Six projets de loi d'aspect socio-économique adoptés    Sopriam inaugure un nouveau DS Store à Casablanca    La Douane met en service une nouvelle version de la plateforme digitale [email protected]    Aïd al-Adha 1442 : 5,8 millions de têtes d'ovins et caprins identifiés jusqu'au 17 juin 2021    ZLECAF et défis logistiques: Tanger Med appelé à jouer les premiers rôles    Marché des capitaux: les propositions de l'APSB pour redynamiser la Bourse    Arizona : un tireur circulant en voiture fait un mort et 12 blessés    USA: Un mort et 12 blessés dans une série de fusillades en Arizona    Pollution: 86,3% des déchets marins au niveau national sont en plastique    Une nouvelle ligne RAM Dakhla-Paris lancée    « Le cinéma arabe : Expériences, visions, enjeux », nouvel ouvrage de Mohamed Chouika    Marhaba 2021 : arrivée du premier navire au port Tanger Med [Vidéos]    Concours national de langue russe    Le réalisateur de télévision Chakib Benomar n'est plus    Tifinagh...et le football    SEM Pekka Hyvönen, Ambassadeur de la Finlande au Maroc : « Nous comptons faire du Maroc le pont entre la Finlande et les autres pays africains »    ONDA : 15 aéroports obtiennent le label "Airport Health Accreditation" de l'ACI    Prévisions météorologiques pour le vendredi 18 juin 2021    Coupes de la CAF : WAC et Raja pour briller sur le continent    Euro 2020: le Danemark tombe face à la Belgique (VIDEO)    Officiel : Sergio Ramos dit adieu au Real Madrid    Championnat d'Italie: Buffon de retour à Parme    MRE/Prix des traversées maritimes: un projet de décret adopté    CGLU : Boudra appelle à une réponse rapide aux exigences des villes africaines en matière de développement post-pandémie    Le Maroc, premier pays arabe et africain à devenir «Membre Associé»    Après Biden-Poutine, Moscou salue le « bon sens » américain sur le dialogue stratégique    Maroc/Covid-19: le bilan de ce jeudi 17 juin    Ouverture d'un hôpital privé à El Jadida    Météo Maroc: de la pluie attendue ce vendredi 18 juin    9 personnes arrêtées pour fabrication et vente d'armes blanches    Quatre ministres d'origine marocaine au sein du nouveau gouvernement israélien    La promotion des relations bilatérales au menu des entretiens de M. Bourita avec le président de l'Assemblée nationale de Serbie    Nouvelle consécration pour Fouzi Lekjaa    L'effet papillon et l'énergie créatrice    La justice met la pression sur l'armée espagnole    Sahara marocain: le Gabon apporte son « plein soutien » à l'initiative d'autonomie    RAM. Vols additionnels à partir de l'Europe: voici les détails (PHOTO)    Le projet de loi portant charte des services publics adopté à l'unanimité    Le chef du Hamas loue le rôle du Royaume dans la promotion de la paix    Botola Pro : Victorieux, le Raja revient à trois points du WAC    Championnat arabe d'athlétisme : les Lions de l'Atlas débutent avec 3 médailles au 1er jour    Botola / IRT-RCA (0-3) : Le Raja assure et se rassure    Législatives algériennes : les islamistes envisagent de faire partie de la prochaine coalition    Les Etats-Unis adoptent un jour férié commémorant la fin de l'esclavage    Le réalisateur marocain Chakib Benomar n'est plus    Le clip de la chanson est porté par Assaad Bouab : Jihane Bougrine sort «Serek F'Bir»    Exposition: Hé, voilà une abstraction ni arrogante ni froide !    Parution: roman trépidant d'une trahison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc restreint les échanges et le transit des voyageurs avec le voisin Ibérique
Publié dans MarocHebdo le 27 - 07 - 2020

Les Espagnols ne cachent pas leur crainte que la morosité qui frappe leurs ports, conséquence de la décision du Maroc de cesser toute activité de contrebande et de suspendre l'opération Marhaba, ne dure encore longtemps.
C'est une année morose pour les principaux ports espagnols d'Algésiras et Gibraltar ou encore ceux des deux présides occupés Sebta et Melillia. Le gouvernement espagnol et les présidents des gouvernements de plusieurs villes autonomes ne cachent pas, depuis le début de l'année et surtout pendant le confinement, leur crainte que cette morosité, conséquence de la décision du Maroc de cesser toute activité commerciale illicite et de suspendre l'opération Marhaba, ne dure encore longtemps.
Le 15 juin 2020, Eduardo de Castro de Ciudadanos, président du préside occupé Melilla, avait déclaré lors d'un point de presse que l'Espagne allait rouvrir ses frontières avec le Maroc le 1er juillet 2020. L'information, a-t-il confié au média local El Faro de Melilla, lui a été transmise par le chef du gouvernement, Pedro Sanchez. Pourquoi donc avait-il véhiculé cette fausse information?
Eduardo de Castro de Ciudadanos a cherché à provoquer un chassé-croisé de déclarations politiques avec Sanchez, d'une part, et, d'autre part, une réaction du côté des autorités marocaines. Il était et est toujours inquiet par rapport à l'Opération Traversée du détroit (OPE) (ou Marhaba) qui a exclu également Melilla et Ceuta (Sebta), les deux présides occupés. Aigri, le président du préside occupé avait cherché à faire taire une grande partie de la population du préside occupé qui se plaint d'un tarissement économique du fait de la fermeture des frontières avec le nord du Maroc.
De son côté, le maire d'Algésiras, José Ignacio Landaluce, a adressé une lettre à la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l'Union européenne et de la coopération, Arancha González Laya, demandant au gouvernement central de lui fournir les informations dont il dispose sur la réouverture des frontières avec le Maroc. José Ignacio Landaluce se plaint aussi que les autorités marocaines maintiennent la suspension de l'opération Marhaba.
Le Maroc a fermé d'ailleurs les postes frontières avec les deux enclaves espagnoles. La crainte de l'écartement des ports de Ceuta et Melilla de l'Opération Marhaba 2020 déstabilise les Espagnols et les projets de zones commerciales à Fnideq et Nador rajoutent à leur inquiétude suite à la fermeture des postes frontaliers de Sebta et Melillia.
Cela a commencé à l'été 2018 avec la fermeture du bureau de douane commercial à Melilla et la fin du portage de marchandises à Ceuta en octobre 2019. Pour rappel, le directeur de l'Administration des douanes et impôts indirects, Nabil Lakhdar, avait accordé en février 2020 un entretien à l'agence espagnole EFE où il a expliqué que pour le Maroc, les mesures anti-contrebande sont irréversibles, «même si l'économie des deux présides occupés pourrait en souffrir». Il a ajouté que Sebta, tout comme Melilla, «ne sont pas des frontières», et «n'ont jamais été traitées comme des étapes commerciales».
Le responsable a affirmé que les mesures de lutte contre le commerce irrégulier n'ont pas de portée politique et n'ont pas été coordonnées avec la diplomatie marocaine. Il s'agit de l'application de la loi et la réglementation en vigueur. Sebta et Melilia n'ont pas de production ou d'industrie locale et tout vient de l'extérieur, a-t-il dit. Le Maroc reste la destination finale de 80% de ce qui arrive dans ces villes, ce qui représente un chiffre d'affaires annuel compris entre 15 milliards et 20 milliards de dirhams.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.