, vont au-delà. À en croire ces dernières, les sommes s'élèveraient à plusieurs dizaines de millions.
Retour