Intelaka : 3,3 milliards de dirhams octroyés par Attijariwafa bank à fin août    Averses orageuses localement fortes avec rafales de vent prévues lundi et mardi    Grippe saisonnière: Le vaccin protège contre les infections, les cas graves et les décès    Cinq questions aux réalisateurs Belgo-Marocains Adil El Arbi et Bilall Fallah    Algérie: le patron d'un groupe médiatique condamné à 10 ans de prison ferme    Géopolitique à distance, géopolitique qui rapproche    Intempéries : Le Canada durement frappé par l'ouragan Fiona    Tunisie : affrontements dans le nord-ouest du pays sous des slogans anti-Kaïs Saïed    Fusillade dans une école russe: au moins neuf morts dont cinq enfants    Le célèbre théologien cheikh Al-Qaradawi n'est plus    Lions de l'Atlas : Maroc – Danemark en amical avant le Mondial ?    Triathlon: Le Marocain Jawad Abdelmoula remporte le Championnat d'Afrique    Ligue des Nations : Belgique et Croatie, deux adversaires du Maroc, deux issues différentes    À l'ONU, le Bahreïn réaffirme sa position ferme en soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Akhannouch à Tokyo pour représenter le Roi aux funérailles de Shinzo Abe    Cours des devises du lundi 26 septembre 2022    ''«Ziyara», un film personnel sur les gardiens de cimetières juifs au Maroc''    Arrivée à Tokyo de Akhannouch pour représenter le Roi aux funérailles de l'ancien premier ministre Shinzo Abe    Vidéo-photos. La patrouille de voltige «La Marche Verte» fait sensation à Toulouse    Matches préparatoires U23 : Les Marocains rechutent face à leurs homologues sénégalais    La version algérienne fallacieuse mise à nu à l'ONU    Pour un mandat de 2 ans : La HACA aux commandes du Réseau des instances africaines de régulation de la communication    Réinsertion des femmes détenues Un don de 6 MDH octroyé par la Fondation Othman Benjelloun    Sidi Bennour : Violée quinze fois la même nuit    Larache : Démantèlement d'une bande de malfaiteurs    Les exportateurs qataris s'ouvrent au Maroc    Le street workout s'invite à Essaouira    Marathon international de Marrakech : Plus de 10.000 athlètes attendus    Plongée dans l'univers transparent de Safaa Erruas à Casablanca    «Grands concerts de Rabat» : Une clôture en beauté    20ème édition du festival L'Boulevard : De jeunes talents de rap/hip hop ouvrent le bal    Rassemblement à Paris de l'opposition algérienne : une militante molestée et violentée par la police    La patrouille de voltige « La Marche Verte » fait sensation à Toulouse    Assemblée Générale des Nations Unies : Le Maroc continue d'engranger les victoires sur le front du Sahara    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce lundi 26 septembre    Funérailles à Casablanca de la militante des droits de l'Homme Aïcha Ech-Channa    El Jadida: une jeune femme donne naissance à des quadruplés    Revue de presse quotidienne de ce lundi 26 septembre 2022    Tanger Med. Une « expérience inédite » pour une délégation du Parlement panafricain    La Bourse de Casablanca débute la semaine en repli    Focus : Le golf marocain se hisse au niveau des grands    Made in Morocco : KITEA s'engage à porter son sourcing local à 38% !    Maroc : Collins Aerospace fête ses 10 ans d'implantation    Amical U23: nouvelle défaite du Maroc face au Sénégal (VIDEO)    Maroc-IFC : Sérgio Pimenta en visite ce lundi    Sahara    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



14 signatures pour défendre le droit à la lecture
Publié dans MarocHebdo le 27 - 02 - 2015

Engagement. De quels moyens disposent les écrivains pour défendre une cause ? La preuve, tangible et originale, par l'initiative qui a réuni 14 auteurs motivés.
C'est une première au Maroc. Pour la bonne cause, 14 auteurs s'engagent aux côtés des enfants issus des milieux défavorisés pour leur permettre d'apprendre et de lire dans des conditions favorables. 14 auteurs, 14 nouvelles, 14 styles, en un seul recueil dont les recettes seront reversées à l'Association EMA (Enfance Maghreb Avenir) connue et reconnue pour ses actions en faveur de l'amélioration de l'éducation et la scolarisation des enfants issus de milieux modestes. L'annonce a été faite à l'occasion du Salon du livre, samedi 21 février 2015. Des styles différents qui font de ce recueil un livre original. Intitulé Auteurs à 100% et vendu 49 dirhams, cet ouvrage fourmille de récits captivants autour de thèmes divers.
Tout a commencé par une idée originale, inspirée de l'initiative "13 à table" et les restaurants du coeur en France. L'idée a germé dans la tête de Reda Dalil, un jeune écrivain dont le premier roman, Le Job, s'est vu attribuer le Prix de la Mamounia et le Prix Gros Sel en Belgique. Il partage son idée avec son entourage. D'abord avec Philippe Broc, patron de la maison d'éditions Editeur de Talents, qui s'engage, sans trop réfléchir, à parrainer le projet. Ensuite avec ses amis du milieu. Rapidement, les 14 auteurs se réunissent autour de cette noble cause. «Le vrai intérêt de cette action, au-delà d'avoir réuni des auteurs aussi célèbres que talentueux, c'est leur motivation à participer à cette opération solidaire destinée à l'éducation et la scolarisation des enfants. Le recueil sera disponible le 15 mars 2015. Ce sont 14 nouvelles inédites signées par 14 des plus belles plumes francophones du Maroc», confie avec fierté Philippe Broc.
Le goût du bonheur
Des propos prétentieux? Non, quand on sait que parmi les écrivains, il y a des lauréats du Prix de la Mamounia (Reda Dalil), du Prix Grand Atlas (Moha Souag), du Prix des Lecteurs (Jean Zaganiaris), Hicham Tahir (prix Coup de coeur) ... et Guillaume Jobin, auteur de Lyautey, le Résident, best-seller marocain de 2014. «J'ai répondu à la demande de Reda Dalil pour l'aider à monter cette action originale, participer à un projet littéraire avec d'autres auteurs de la nouvelle génération au Maroc, et pour voir si j'étais capable d'écrire une fiction qui tient la route». L'auteur est animé par la dimension sociale de l'action. «Elle est concrète et directe. Elle sert à apprendre à lire à des enfants», conclut-il. L'initiative n'est pas limitée dans le temps. Elle a, bien entendu, un coût. Philippe Broc en est conscient. Etant un professionnel du marketing et de la communication, il est habitué aux opérations caritatives. Pour cette action originale, il adopte une démarche tout aussi originale. «Toute la chaîne du livre s'est mobilisée autour de ce projet entièrement bénévole», ditil. Le coût de l'impression et de la distribution sera supporté dans un premier temps par 3 entreprises, deux filiales de grands comptes français (Bouygues Immobilier et une filiale d'une grande banque) et une antenne d'une grande firme américaine. Celles-ci s'engagent à acheter le recueil et à le distribuer, un grand geste de solidarité et de responsabilité sociale.
Mobilisation générale
Les recettes ainsi collectées seront reversées sur le compte bancaire de l'Association EMA. Mais pourquoi pas une autre association? «La présidente de l'Association, Najate Limet, travaille beaucoup sur le terrain. C'est une femme convaincue. Elle fait le suivi des actions. A 7h du matin, elle fait le tour de plus d'une dizaine d'écoles primaires publiques dans la périphérie de la région du Grand Casablanca, soit pour distribuer des lunettes de vue aux enfants, soit pour superviser leur transport à l'école.
L'association dispose de 14 bus de transport scolaire qu'elle met au service de ces enfants qui habitent à plusieurs kilomètres de l'école. Najate Limet fait tout pour aplanir les obstacles qui empêchent les enfants d'aller à l'école. Elle aménage et construit des toilettes dans ces écoles publiques. Bref, tout pour rendre agréable la scolarisation de ces enfants démunis. Pourquoi EMA ? Pour sa dimension humaine et ses actions concrètes. Quand vous allez dans une école publique prise en charge par EMA, et que vous voyez une ribambelle d'enfants qui accourent vers Najate Limet en criant EMA, EMA, c'est magique», explique Philippe Broc.
L'autre objectif de cette opération est de parrainer "Les ateliers d'écriture" dans les écoles primaires partenaires de l'association, visant à motiver ces élèves à la lecture mais aussi les encourager à écrire et produire des petits textes qui seront rassemblés dans un recueil de "Petits Auteurs". Ces Ateliers s'intègrent parfaitement dans le projet "Bouquiner", de l'Association, qui consiste à mettre à la libre disposition des élèves, dans chaque classe, un coffret contenant 10 à 15 titres en arabe et en français, adaptés à leur âge. Le tout pour la bonne cause.