Affaire Pegasus : « 2M » déconstruit la manipulation des leaks    Les positions constantes du Maroc envers la cause palestinienne réitérées devant l'UA    Le Maroc, « partenaire solide » sur lequel peuvent compter la France et l'Europe    Casablanca-Settat : perturbations de l'approvisionnement en eau potable dans certains quartiers    Revue de presse quotidienne de ce jeudi 27 janvier 2022    Représentant 6% du PIB : Un déficit budgétaire de près de 71 milliards de dirhams à fin 2021    Délais de paiement : ce qui va changer avec la nouvelle loi    Les marchés actions troublés après la Fed    Le Canada prolonge sa mission de formation militaire en Ukraine    La CAF suspend le stade d'Olembé après une bousculade meurtrière    Le Sénégal passe en quarts face à des Capverdiens réduits à neuf    Météo : fortes averses attendues jeudi et vendredi dans plusieurs provinces    Covid-19: Moderna entame les essais d'un rappel de vaccin anti-Omicron    Justice : L'Amazighe acte son entrée dans le système judiciaire    400 ans de Molière : Le Maroc présent à Versailles à travers l'œuvre de Tayeb Saddiki    Il permet au public de découvrir la richesse historique et culturelle de la ville    Mehdi Fath publie «Tu avais raison ...» en juin prochain    Etchika Choureau, grand amour interdit de Hassan II, décède à l'âge de 92 ans    Conseil de gouvernement : l'état d'urgence sanitaire sera-t-il prolongé ?    CAN 2021: voici le programme des quarts de finale    Premier League/Covid: plus de report de matchs sans au moins 4 cas positifs    La Corée du Nord effectue son sixième essai de missiles en 2022, selon Séoul    Année judiciaire : 4.611.236 affaires enregistrées au titre de l'année 2021    Khouribga : Report au 28 mai prochain de la 22ème édition du Festival International du Cinéma Africain    Lutte contre le changement climatique : L'ONU salue le leadership du Maroc    Météo Maroc: les températures prévues pour ce jeudi    Foot: un entraîneur allemand falsifie son certificat de vaccination    BCIJ : Deux Daechiens interpellés à Al Haouz    Devises vs Dirham: les cours de change de ce jeudi 27 janvier    Les Etats-Unis fournissent près de 1,6 million de doses Pfizer au Maroc    Glencore et Managem : un partenariat pour produire du cobalt à partir de batteries recyclées    Province de Taroudant : visite de projets agroalimentaires et de développement agricole et rural    Auto: Mini veut convertir ses modèles historiques à l'électrique    CAN 2021: la CAF change le lieu et l'horaire de Maroc-Egypte    L'ambassade américaine à Kiev appelle ses ressortissants à « quitter le pays sans tarder »    Sahara : Des avions Mirage et F-16 des FAR bombardent des positions du Polisario    UA : Le Maroc réitère son attachement à la solidarité africaine pour éradiquer la pandémie de la COVID-19    L'Agence Bayt Mal Al Qods approuve une série de projets de développement à Al Qods pour 1 million USD    Chutes de neige et averses au Royaume ce jeudi 27 janvier    L'espoir s'amenuise pour retrouver des migrants ayant chaviré au large de la Floride    CAN 2021 : Les Lions de l'Atlas se sont entrainés sans Nayef Aguerd    Après la France, le siège du Parlement andalou accueille une réunion de soutien au Polisario    Le PAM, membre du gouvernement, plaide pour la réouverture des frontières    Casablanca : Report de l'audience d'un universitaire soupçonné de harcèlement sexuel    Covid-19 : l'Autriche met fin au confinement des non-vaccinés    CAN 2021 : Vahid Halilhodzic et son arme dernière génération, Achraf Hakimi    "أحسن Pâtissier": La saison II est lancée, (re) vivez le Premier prime en Replay    Report du Festival international du cinéma africain de Khouribga au 28 mai prochain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Roi Mohammed VI visite "Bayt Dakira" à l'ancienne médina d'Essaouira
Publié dans MarocHebdo le 16 - 01 - 2020

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L'assiste, a visité, mercredi à l'ancienne médina d'Essaouira, «Bayt Dakira», un espace spirituel et patrimonial de préservation et de valorisation de la mémoire judéo-marocaine, unique en son genre au sud de la Méditerranée et en terre d'Islam. En effet, cet espace historique, culturel et spirituel, abrite, après des travaux de restauration, la Synagogue «Slat Attia», la maison de la mémoire et de l'histoire «Bayt Dakira» et le Centre international de recherches Haim et Célia Zafrani sur l'histoire des Relations entre le Judaïsme et l'Islam.
La visite du Souverain à cet édifice traduit l'intérêt particulier qu'accorde SM le Roi, Amir Al-Mouminine, au patrimoine culturel et cultuel de la communauté juive marocaine, et Sa volonté permanente de préserver la richesse et la diversité des composantes spirituelles du Royaume et de son patrimoine authentique.
À Son arrivée à «Bayt Dakira», Sa Majesté le Roi a été accueilli par le Conseiller du Souverain, Président de l'Association Essaouira-Mogador, M. André Azoulay, avant d'être salué par les membres du Comité scientifique de «Bayt Dakira» et du bureau de l'Association Essaouira-Mogador, initiatrice de ce chantier, et les architectes chargés de la restauration de ce projet.
Le Souverain a ensuite été salué par le Grand Rabbin de Casablanca, M. Joseph Israel, et le Grand Rabbin M. David Pinto, avant de visiter la salle de prière «Slat Attia», l'une des synagogues les plus emblématiques d'Essaouira-Mogador qui reflète l'exceptionnelle singularité et la richesse du judaïsme marocain.
Le Souverain a, par la suite, été salué par Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).
Ensuite, M. André Azoulay a présenté à Sa Majesté le Roi, Amir Al-Mouminine, les deux Livres Saints : Le Coran et La Thora.
A cette occasion, le chantre Michel Abittan a interprété des chants religieux, avant que le Grand Rabbin de Casablanca, M. Joseph Israel, ne prononce une bénédiction pour SM le Roi Mohammed VI, que Dieu Le préserve.
Par la suite, le Conseiller de SM le Roi, Président de l'Association Essaouira-Mogador, M. André Azoulay, a prononcé une allocution devant le Souverain dans laquelle il a affirmé que cette visite du Souverain scelle la renaissance de la ville d'Essaouira, qui a toujours été tournée vers le reste du Monde, notant que c'est un jour historique qui porte l'empreinte de "notre Maroc séculaire et millénaire qui a su protéger la très grande diversité, qui est la richesse centrale de notre pays".
"Cette maison est celle de la mémoire et de l'histoire. Elle est aussi celle de cette boussole marocaine dont le monde a besoin aujourd'hui, un monde en quête de repères, un monde qui tourne le dos à toutes ces valeurs qui sont celles de notre pays sous le leadership de SM le Roi, Amir Al-Mouminine", a ajouté M. Azoulay.
Ayant pour centre de gravité la Synagogue «Slat Attia», Bayt Dakira est un lieu de mémoire qui raconte par les objets, les textes, la photo et le film l'exceptionnelle saga du Judaïsme dans la ville d'Essaouira et de ses patrimoines : du cérémonial du thé à l'art poétique hébraïque, de l'orfèvrerie du filigrane de l'or et de l'argent à la broderie et à la confection de somptueux caftans, des arts culturels à la littérature et des rituels souiris à la synagogue aux grands comptoirs du négoce qui ont fait le rayonnement de Mogador au 18è et 19è siècle.
« Bayt Dakira », qui présente et explique tous les passages de la vie juive à Essaouira, de la naissance au décès et de la Bar Mitzvah au mariage, est également un lieu de pédagogie grâce au Centre de Recherches Haim et Célia Zafrani sur l'histoire des Relations entre le Judaïsme et l'Islam, qui constitue un espace d'échange entre les chercheurs de divers horizons et un espace de partage, de transmission et de résistance à l'amnésie.
A l'issue de la visite, Sa Majesté le Roi, Amir Al-Mouminine, a été salué par 27 personnalités de la communauté juive marocaine et du monde.
Les anciens peuvent reposer en paix. La mémoire juive marocaine a ses gardiens. De toutes générations et de toutes confessions, ces Marocains de naissance ou de cœur sont désormais mobilisés, chacun à son échelle et dans son espace de vie, pour préserver, perpétuer et faire rayonner le judaïsme marocain, composante singulière et souvent exemplaire de l'identité plurielle du Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.