Réforme de la retraite : enfin le bout du tunnel ?    Le Nobel de chimie à un trio américano-danois    Le sélectionneur national vise une place au mondial    Le Bayern Munich explose le Viktoria Plzen et prend le large    Le Maroc en quarts de finale de la Coupe du monde de football pour amputés    SAR la Princesse Lalla Hasnaa inaugure le Parc de l'Oliveraie de « Ghabat Chabab »    «L'image et l'imaginaire dans le cinéma»    Le Nobel de médecine au Suédois Svante Pääbo    Une soirée littéraire à la Maison de la Poésie    Maroc : Une première réunion de la commission chargée de la réforme de retraite    Casablanca : Table-ronde sur la gestion de l'eau    Twitter : Métamorphose en «application à tout faire»    Le Ministère du Commerce et BIM Maroc signent un partenariat pour le développement du local sourcing    Forum mondial de l'Alliance des civilisations: Moratinos exprime ses remerciements au Roi    Regards croisés sur le partenariat euro-africain    Coupe du Monde 2030 : L'Ukraine rejoint la candidature de l'Espagne et du Portugal    Le ministre yéménite des AE dénonce le rôle de l'Iran dans l'émergence du séparatisme houthi    L'ambassadeur Samir Dhar : «Alger est obsédé par la question du Sahara mais assure ne pas se considérer comme partie prenante du dossier, cela fait sourire»    Attijariwafa bank et l'AMCI célèbrent les lauréats internationaux de la Coopération du Maroc    CPS de l'UA : Rabat a placé la protection des enfants parmi ses priorités, dit la délégation marocaine    Une star de la téléréalité française obtient la nationalité marocaine (PHOTO)    Nouveaux détails sur le démantèlement de la cellule terroriste à Melilla    Refus du visa Schengen: protestations devant le siège de la Délégation de l'UE à Rabat (VIDEO)    Coronavirus au Maroc: 24 contaminations enregistrées ce mercredi, toujours aucun décès    Mauvais traitements : l'administration pénitentiaire dément les allégations de l'entourage d'un ancien détenu    Casablanca : «WeCasablancaFestival» revient pour une 3e édition du 6 au 8 octobre    Leyton Maroc propose un emploi inédit à des étudiants d'Al Akhawayn    Migration : Deux embarcations transportant des Marocains atteignent les côtes espagnoles    Mondial de football pour amputés : Le Maroc étrille l'Argentine (4-0) et file en quarts de finale    Sahara : José Manuel Albares rencontre Staffan de Mistura    Belgique : Hassan Iquioussen pourrait «ne jamais revenir en France»    Pénurie de céréales : le Maroc pourrait se tourner vers la France    La problématique de l'eau au cœur de l'intrigue du roman de Siham Kartobi    Le Festival national du samaâ et de madih à Fès promet un show spirituel    Casablanca: arrestation d'une employée de pharmacie pour tentative d'achat d'un nourrisson    Algérie – Maroc, duel annoncé pour l'organisation de la CAN 2025    Valladolid : Jawad El Yamiq indisponible pendant un mois    Contribuables nouvellement identifiés:laDGI rappelle la prorogation des mesures d'encouragement    L'ANRAC délivre 10 autorisations d'exercice des activités de transformation et de fabrication du cannabis    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mercredi 5 octobre    La campagne de sensibilisation au dépistage précoce du cancer de sein lancée    Zelensky revendique des avancées « rapides » de ses troupes dans le Sud    La Bourse de Casablanca débute dans le vert ce mercredi    Maroc : Nouvelle secousse tellurique de magnitude 4,8 degrés au large de Driouch    Algérie: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Espagne : feu vert du gouvernement au budget 2023    Production audiovisuelle : Mehdi Bensaid rencontre des responsables de Netflix    ONU : Une sahraouie dénonce la responsabilité de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



LE PAS SI DRÔLE DE MANÈGE D'ALGER
Publié dans MarocHebdo le 27 - 02 - 2020

L'Algérie ne s'accommode plus de sa perte de terrain, qui outre les nouveaux consulats, se traduit plus généralement par un ralliement de plus en plus massif aux thèses marocaines.
Les blagues les plus courtes sont paraît-il les meilleures. Si l'on en juge à partir de ce critère, la prétension par l'Algérie de sa non-implication dans le conflit du Sahara marocain entache non seulement la construction du Grand Maghreb, mais également la réputation humoristique d'un pays qui a pourtant donné Fellag et autres Abdelkader Secteur.
Car alors que le différend autour des provinces du Sud s'apprête à boucler, en novembre 2020, sa quarante-cinquième année, les faux-fuyants algériens ont achevé d'exaspérer la communauté internationale, dont rares sont encore les pays à leur prêter un quelconque crédit, cependant que la voisine de l'Est ne manque jamais de prouver qu'elle est mêlée jusqu'au cou. Voilà, ainsi, que cette dernière vient de rappeler ce 20 février 2020, «pour consultations», son ambassadeur à Yamoussoukro, Mohamed Abdelaziz Bouguetaia, pour la simple et mauvaise raison que la Côte d'Ivoire avait inauguré deux jours plus tôt à Laâyoune un consulat, qui est le septième ouvert au Sahara depuis le 18 décembre 2019 -avaient respectivement précédé le pays ouest-africain les Comores, la Gambie, la Guinée, le Gabon, la République centrafricaine et Sao Tomé-et-Principe. Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères algérien a mis en cause des déclarations «sibyllines et insidieuses» à ses yeux, lors de l'inauguration du consulat, du ministre de l'Intégration africaine et des Ivoiriens de l'extérieur, Ally Coulibaly.
Il n'en a pas dit plus, mais vérification faite, le responsable ivoirien avait tout juste indiqué, selon ce qu'a rapporté l'agence Maghreb arabe presse (MAP), qu'«en matière de politique étrangère, comme dans d'autres domaines, nous nous gardons de donner des leçons de morale, de même nous n'entendons pas qu'on nous dicte ce que nous devons faire ou ne pas faire» et que «c'est un principe cardinal auquel nous tenons»: très prosaïquement, M. Coulibaly voulait sans doute simplement dire que l'initiative de son pays ne lui avait aucunement été imposée par le Maroc, comme l'avaient allégué les médias pro-algériens au sujet des autres ouvertures de consulat, et qu'elle était purement ivoiro-ivoirienne, et c'est ce qu'il a par ailleurs lui-même souligné en parlant de «décision que nous assumons pleinement parce qu'elle relève de notre souveraineté (et) parce qu'elle est conforme à nos intérêts et nos valeurs».
Il semble en fait que l'Algérie ne s'accommode plus de sa perte de terrain, qui outre les nouveaux consulats, se traduit plus généralement par un ralliement de plus en plus massif aux thèses marocaines. C'est ainsi que trente pays seulement, contre plus du double au milieu des années 1990, reconnaissent encore la pseudo «République arabe sahraouie démocratique» (RASD), que la junte algérienne souhaite imposer au Sahara en lieu et place du Maroc. Dernier Etat à avoir coupé tout lien avec l'entité fantoche, la Bolivie le 20 janvier 2020, alors même que c'était un allié de poids d'Alger en Amérique latine depuis plus de trente ans.
En marge de l'ouverture du consulat des Comores à Laâyoune, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, promettait même, pour le futur, «une intense activité diplomatique» dans la ville saharienne, ce qui devait notamment se traduire, ces 27 et 28 février 2020, par son accueil du troisième Forum Maroc-Pacifique. Mais pour une question de «nif» sans doute, comme on appelle de l'autre rive de l'oued Kiss la fierté, l'Algérie ne semble, hélas, pas vouloir entendre raison.
Conscient de cette dimension égotique du rapport des gradés algériens au Maroc, son nouveau président, Abdelmadjid Tebboune, n'a ainsi pas manqué, depuis son investiture le 19 décembre 2019 et même bien avant pendant sa campagne, de s'attaquer au Royaume et son intégrité territoriale, et outre le rappel de M. Bouguetaia, il vient également de s'illustrer le 10 février 2019, à la tribune de l'Union africaine (UA) à Addis-Abeba, par un discours qualifiant l'affaire du Sahara de «seule question de décolonisation en suspens en Afrique». On aura connu plus drôle...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.