«L'histoire lui a donné raison...»    Le PPS fait entendre la voix des catégories impactées par les mesures de confinement    Des experts soulignent la pertinence de la Proclamation américaine    La révolution sociale    Les TPE lourdement impactées    Principaux points de l'enquête de conjoncture    Man City rejoint le PSG, le Real affronte Chelsea    Covid-19 : annuler les JO reste une option pour Tokyo    Des experts américains se penchent sur le vaccin Johnson & Johnson    «Trilogie Marocaine 1950-2020» au musée national de Madrid    «Je me suis engagé à faire entendre la voix des habitants des montagnes»    Au Liban, ils ont survécu à la guerre civile mais sont terrassés par la crise    Les autorités consulaires de Séville se rendent auprès des saisonnières marocaines    38 jours en mode survie dans la jungle d'Amazonie    "Cultures ouvertes : L'Espagne et le Maroc " , une exposition virtuelle de l'Institut Cervantès    Cérémonie des Oscars: Des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Tennis : À l'ACSA... Inès, la confirmation, et Réda, la révélation ! M.BELAOULA    Covid-19 au Maroc : 596 nouveaux cas en 24 heures    La Comader réfute les allégations sur la qualité du blé    13.850 bénéficiaires de l'Opération Ramadan 1442    Piratage de 19 millions de comptes Facebook au Maroc    Maintien de la fermeture des salles de cinéma au Maroc    Tout faire pour développer le sens artistique et culturel des élèves    "Echos de la mémoire sur les montagnes du Rif", de Fatiha Saidi    Le message du roi Mohammed VI au roi des Belges    Suivez en direct la conférence de presse de BAM sur le lancement du Service de Centralisation des Chèques Irréguliers    Antony Blinken en Afghanistan pour discuter du retrait des troupes américaines d'ici le 11 septembre    WAC-MCO: le pactole pour les joueurs oujdis en cas de victoire    Couvre-feu ramadanesque: Casablanca comme vous ne l'avez jamais vue (VIDEO)    Hyundai Maroc : commercialisation amorcée pour le nouveau Tucson    WAC-MCO en prologue de la 12ème manche de la Botola Pro D1    Neymar se dit " plus heureux qu 'avant" à Paris    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Abdellatif Hammouchi, l'oeil qui veille sur le Maroc    La Bourse de Casablanca débute en hausse    Paris et Chelsea perdent mais passent    Des averses orageuses et de fortes rafales de vent attendues jeudi    Maroc/Accidents de la route: 12 morts et 2.355 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    La vigilance au quotidien, au maroc et à l'étranger    OMS : Septième semaine consécutive d'augmentation des contaminations dans le monde    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Algérie : dégradation de l'état de santé de 23 détenus, en grève de la faim depuis 9 jours    Sahara marocain: L'ambassadeur du Maroc à Moscou s'entretient avec le vice-ministre russe des AE    MMA: troisième confrontation entre McGregor et Poirier à Las vegas    Dakhla : Le RNI lance Ramadaniyat Al Ahrar    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    Météo: encore de la pluie ce jeudi 15 avril au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LA GROGNE À TOUS LES ETAGES
Publié dans MarocHebdo le 03 - 06 - 2014


Abderrazak Afilal, secrétaire général de l'UGTM
LA GROGNE À TOUS LES ETAGES
L'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) n'est pas "une centrale gouvernementale" et ce syndicat a été créé pour la défense des intérêts ouvriers. C'est Abderrazak Afilal, le secrétaire général de l'UGTM qui l'affirme. Selon lui, "la participation du parti de l'Istiqlal au gouvernement n'est pas incompatible avec la défense des intérêts de la classe laborieuse et la critique du gouvernement en cas d'erreur".
Invité mercredi 23 juin de l'émission "Fi al Wajiha" diffusée mensuellement sur 2M, M. Afilal a réaffirmé l'attachement de l'UGTM à la déclaration commune signée le 1er août 1996 entre le gouvernement, les centrales syndicales et le patronat. M.Afilal, qui est également membre du Comité exécutif du parti de l'Istiqlal, a ajouté que les deux centrales syndicales, l'UGTM et la Confédération démocratique du travail (CDT), ont milité durant des années pour la réalisation de l'unité syndicale qui s'est concrétisée particulièrement lors de la grève du 14 décembre 1990, des mouvements de protestation, des grèves et des réformes politiques qui ont suivi.
Accord
Il a également insisté sur la nécessité pour les trois centrales syndicales, l'Union marocaine du travail (UMT), la CDT et l'UGTM de parvenir à un accord, ajoutant qu'il devrait en être de même pour les partis politiques dont les vues sont appelées à converger "en dépit de leur éparpillement et de leurs divergences, le but étant de réaliser une action claire et d'opter pour une stratégie définissant clairement les objectifs". S'agissant de la représentativité syndicale au niveau international, M. Afilal a indiqué que "le gouvernement n'a pas honoré ses engagements au sujet de l'application de l'idée de l'alternance quand le tour de l'UGTM est venu pour présider une délégation syndicale à Genève", soulignant que le problème de l'alternance au niveau de la présidence de la délégation syndicale n'a aucun rapport avec la représentativité.
Il a, par ailleurs, rappelé que sa centrale s'est retirée des sessions du dialogue social car "elle a un problème avec le ministre de l'Emploi qui a nié tout engagement du gouvernement en la matière". M. Afilal a reproché au gouvernement de faire preuve de "froideur" dans sa façon de traiter les questions qui se posent à la lumière de la déclaration commune, notamment la non-application de l'article prévoyant la convocation de réunions périodiques entre les partenaires socio-économiques à la veille de chaque session parlementaire et des débats sur le budget.
"Le gouvernement ne nous a pas écouté avant l'élaboration du projet du budget", a-t-il dit. "Nous ne voulons pas faire tomber le gouvernement, mais nous espérons qu'il nous écoute.
L'insatisfaction ne règne pas seulement dans les rangs des militants de notre syndicat mais également au sein d'autres syndicats et partis", a-t-il dit.
Retour