Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



YAHIA, LA PAIX
Publié dans MarocHebdo le 29 - 05 - 2014


Pèlerinage de la Hilloula
YAHIA, LA PAIX
Le judaïsme marocain est certainement l'un des plus vivaces de la terre. Depuis plus de 15 ans, les Juifs marocains du monde entier marquent de manière plus forte chaque année leur attachement pour leur pays et y viennent en masse pour effectuer des pèlerinages aux sanctuaires et aux saints enterrés au Maroc.
Il est d'ailleurs remarquable que certains saints soient vénérés également par les Musulmans et par leurs concitoyens juifs.
C'est le cas par exemple de Rabbi Yahia Lakhdar à Ben Ahmed.
Il est tant de villes marocaines qui résonnent encore des chants et des prières juifs, c'est un cachet spécifique multimillénaire de la coexistence fraternelle des fidèles des deux religions monothéistes ancrées dans la spiritualité du pays.
Essaouira, Marrakech, Fès, Tétouan et d'autres villes encore portent le témoignage du passé commun et marquent d'un sceau indélébile chaque ruelle, chaque courette où des marmots juifs et musulmans ont joué aux billes ensemble, et à d'autres jeux maintenant disparus par la faute des jouets en plastique.
Dévotion
Mais revenons à Ben Ahmed. Dimanche 25 mai, le sanctuaire de Rabbi Yahia Lakhdar a vu une cérémonie pleine d'émotion et de dévotion.
Les Juifs marocains restés au pays ou résidents à l'étranger et leurs concitoyens musulmans se sont réunis devant le sanctuaire à l'occasion de la célébration de la Hilloula.
Serge Berdugo, secrétaire général du Conseil des Communautés israélites du Maroc, Boris Tolédano, président du Comité de la Communauté israélite de Casablanca et Si Moujahid, secrétaire général de la Province de Settat, ainsi que de nombreuses personnalités civiles et militaires, ont accueilli de nombreux hôtes venant de l'étranger. Parmi eux, Liliane Shalom, vice-présidente du Rassemblement du Judaïsme marocain, Eldred Tabachnik, président de la Communauté juive de Grande-Bretagne et président du Congrès juif européen, Jo Wagerman, vice-présidente de la Communauté juive de Grande-Bretagne, Gréville Janner, membre du Parlement britannique et président de la Fédération des Communautés juives du Commonwealth, Sydney Assor et Jacques Onona, présidents de l'Association britannique des Juifs originaires du Maroc.
Emouvant
Avant l'ouverture officielle du sanctuaire et l'allumage des bougies, Serge Berdugo a prononcé une allocution émouvante qui a rappelé à maintes reprises l'enracinement des Juifs dans leur pays et la nostalgie qui ne quitte jamais les Juifs marocains quand ils sont loin de leur pays.
&laqno;Le pèlerinage de la Hilloula est une des traditions les plus chères à notre Communauté. Il symbolise une des manifestations religieuses les plus originales du Judaïsme marocain, avec le culte des saints qui trouve son origine séculaire dans l'influence arabo-musulmane».
C'est ainsi que Serge Berdugo a expliqué une des spécificités du Judaïsme marocain avant de témoigner de l'attachement des Juifs marocains ou d'origine marocaine à l'intégrité territoriale du Maroc.
Fraternité
Ce sentiment est d'autant plus fort que, comme l'a rappelé Serge Berdugo, cette fête &laqno;est également la conséquence d'une cohabitation multiséculaire qui, à travers les aléas de l'histoire, s'est renforcée dans le respect mutuel et la tolérance».
Serge Berdugo est aussi revenu sur la position du Judaïsme marocain sur la paix au Moyen-Orient: &laqno;La paix, c'est certes la sécurité, mais c'est aussi la justice, la générosité et c'est surtout le respect de l'autre si l'on veut atteindre l'objectif pacifique majeur auquel aspire l'écrasante majorité des Israéliens, des Juifs, des Palestiniens, des Musulmans, des Arabes et l'ensemble du monde civilisé».
À la fin de son allocution, Serge Berdugo a demandé à l'assistance de prier pour que le Saint Vénéré Rabbi Yahia Lakhdar fasse que nos espoirs communs pour une paix réelle s'accomplissent et que notre lutte pour l'unité du Royaume s'achève par la victoire et la gloire du peuple marocain et pour que &laqno;les prières dites par le Grand Rabbin s'élèvent jusqu'au Très-Haut pour le repos de l'âme du regretté feu Sa Majesté Mohammed V et pour appeler la bénédiction divine sur la personne de Sa Majesté Hassan II, que Dieu le glorifie, sur Son Altesse Royale le Prince Héritier Sidi Mohammed, sur Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, sur la Famille Royale et sur l'ensemble du peuple marocain».
La dimension de la culture juive dans la civilisation marocaine a donc été fortement marquée par cette cérémonie où Juifs et Musulmans ont communié côte à côte pour la paix et les valeurs de tolérance et de fraternité vécues au quotidien par tous les Marocains.
Retour