Made In Morocco : Les Marocains veulent consommer local, mais...!    Milan : trois jeunes marocains prendront part aux négociations de la pré-Cop26    Maroc / Royaume-Uni : construction du "câble" électrique sous-marin le plus long du monde    Tunisie : des manifestants redoutent «un retour à l'ère de Ben Ali» et dénoncent la France    Compteur coronavirus : 734 nouveaux cas, plus de 18,3 millions de personnes complètement vaccinées    Dakhla : six morts dans un accident de la route    Le marocain SMDM et le portugais Movicortes créent une joint-venture    Les indicateurs en hausse du 20 au 24 septembre    Un «marchepied» vers l'amélioration de l'inclusion financière    Le Médiateur du Royaume souligne le rôle de la médiation institutionnelle    Mali / Affaire Wagner : Moscou sort de son silence    Allemagne : La page Merkel tournée dimanche    Angela Merkel s'apprête à quitter la scène    Mondial Futsal 2021: Le Maroc quitte la compétition la tête haute    Plus d'une tonne de cocaïne saisie au large des Canaries    Bourita réaffirme l'engagement continu du Maroc    Italie : Interpellation du leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont    En une semaine, une troisième découverte archéologique au Maroc anime les médias    Royaume-Uni : Palier à une pénurie de main-d'oeuvre par des visas temporaires    La créativité et l'art se manifestent en «Muse»    Démolition du cinéma L'Opera à Salé    L'exilé du Mogador: un autre regard sur la guerre du Rif    Ligue 1 : Paris SG, le grand huit    Angleterre: Liverpool vire en tête, City dompte Chelsea, United se rate    Hamdallah bien parti pour quitter Al-Nasr    Mondial Futsal / Quart de finale : Maroc-Brésil sur BeIN Sports à 14h00    Algérie : le procès du frère de l'ancien président Bouteflika reporté    Interview avec Hassan Aourid «L'islam politique au Maroc connaît une crise profonde»    Belgique. Le fonds activiste Bluebell Capital Partners demande le départ de la marocaine Ilham Kadri, PDG de Solvay    Etats-Unis : au moins trois morts dans le déraillement d'un train    Décès de Abdelouahab Belfquih: affaire classée, pas d'acte criminel    Ouverture exceptionnellement de centres de vaccination au profit des élèves    L'ADFM revendique une rupture avec les pratiques du passé    Agadir : deux tonnes de drogue saisies, sept interpellations    Les enjeux de la capitale du Souss!    Algérie. La descente aux enfers    Coupe du monde féminine U20 : Reprise cet après-midi du reste du temps du jeu du match Bénin-Maroc interrompu hier    Témoignage : «Monkachi, un homme politique»    Exposition : Voyage dans l'âme de Zokhrouf    Somalie: huit morts et sept blessés dans un attentat suicide à Mogadiscio    Championnats du monde de Force athlétique : Le Marocain Nezar Ballil remporte la médaille de bronze    Au moins huit soldats tués dans une embuscade de l'Iswap dans le Nord-Est du Nigéria    Musique: morceaux conquérants    A propos de la campagne contre le Maroc : Quand parler de coordination n'est pas faire preuve de paranoïa    Moulay El Hassan El Mounadi du PAM, élu président du Conseil de l'arrondissement Ennakhil à Marrakech    Image : La FNM célèbre la photographie artistique    Festival: Il était une fois... le Street Art (Part I)    Maroc-USA : Exercices militaires conjoints liés à la prévention des catastrophes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Discours royal au Parlement
Publié dans MarocHebdo le 10 - 10 - 2020

Le discours royal au Parlement, vendredi 9 octobre 2020, présente bien des traits qui lui donnent un relief particulier. C'est ‘abord le dernier de cette législature qui entame sa cinquième et dernière année. C'est aussi la conjoncture exceptionnelle que traverse le Maroc, par suite de la pandémie, laquelle est une crise sanitaire, sociale et économique avec un impact qui va se prolonger dans les prochains mois et même au-delà. C'est enfin une circonstance où le Souverain a tenu à souligner les défis qu'il faudra surmonter. Un état des lieux a été ainsi dressé par le Souverain ; il révèle un ensemble de dysfonctionnements, de déficits aussi sur l'économie nationale et l'emploi.
Trois axes directeurs ont été mis en exergue par SM le Roi. Le premier intéresse « le plan de relance économique » placé en tête des priorités de l'étape actuelle. Cela passe par le soutien des secteurs productifs et en particulier des PME. Les mesures à prendre seront l'objet d'un « cadre consensuel national ». Il s'agira d'impliquer l'Etat et les partenaires sociaux et économiques. Un gros effort a été déjà consenti par l'Etat pour le soutien aux entreprises sur la base d'un dispositif de prêts garantis qui ont bénéficié à plus de 20000 entreprises et qui a nécessité une enveloppe de 26 milliards de DH. Aujourd'hui, il faut faire plus et comme l'a précisé le Souverain « ces efforts doivent se poursuivre tant par les banques et la caisse centrale de garantie que par les entreprises et leurs associations professionnelles.
Après l'annonce qui en avait été faite auparavant, le Souverain a décidé la mise sur pied d'un Fonds Mohammed VI pour l'investissement, d'un montant de 15 milliards de DH. Cette nouvelle institution aura « la personnalité morale et des structures managériales adéquates ». Il s'agira d'en faire « un modèle bonne gouvernance, d'efficience et de transparence ». Sur cette base là, l'allocation des crédits par ce nouveau Fonds sera un facteur d'incitation des partenaires marocains et internationaux à accompagner ses interventions, et ce dans de nombreux domaines (restructuration industrielle, innovation et activité à fort potentiel, PME, tourisme, agriculture…). Précisément, pour ce qui est de ce dernier secteur, une place prioritaire lui sera accordée dans la relance économique à l'ordre du jour. Une stratégie de promotion du monde rural sera ainsi mise en œuvre. Pour le Souverain, l'un des leviers-clés en sera « l'opération de mobilisation d'un million d'hectares de terres agricoles collectives au profit des investisseurs et des ayants droit. » L'estimation faite des investissements attendus dans le cadre de ce projet est de l'ordre de 38 milliards de DH, soit pratiquement l'équivalent de deux points supplémentaires du PIB, favorisant d'« importantes créations d'emplois au cours des prochaines années. »
Le deuxième axe du discours royal fait référence à la question sociale. Pour le Souverain, son souci constant « a toujours été que la dynamique économique soit articulée à la promotion du secteur social ». C'est un « projet national majeur » articulé autour de quatre lignes de force et de mesures d'opérationnalisation :
- L'extension, au plus tard à la fin 2022, de la couverture médicale obligatoire ;
- La généralisation des allocations familiales dont vont bénéficier près de sept millions d'enfants en âge de scolarité et qui intéresse trois millions de familles ;
- L'élargissement de la base d'adhésion au système de retraite en intégrant cinq millions de personnes dans la population active qui ne bénéficie d'aucune pension ;
- Enfin, la généralisation de l'accès à l'indemnité pour perte d'emploi pour des Marocains justifiant d'un emploi régulier.
Là encore, « le pilotage innovant et efficace de ce projet » se fera sur la base d'une concertation élargie à l'ensemble des partenaires. A terme, il est prévu un organe unifié en charge de la coordination et de la supervision des régimes actuels de protection sociale.
Le dernier axe regarde, lui, l'exigence d'une nouvelle gouvernance publique, corrélée à la reddition des comptes, un principe consacré par la Constitution. Il est prévue des réformes portant sur les institutions de l'Etat et des entreprises publiques pour en faire « un levier de développement et non un frein ». Dans cette optique, le Souverain a souligné que la nouvelle Agence chargée de la supervision des participations de l'Etat et du suivi de leurs performances devra jouer « un rôle-clé dans ce domaine ».
« C'est un nouveau contrat social » qui est désormais à l'ordre du jour pour assurer le succès du plan de relance économique. Le Souverain a appelé à « faire face à cette crise sans précédent », à « relever les défis » et à une « mobilisation nationale générale. »


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.