Clôture au Cap Draâ des manœuvres militaires maroco-américaines    Encore 3 000 migrants à Sebta, un mois après la marrée inédite    122e semaine du Hirak en Algérie : «Monsieur 23 %, dehors !»    Union Africaine: une pléiade d'experts africains appellent à exclure le polisario    La titrisation est un formidable moyen pour libérer des capacités de financement    Iran : Ebrahim Raïssi élu président avec 62 % des voix, selon des résultats partiels    La terre a tremblé dans la province de Driouch    Copa America : L'Argentine bat l'Uruguay et se hisse en tête    Ligue des Champions / WAC-Kaiser Chefs : La CAF autorise une jauge de 5000 supporters...les autorités marocaines refusent    Officiel : Mohamed Bouldini rejoint Santa Clara    Sofiane Alakouch dans le viseur de deux clubs de Ligue 1    Salé: un policier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un multirécidiviste dangereux    Temps nuageux prévu pour samedi 19 juin    Covid-19 : Réception d'un million de doses du vaccin Sinopharm    L'Agadir d'Aït Kine à Tata : un grenier collectif symbolisant le riche patrimoine architectural de la région    Antonio Guterres officiellement reconduit pour un second mandat de Secrétaire général de l'ONU    Euro 2020: voici pourquoi la finale pourrait être délocalisée    Younes Belhanda ne retournera pas au Montpellier HSC cet été    Je suis venu travailler au Qatar pour poursuivre mes rêves, mais ma vie est un cauchemar    La star du FC Cologne s'affiche en maillot du Wydad (PHOTO)    Inde: mort du « Flying Sikh » Milkha Singh, l'un des sportifs les plus célèbres du pays    BBC News: Le ministre des Finances du Qatar arrêté dans le cadre d'une enquête pour corruption    En Colombie, le blocage des routes ne sera plus considéré comme manifestation pacifique    Pérou: 27 morts dans un accident d'autocar    « Nous sommes traitées comme des enfants », déclarent des femmes qataries à un groupe de défense des droits    Deux enfants bloqués en Turquie: Ouahbi interpelle Laftit et Bourita    Education nationale: 57% taux de participation aux élections des représentants du personnel    L'«Algérie nouvelle», une illusion d'optique à l'issue des législatives    Ligue des champions d'Afrique : le WAC affûte ses armes avant le match retour    Inauguration en grande pompe du DS Store Massira Al khadra (VIDEO)    Global Capital Bonds Awards 2021: Le Maroc décroche 3 distinctions    Royal Air Maroc : la route touristique Paris Orly-Dakhla opérationnelle    Développement durable, le Maroc trace sa voie    Etat civil : la nouvelle loi finalisée    Evolution du coronavirus au Maroc : 481 nouveaux cas, 525.924 au total, vendredi 18 juin 2021 à 16 heures    Ressources humaines dans la santé : Le Maroc peut-il gagner la bataille ? [Dossier]    Maroc-Espagne : l'opposition creuse la tombe du gouvernement Sanchez    Voici pourquoi un bon nombre de stars de la chanson française sont à Marrakech    [Interview avec Nabil Ayouch] «Haut et fort», de Casablanca à Cannes    Rabat : La joie au coeur de l'exposition « Joy »    Bientôt un prix national des meilleures publications dans les encyclopédies digitales    «Le Feu qui forge» : Une exposition collective à L'Atelier 21    Arizona : un tireur circulant en voiture fait un mort et 12 blessés    La Douane met en service une nouvelle version de la plateforme digitale [email protected]    Pollution: 86,3% des déchets marins au niveau national sont en plastique    Marhaba 2021 : arrivée du premier navire au port Tanger Med [Vidéos]    Le réalisateur de télévision Chakib Benomar n'est plus    Tifinagh...et le football    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





QUAND EDUARDO DE CASTRO CREE LE BUZZ PAR LA RUMEUR
Publié dans MarocHebdo le 16 - 06 - 2020

La folie des rumeurs d'Eduardo de Castro de Ciudadanos, président du préside occupé de Melilla, n'a pas de limites. Alors que l'état d'urgence au Maroc a été prolongé jusqu'au 10 juillet 2020, lui, il déclare que le voisin ibérique va rouvrir ses frontières avec le Royaume le 1er juillet.
L'Espagne prévoit de rouvrir ses frontières avec le Maroc le 1er juillet. C'est ce qu'a révélé, le 15 juin 2020, le président du préside occupé Melilla, Eduardo de Castro de Ciudadanos, lors d'un point de presse. L'information, a-t-il confié au média local El Faro de Melilla, lui a été transmise par le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, à l'occasion d'une réunion tenue, dimanche 14 juin, par visioconférence avec les chefs des régions et des villes autonomes.
Du côté marocain, c'est une rumeur créée par Eduardo de Castro de Ciudadanos qui cherche à faire réagir le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, et les officiels marocains. Pourquoi donc? Ce qui est sûr pour l'heure, c'est que le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a annoncé que son pays rouvrira le 1er juillet ses frontières, pas avec le Maroc, mais plutôt avec les pays hors de la zone Schengen. «Si la frontière est rouverte, car la position du Maroc reste à connaître, le président de Melilla préconise que cela se fasse avec des critères sanitaires », rapport El Faro de Melilla.
Les présides déstabilisés
C'est cette phrase qui peut expliquer la déclaration du président de Melilla. Eduardo de Castro de Ciudadanos a cherché à provoquer un chassé-croisé de déclarations politiques avec Sanchez, d'une part, et, d'autre part, une réaction du côté des autorités marocaines. Il est plus qu'inquiet par rapport à l'Opération Traversée du détroit (Marhaba).
Lors de sa conférence de presse, d'ailleurs, le président de l'enclave espagnole a assuré que cette question a été évoquée avec Pedro Sanchez. De Castro a rappelé l'intention du Maroc d'entamer l'opération Traversée Marhaba avec un mois de retard, soit le 15 juillet, sauf que Melilla et Sebta, les deux présides occupés, pourraient en être exclues cette année, selon une interprétation faite en Espagne. «Nous ne savons pas comment cela se déroulera, le Maroc entoure d'un silence absolu cette question (…)», a-t-il déclaré, rappelant la fermeture des douanes commerciales, de la frontière terrestre pour les marchandises décrétée par Rabat avant l'état d'urgence sanitaire.
Aigri, le président du préside occupé pique une crise de nerfs et commence à produire des rumeurs et à créer le buzz pour faire taire une grande partie de la population du préside occupé qui se plaint d'un tarissement économique du fait de la fermeture des frontières avec le nord du Maroc. La crainte de la mise à l'écart des ports de Sebta et Melilla de l'opération Marhaba 2020 les déstabilise et les projets de zones commerciales à Fnideq et Nador rajoutent à leur inquiétude, puisqu'ils constituent une menace pour l'économie des deux enclaves


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.