Météo Maroc : les prévisions pour la journée du mardi 27 septembre 2022    Walid Regragui : "La tâche ne sera pas facile contre le Paraguay"    Carburants: Un marché loin d'être concurrentiel selon le Conseil d'Ahmed Rahhou    Le Maroc célèbre Aid Al Mawlid Annabaoui dimanche 9 octobre 2022    Sahara : La Mauritanie défend à l'ONU sa «neutralité positive»    L'OCP annonce une prise de participation de 50% dans l'Espagnol GlobalFeed S.L.    Maroc : Plusieurs ONG rendent hommage à Aïcha Ech-Chenna    Elections partielles : L'Istiqlal mobilise ses troupes avant le scrutin    DGSN. Nouvelles directives de Hammouchi pour une meilleure qualité de services de police    Conseil de gouvernement. Le Code du commerce au menu de la réunion de ce jeudi    « La loi incriminant l'avortement est complètement décalée de la réalité »    Le Maroc participe à Riyad au 23ème symposium d'Interpol de formation de la police    Décès de Aïcha Ech-Channa; Le Roi déplore une pionnière de l'action associative au Maroc    Compteur Coronavirus : 4 nouvelles contaminations et 0 décès en 24H    Sofiane Boufal prépare son envol pour le Qatar    Sahara et Espagne : Un média du Polisario accuse Albares de suivre les directives du Maroc    Face aux défis émergents, les Institutions supérieures de contrôles sont appelées à « changer de paradigme » (Zineb El Adaoui)    Tourisme: un secteur en quête d'un renouveau durable et inclusif    Environ 520.000 personnes ont assisté aux grands concerts de Rabat    «Mon exposition est un hommage à la femme marocaine et à sa force créatrice»    Tel un désenchantement «poétique» de la société    Le Cameroun enrichit son offre d'accompagnement des PME    Grippe saisonnière: Le vaccin protège contre les infections, les cas graves et les décès    Référendums d'annexion : Kiev demande une "réunion d'urgence" du Conseil de Sécurité    Algérie: le patron d'un groupe médiatique condamné à 10 ans de prison ferme    Géopolitique à distance, géopolitique qui rapproche    SAR le Prince Moulay Rachid préside à Témara le Grand Prix SM le Roi Mohammed VI    Jawad Abdelmoula remporte le Championnat d'Afrique    ''«Ziyara», un film personnel sur les gardiens de cimetières juifs au Maroc''    Arrivée à Tokyo de Akhannouch pour représenter le Roi aux funérailles de l'ancien premier ministre Shinzo Abe    La version algérienne fallacieuse mise à nu à l'ONU    Pour un mandat de 2 ans : La HACA aux commandes du Réseau des instances africaines de régulation de la communication    Le street workout s'invite à Essaouira    Alerte météo au Maroc: les villes où il va pleuvoir à partir de ce lundi    Réinsertion des femmes détenues Un don de 6 MDH octroyé par la Fondation Othman Benjelloun    Plongée dans l'univers transparent de Safaa Erruas à Casablanca    20ème édition du festival L'Boulevard : De jeunes talents de rap/hip hop ouvrent le bal    Festival national du film de Tanger: Ismail El Iraki décroche le Grand prix    Aziz Akhannouch arrive à Tokyo pour les funérailles de Shinzo Abe    La patrouille de voltige « La Marche Verte » fait sensation à Toulouse    Législatives en Italie : victoire historique de l'extrême droite selon les sondages à la sortie des urnes    Revue de presse quotidienne de ce lundi 26 septembre 2022    La Bourse de Casablanca débute la semaine en repli    Tanger Med. Une « expérience inédite » pour une délégation du Parlement panafricain    Maroc-IFC : Sérgio Pimenta en visite ce lundi    Amical U23: nouvelle défaite du Maroc face au Sénégal (VIDEO)    Les Espagnols exigent des réparations après Maroc-Chili    Raja de Casablanca : le Tunisien Mondher Kebaier nommé entraîneur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La coopération judiciaire maroco-espagnole repose sur la célérité et l'efficacité, selon Mohammed Abdennabaoui

Publié dans MarocHebdo le 04 - 02 - 2020


La coopération judiciaire entre les Royaumes du Maroc et d'Espagne repose sur la célérité et l'efficacité grâce à la volonté des deux pays, notamment des pouvoirs judiciaires, de traiter avec "sérieux les demandes de coopération", a indiqué, lundi à Marrakech, le procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du ministère public, Mohamed Abdennabaoui.


Intervenant à la cérémonie d'ouverture des travaux de la 7è Rencontre judiciaire maroco-espagnole entre la Cour de Cassation du Maroc et la Haute Cour et le Conseil Général du Pouvoir Judiciaire (CGPJ) en Espagne, M. Abdennabaoui a souligné que le ministère public a reçu 22 mandats judiciaires de l'Espagne alors que les pouvoirs judiciaires marocains ont délivré 10 mandats à leurs homologues espagnols.


En outre, le ministère public marocain a reçu 04 mandats d'arrêt des pouvoirs espagnols et leur a délivré 28 mandats d'arrêt, a-t-il ajouté, faisant savoir que les autorités judiciaires marocaines ont reçu 07 plaintes officielles de l'Espagne et lui ont soumis deux plaintes officielles en plus de plusieurs plis de justice.



Par ailleurs, M. Abdennabaoui a noté que 05 dossiers relatifs à la remise d'enfants et à l'exercice du droit de visite et de garde ou aux procédures de protection des enfants entre les deux pays ont été enregistrés, en plus de deux dossiers relatifs à la pension alimentaire à l'étranger.


Il a aussi passé en revue les différentes missions du ministère public au Maroc en tant que "partie intégrante du pouvoir judiciaire indépendant des pouvoirs législatif et exécutif", relevant que le Parquet général joue un rôle essentiel dans le domaine de la coopération judiciaire internationale, que ce soit dans le domaine pénal (procédures judiciaires d'extradition de criminels recherchés, accusés et personnes présumées impliquées et d'exécution des mandats judiciaires pénaux, notifications judiciaires, mise en œuvre des plaintes officielles) ou dans le domaine civil à travers les mandats, les notifications de plis de justice, ainsi que des missions dans le domaine des procédures relatives notamment à l'enlèvement des enfants.



M. Abdennabaoui a affirmé que cette 7è Rencontre judiciaire maroco-espagnole entre la Cour de Cassation du Maroc et la Haute Cour et le CGPJ en Espagne représente une occasion idoine pour les magistrats des deux pays pour renforcer davantage les relations judiciaires, consolider les bases de la coopération judiciaire et partager les expériences et expertises efficientes.


Et de rappeler que cette rencontre se tient après l'installation en 2017 du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) en remplacement du Conseil supérieur de la magistrature, l'indépendance du pouvoir judiciaire et le transfert des prérogatives du Ministère public du ministre de la Justice au procureur général du Roi près la Cour de Cassation. Cet événement historique a abouti à l'indépendance du pouvoir judiciaire des pouvoirs exécutif et législatif, a-t-il insisté.


Les travaux de la 7è Rencontre judiciaire maroco-espagnole entre la Cour de Cassation du Maroc et la Haute Cour et le CGPJ en Espagne, ont démarré, lundi à Marrakech, en présence d'un parterre de personnalités de haut niveau du secteur de la justice dans les deux pays.


Cette Rencontre de deux jours, qui intervient dans le cadre de la mise en œuvre de la Convention de Jumelage et de coopération, signée en 1999 entre les deux parties, coïncide avec le 20è anniversaire de la signature de ladite Convention.



Elle illustre également les relations solides qu'entretiennent les deux Institutions judiciaires qui partagent une histoire judiciaire commune, ainsi que la volonté des deux parties de consolider les mécanismes de coopération, de communication et d'échange d'expériences et d'expertises, à même de permettre d'unifier et d'améliorer l'action judiciaire au service des questions d'intérêt commun entre les deux pays.


Cette Rencontre se veut, en outre, l'occasion de mettre en lumière l'expérience judiciaire marocaine en vue de consolider l'indépendance de la justice, et de passer en revue les grandes réalisations accomplies sur la voie de la consécration de la sécurité judiciaire et de la protection des droits et libertés.



Les travaux de ce Conclave se déclinent en quatre ateliers axés sur le pouvoir judiciaire, le droit civil, le statut personnel, le droit pénal, le droit commercial et social, qui seront encadrés par des juristes et des experts en la matière.


Lors de cette rencontre, les participants débattront d'une série de questions à dimension nationale, juridique, professionnelle et sociale concernant "le rôle du pouvoir judiciaire dans la moralisation de la vie publique", "la protection sociale du magistrat", "la prise en charge et l'adoption internationales", "la justice environnementale", "la cybercriminalité dans les réseaux sociaux", "la négociation collective et les droits des travailleurs saisonniers", "les crimes liés à la traite humaine" et "les garanties judiciaires pour la promotion de l'investissement et l'amélioration du climat des affaires". 





Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.